7 décembre 1939

7 décembre 1939

7 décembre 1939

Décembre 1939

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
> janvier

Guerre d'hiver

Les troupes soviétiques atteignent les principales lignes défensives finlandaises en Carélie



7 décembre 1939 - Histoire

Listes des pertes de la Royal Navy et des marines du Dominion, 2eme guerre mondiale
Recherche et compilation par Don Kindell, tous droits réservés

1er - 31 DÉCEMBRE 1939 - dans la date, l'ordre du nom du navire/de l'unité et de l'amp

(1) Informations sur les victimes dans l'ordre - Nom, prénom, initiale(s), grade et partie du service autre que RN (RNR, RNVR, RFR, etc.), numéro de service (qualifications uniquement, également si Dominion ou Indian Marines), (sur les livres d'un autre navire/établissement à terre, O/P au passage), Destin

(4) Les événements militaires et maritimes de fond ont été ajoutés (dans les cases grises) . Plus d'informations peuvent être trouvées dans Histoires de navires, marines au jour le jour et Journaux de guerre. Vous pouvez également accéder à la page d'accueil de l'histoire navale et saisir le nom du navire dans la recherche sur site..

Canada - Le premier convoi de troupes canadiennes TC1, a quitté Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour la Grande-Bretagne, lourdement escorté et accompagné en partie par des destroyers canadiens.

Guerre de la marine marchande - Les chalutiers ont été les principales victimes des premières attaques réussies des avions allemands au large de la côte est. A la fin du mois de mars, ils comptaient 30 navires de 37 000 tonnes. Les pertes des mines sont restées élevées - 33 navires de 83 000 tonnes en décembre.

Chitral, croiseur marchand armé
EN BREF, John C, premier maître Stoker, T.124, noyé

Hermès, porte-avions
SHELDON, Herbert, matelot de 2e classe, D/J 25336, est décédé

Pembroke, base RN, Chatham
DOWNS, John A O, premier maître, C/ 218378, est décédé

Royal Arthur, établissement de formation des infirmières autorisées, Skegness, Lincs
MASON, Sidney, matelot de 3e classe, JX 169146, est décédé

Vendetta (RAN), destroyer
BETON, Henry E, matelot de 2e classe, RAN, 13383, maladie

Cheshire, croiseur marchand armé
MACIVER, William J, matelot, RNR, D/X 19283 A, décédé

James Ludford, chalutier de l'Amirauté
GILMOUR, William A, matelot, RNR (PS), LT/X 19248 A, décédé

Boadicea, destructeur
DAVIS, Ernest F, matelot de 2e classe, C/JX 134079, accident, décédé

Delhi, croiseur léger
LEITH, Horace W, mécanicien, C/K 21046, décédé

Zaza, yacht de patrouille auxiliaire
JENKINS, Norman G, sous-lieutenant, RNR, est décédé

Escapade, destructeur
BENNETT, William J, matelot de 2e classe, D/J 13085, noyé
CAVES, Robert, Stoker 2c, D/KX 97125, noyé

Washington , chalutier démineur, perte de navire
CASEY, Frederick H, 3e main, NAP, (alias F H Kaiser), MPK
COLBY, Henry E, cuisinier, NAP, MPK
CRAIG, William H S, 2e main, NAP, MPK
GREATWOOD, Harold V, 2e mécanicien, NAP, MPK
JENNISON, Joseph A, Skipper, RNR, MPK
LYON, John, 1er mécanicien, NAP, MPK
NICHOLSON, Laidlow, pompier, NAP, MPK

Jersey, destroyer (à droite - NavyPhotos), torpillé
ASHER, Maurice, écrivain principal, P/MX 53540, MPK
BLOWERS, George L, Gunner (T), MPK
CROWDER, George, matelot de 2e classe, P/SSX 17917, MPK
DENTON, William L, chauffeur principal, P/KX 80288, MPK
MORRIS, John Le C, Lieutenant (E), MPK
REBINDAINE, John, Stoker 1c, P/K 60777, MPK
ROWLINSON, Walter, Stoker 1c, P/KX 79865, tué, enterré à terre
SMITH, Sidney G, matelot de 2e classe, P/JX 141592, tué, enterré à terre
BLANC, Robert H, Stoker 1c, P/KX 79685, MPK
WHITFIELD, Thomas W, matelot de 1re classe, P/J 99200, tué, enterré à terre

FAA, 803 Sqn, Ark Royal, transporteur de flotte, volant à Skua, crash aérien
BETHELL, Peter T, Act/Sous-lieutenant (A), tué

Fortitude, RN Base, Ardrossan, Ecosse
DIXON, Edward, matelot, RNPS, LT/JX 170525, décédé

Jeanie Deans, dragueur de mines à aubes
MAYNE, James, officier marinier, RNR, P/ 7077 C, est décédé

Scawfell, dragueur de mines à aubes
SIMMONS, Ernest H, matelot de 2e classe, P/JX 164730, décédé

Woolwich, navire-dépôt destroyer
RASMUSSEN, George H T, matelot de 3e classe, C/JX 163105, est décédé

Esquimau, destructeur
JONES, Alexander M, matelot de 2e classe, C/SSX 16903, noyé

Kutubtari (RIN), patrouilleur auxiliaire
IMDAD, Mian A B, matelot de 3e classe, 71055 (RIN), décédé

Ray of Hope , dragueur de mines, perte de navire
BENSON, Harold, matelot, RNPS, LT/JX 170577, tué
COULL, Joseph, mécanicien, RNR (PS), LT/X 350 ET, MPK
HATHERALL, Frederick, Stoker, RNPS, LT/X 102595, MPK
KING, Arthur W, assistant cuisinier, RNPS, LT/JX 164585, tué
MEADOWS, Richard W J, mécanicien, RNPS, LT/KX 99965, MPK
SMITH, James S, Stoker, RNPS, LT/KX 99079, MPK
THOMPSON, James E, matelot, RNPS, LT/JX 170589, tué
WALKER, George A, matelot, RNPS, LT/JX 170556, tué
WILKIE, John H, Signaleur ordinaire, P/ESD/X 1664, MPK

Salopian, croiseur marchand armé
MARSDEN, William J, commissaire adjoint, T.124 1052776, MPK

Vanoc, destructeur
VAUGHAN, William B F, Stoker Petty Officer, P/K 49872, est décédé

Vesper, destructeur
ORCHARD, Frederick J, matelot, RNR, C/ X 19559 A, noyé

Pembroke, base RN, Chatham
HASKER, Noel L, matelot de 2e classe, C/JX 134580, noyé

Selkirk, dragueur de mines
MITCHELL, Frank E, Lieutenant (E), maladie

Adams, J, matelot de 2e classe, C/SSX 16954
Anderson, R, officier marinier, D/JX 172934, pas à bord
Coggar, D W, Premier maître, C/J 69276
Crowall, C, matelot de 2e classe, C/JX 142768
Crowther, G, Stoker 1c, RFR B 18897
Dodds, J E, matelot de 3e classe, C/SSX 21525
Durling, A H, Matelot de 1re classe, CJX 134607
Hale, K R, matelot de 2e classe, C/JX 144448
Harris, G, matelot de 2e classe, C/JX 138679
Jenkins, I E, matelot de 2e classe, C/SSX 15479
Laerence, C H, matelot de 2e classe, C/SSX 21227
Lowthorpe, J E, matelot de 2e classe RFR B 25414
Mchardy, R, Matelot de 1re classe, C/JX 127142
Joyeux, C R, matelot de 2e classe, C/JX 127588
Moir, H, Matelot de 1re classe, C/JX 131525
Passmore, G, matelot de 3e classe, C/SSX 28228, pas à bord
Pritchard, John Rowlands, lieutenant en probation, RNVR
Proctor, W R, matelot de 3e classe, C/SSX 27921
Ratcliffe, T, matelot de 2e classe, C/JX 142482
Robertson, W, matelot de 2e classe, C/SSX 19870
Smith, A, matelot de 2e classe, C/SSX 15981
Swinhow, E, matelot de 3e classe, C/JX 156254
Thurley, C, télégraphiste, C/JX 142461
Tootel, T, Stoker Petty Officer, C/K 50792
Willy, J A, Chef Chauffeur, C/K 85333

FAA, 754 Sqn, Daedalus, RNAS, Lee-on-Solent, crash aérien
HERIOT-HILL, Richard H M, lieutenant (A), tué
MCLAUGHLIN, Michael, aviateur en chef, LX/21495, tué
MOORHEAD, Louis, mécanicien de l'air (E), JX 145121, tué

« Graf Spee » a concentré ses deux tourelles de 11 pouces sur « Exeter » qui a été durement touché [4]. A 06h50, tous les navires se dirigeaient vers l'ouest [5], "Exeter" avec une seule tourelle en action et en feu. "Ajax" et "Achilles" ont continué à harceler le cuirassé de poche depuis le nord [6], mais à 07h25 "Ajax" a perdu ses deux tourelles après un coup de 11 pouces [7] et « Achille » avait déjà subi des dommages causés par des éclats. Le HMS Exeter a été contraint de se détacher et de se diriger vers le sud pour les Malouines [8], mais « Graf Spee » n'a pas réussi à maintenir son avantage. À 08h00, toujours avec seulement des dommages superficiels, il se dirigea vers le port uruguayen neutre de Montevideo, les croiseurs faisant de l'ombre [9]. "GRAF SPEE" est entré dans le port à minuit. Alors que d'autres groupes de chasse alliés se dirigeaient vers la région, de nombreuses manœuvres diplomatiques ont eu lieu Enfin, le 17, le capitaine Langsdorff lança son navire dans l'estuaire où il fut sabordé et explosé. Seul "Cumberland" était arrivé à ce moment-là. Langsdorff se suicida alors.



13 - "Salmon" a torpillé et endommagé les croiseurs allemands "Leipzig" et "Nurnberg" dans la mer du Nord alors qu'ils couvraient une opération de pose de mines de destroyers au large de l'estuaire de la Tyne, au nord-est de l'Angleterre.

Achilles, croiseur léger (RNZN) (à droite - Photos de la Marine)
GRANT, Ian, matelot de 3e classe, 1734 (NZD), tué
MILBURN, Neville, télégraphiste ordinaire, D/SSX 23288, tué
SHAW, Archibald, matelot de 2e classe, 1030 (NZD), tué
STENNETT, Frank, télégraphiste, D/JX 148899, tué

Ajax, croiseur léger (centre droit - Photos Marine)
BASHFORD, Cyril, caporal, CH/X 959, tué
BURRELLS, Albert, Marine, CH/X 1688, tué
CLEMENTS, James, Marine, CH/X 654, tué
FARLEY, William, matelot de 3e classe, C/JX 151605, tué
FOLLETT, Harry, sergent, CH/X 688, tué
FRANCOM, Ernest, Steward, C/LX 21835, tué
LAMBARD, William, Marine, CH/X 1663, tué

Exeter, croiseur lourd (en bas à droite - NP/Paul SImpson et Ian Mort)
AINGE, Walter, Premier maître, D/J 52100, DOW
BACK, Frederick, artificier de la salle des machines 4c, D/MX 54489, tué
BETHELL, Frank, matelot de 2e classe, D/JX 151055, tué
BETHELL, Joseph, matelot de 2e classe, D/SSX 22452, tué
BLANDFORD, Bert, Marine, PLY/X 711, tué
BOWES, Raymond, matelot de 3e classe, D/JX 150342, tué
BOWMAN-MANIFOLD, John, lieutenant-commandant, tué
BRIGHT, Daniel, Stoker Petty Officer, D/KX 78984, tué
BURRAS, Stanley, Stoker 1c, D/KX 92228, tué
CAMPBELL, Frederick, Stoker 1c, D/KX 88775, tué
CLARKSON, Richard, matelot de 2e classe, D/JX 151372, tué
CROKER, Alfred, Marine, PLY/X 835, tué
DAVIES, Gilbert, matelot de 2e classe, D/SSX 22679, tué
DOVE, Gilbert, Act/Petty Officer, D/JX 134624, tué
DYER, Frederick, charpentier naval 3c, D/MX 47145, tué
FRANÇAIS, Frederick, matelot de 2e classe, D/SSX 20765, tué
GIBSON, Stanley, matelot de 2e classe, D/JX 139907, tué
HARRINGTON, Stanley, Marine, PLY/ 22286, tué
HARRIS, Hugh, télégraphiste de l'officier marinier, D/J 51924, tué
HIGGINBOTTOM, Alan, chef Yeoman des transmissions, D/J 100565, tué
HILL, Ronald, Boy Clairon, PLY/X 2238, tué
HONEY, Leslie, premier signaleur, D/JX 138212, tué
JONES, Albert, Stoker Petty Officer, D/K 65933, tué
KAVANAGH, Michael, télégraphiste, D/SSX 16949, tué
KELLY, Albert, Stoker 1c, D/KX 82448, tué
LUMSDEN, Arthur, télégraphiste, D/JX 142445, tué
MACLEOD, William, Stoker 1c, D/KX 81482, tué
MANNING, George, Stoker 1c, D/K 59242, tué
MARSH, William, caporal, PLY/X 1361, tué
MCDONNELL, Francis, matelot de 2e classe, D/SSX 15579, tué
MCEVOY, James, Marine, PO/X 2091, tué
MILLS, Edward, Marine, PLY/X 1914, tué
MOINES, Christoper, Stoker 2c, D/KX 96243, tués
MORSE, Clyde, Act/Sous-lieutenant, MPK
NAYLOR, Thomas, matelot de 2e classe, D/JX 138243, tué
O'LEARY, Patrick, Stoker 1c, D/KX 92212, tué
PARRY, David, télégraphiste, D/JX 141568, tué
PETT, Bryan, Stoker 1c, D/KX 92198, tué
PULLYBLANK, Leslie, assistant principal en approvisionnement, D/MX 50647, tué
RANDLE, Frank, Stoker Petty Officer, D/K 37155, tué
REMICK, Tom, chef Yeoman des transmissions, D/J 45240, tué
RICHARDS, Brynmor, matelot de 2e classe, D/JX 141181, tué
RICHARDS, Glyndwr, matelot de 1re classe, D/JX 127862, tué
RICKCORD, John, aspirant, tué
RIGLAR, Arthur, télégraphiste, D/JX 144826, tué
SMALL, Richard, forgeron 3c, D/MX 51352, tué
SPENCER, Harry, matelot de 2e classe, D/SSX 16592, DOW
SQUIRE, Ernest, garçon 1c, D/JX 158659, tué
STEELE, Robert, Stoker Petty Officer, D/K 60833, tué
STUBBS, Agean, Marine, PLY/X 1370, tué
TAYLOR, Robert, télégraphiste, D/JX 146419, tué
TEAGUE, Samuel, premier maître de Stoker Petty Officer, D/K 57454, tué
THOMPSON, James, Stoker 1c, D/KX 81575, tué
TOVEY, George, Stoker Petty Officer, D/KX 80186, tué
TREGIDGO, Albert, premier maître, D/J 89888, tué
TYLER, Donald, sous-lieutenant payeur, tué
WILSON, Patrick, Stoker 1c, D/KX 86441, tué
WOODS, Humphrey, capitaine, RM, tué

Aventure, croiseur mouilleur de mines, accident
WRIGHT, Leslie, agent des magasins Act/Warrant, est décédé

Basilic, destructeur
PERRING, George, matelot de 2e classe, D/JX 144537, maladie

Deptford, bateau à vapeur, perte de navire
HOLLIDAY, Walter, Marine, PO/212310 (Président III, O/P), tué

Kent, croiseur lourd
BUCKTON, Reginald, matelot de 2e classe, C/JX 96834, maladie

Lynx, base RN, Douvres
MORRISON, Malcolm, matelot, RNR, X/18267 A, noyé

Oronte, bateau à vapeur
CUSTANCE, Wilfred, Contre-amiral, maladie

Skiddaw, dragueur de mines à aubes
LUCAS, Ernest, matelot, RNR, D/JX 170329, noyé

William Hallett , chalutier de patrouille auxiliaire, perte de navire
ADDISON, James, matelot, RNR, NAP, MPK
COLE, Albert, 2e lieutenant, RNR, 1104148, MPK
HANNANT, Charles, Skipper, RNR, MPK
HOLLAND, Norman, Pompier, RNR, NAP, MPK
LINDORES, Gavin, 3ème main, RNR, 26885, MPK
LINDORES, Robert, Matelot de pont, RNR, 426613, MPK
THEODAVAKIS, Andrew, 2e mécanicien, RNR, NAP, MPK
JEUNE, John, Cook, RNR, NAP, MPK

Drake, base RN, Devonport
STEWART, John, chauffeur principal, RNPS, LT/X 31440, est décédé

Edimbourg, croiseur léger
SLIMON, James, chirurgien lieutenant-commandant, accident de train, est décédé

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
HILL, Leonard, matelot de 2e classe, D/J 44825, DOW
PHILLIPS, Alfred, matelot de 1re classe, D/JX 142946, DOW

Glasgow, croiseur léger
DAVEY, Allen, officier marinier, P/JX 127182, accident, tué

James Ludford , chalutier de l'Amirauté, perte de navire
ALLAM, George, officier marinier, P/J 104781, MPK
BOURNER, Leonard, Signaleur, P/J 109164, MPK
CHARPENTER, Albert, Stoker, P/K 61240, MPK
CRICHTON, Alexander, matelot, RNR (PS), LT/X 7989 C, MPK
GRAHAM, Malcolm, Matelot, RNR (PS), LT/X 7618 C, MPK
KAY, Charles, Stoker 1c, P/K 56987, MPK
LEWIS, Harry, lieutenant-commandant, MPK
MACARTHUR, Dugald, capitaine en chef, RNR, MPK
MAIN, Alexander, Matelot, RNR (PS), LT/X 18718 A, MPK
MATHESON, Alexander, matelot, RNR (PS), LT/X 77650, MPK
MEREDITH, Matthew, Matelot, RNR (PS), LT/X 7313 C, MPK
MITCHELL, John, Matelot de 1re classe, RNR, D/ 6092 D, MPK
PARFITT, Thomas, chef mécanicien, P/K 26982, MPK
POCOCK, Stanley, Stoker 1c, P/SS 121559, MPK
STOWELL, William, matelot, RNR, P/X 10322 B, MPK
TREAGUS, Arthur, Stoker Petty Officer, P/K 23304, MPK
WARWICK, Frederick, chauffeur principal, P/KX 77134, MPK

Royal Marine Barracks Eastney, Portsmouth
MAYES, John, Caporal, CH/ 23682, maladie

Royal Marines, caserne de la division Chatham
COOTE, Clare, Marine, CH/13513, décédée

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
GEORGE, Evan, chauffeur principal, D/K 65213, DOW

Titania, navire de dépôt sous-marin, à Blyth
MOORE, Jean, leader WRNS, 4662, décédé

Worcestershire, croiseur marchand armé
MOULTON, John, Steward, T.124, accident, décédé

Evelina, chalutier de patrouille auxiliaire, perte de navire
BAILEY, Richard, 2e mécanicien, NAP, MPK
BRUNTON, Robert, pompier, NAP, MPK
COWLING, John, Skipper, RNR, MPK
CURTIS, Matthew, 2e main, NAP, MPK
PEARSON, William, 3e main, NAP, MPK
REED, George, Matelot, NAP, MPK
ROBINSON, Robert, cuisinier, NAP, MPK
SUTHERLAND, David, 1er mécanicien, NAP, MPK
TRIPP, Jack, Matelot, NAP, MPK

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
LEGG, Frank, Maître cuisinier, D/MX 52427, DOW

FAA, 814 Sqn, Hermes, porte-avions, vol à Swordfish, crash aérien
COOMBS, Basil, lieutenant, tué

Robert Hastie, chalutier auxiliaire de patrouille
YOUNG, James, Skipper, RNR, décédé, corps retrouvé le 6 juin 1940

Sedgefly , chalutier anti-sous-marin, perte de navire
DYBALL, Edward, 2e main, RNR (PS), LT/X 101 SB, MPK
ELLOTT, Charles, matelot de 2e classe, C/J 106167, MPK
VERT, Alfred, matelot, D/J 170490, MPK
LIÈVRE, Albert, Stoker, RNR (PS), LT/X 10505 S, MPK
HIGGINS, Joseph, Stoker, RNR (PS), LT/223 W, MPK
INNES, John, Matelot de 1re classe, RNR (PS), LT/X 7925 C, MPK
JENKINSON, George, 1er mécanicien, RNPS, LT/KX 98268, MPK
LADEFOGED, Thane, Signaleur ordinaire, P/LD/X 3841, MPK
PISCINE, Charles, matelot steward, RNPS, LT/JX 163967, MPK
PRATT, Harry, matelot cuisinier, RNPS, LT/JX 163971, MPK
RILATT, Eric, Matelot de 2e classe, RNR (PS), LT/X 31313 A, MPK
SMITH, Alexander, mécanicien, RNPS, LT/KX 99043, MPK
STOCKS, Royce, capitaine en chef, RNR, MPK
THAMES, Samuel, matelot, RNPS, LT/JX 170513, MPK
WILSON, George, matelot, RNPS, LT/JX 170491, MPK
WORRELL, William, matelot, RNPS, LT/JX 170526, MPK

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
POWTON, Richard, premier maître cuisinier, D/M 27983, DOW

Merlin, RNAS, Donbristle, Fife, Ecosse
PARKER, Leonard, Acte/Petty Officer, D/FX 80247, noyé

Plumer, dragueur de mines
STUART, William, mécanicien, RNPS, LT/KX 98762, noyé

Furieux, porte-avions
STONE, George, matelot de 2e classe, D/J 54768, maladie

Oxfordshire, navire-hôpital
CATLEY, Oliver, Master At Arms, D/M 35821 (Albatros, O/P), de causes naturelles, est décédé

Scotstoun, croiseur marchand armé
BROWN, Edward, 6e ingénieur, T.124, est décédé

Bagshot, dragueur de mines
GAGE, Arol, lieutenant, est mort dans un accident d'avion

Baïonnette, navire de défense contre le barrage, perte de navire
BARRON, William, Ty/Boom Engineer, RNR, tué
TOUGH, Charles, Stoker 1c, R/KX 98975, tué
WATSON, Andrew, Stoker Petty Officer, KX 99019, tué

Drake, base RN, Devonport
VINCER, Harold, adjudant magasinier, maladie

Herse, dragueur de mines
HOCKING, Philip, lieutenant, volant de la Chine au Royaume-Uni, est décédé dans un accident d'avion

Tirailleur, base RN, Milford Haven, Pays de Galles
STILL, James, Skipper, RNR, maladie

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
COLLINGS, Anthony, charpentier en chef 2c, D/M 143336, DOW

Royal Marines, Division Chatham
DAVIDSON, William, Marine, CH/X 919, tué dans un accident de la route

Le Caire, croiseur léger
FAWCETT, Christopher, chauffeur principal, P/K 9651, noyé

Loch Doon, chalutier anti-sous-marin
STORY, Edward, Matelot, RNR (PS), LT/X 21069 A, MPK

Castor, base RN, Grimsby
REID, Robert, Stoker, RNR (PS), LT/X 9921, noyés

Chandbali (RIN), chalutier auxiliaire de patrouille
GULAB, Khan Y, Sukhani, 71312 (RIN), décédé

Isis, destructeur
TAYLOR, Frederick, matelot de 2e classe, D/J 105281, décédé

Jersey, destructeur
MOORE, Raymond, matelot de 3e classe, P/SSX 26534, est décédé

Loch Doon , chalutier anti-sous-marin, perte de navire
ALTASS, Fred, mécanicien, C/KX 98623, MPK
CRESSEY, Arthur, matelot, RNPS, LT/JX 166253, MPK
HUNTER, James, Stoker, RNPS, LT/KX 99394, MPK
JOHNSON, Eric, matelot, RNPS, LT/JX 166255, est décédé
KAVENEY, James, matelot, C/JX 166248, MPK
MERCER, John, matelot, C/JX 166254, MPK
MILNE, James, Stoker, RNR (PS), LT/X 10107 S, (alias John Savage), MPK
SEYMOUR, William, matelot, RNR (PS), LT/X 20237 A, MPK
SPICE, Leonard, Matelot de 1re classe, RNR (PS), LT/ 5564 D, MPK
TEASDEL, Leonard, Seaman Cook, RNPS, LT/JX 165014, MPK
THOMPSON, George, Skipper, RNR, MPK
WADSWORTH, Frederick, matelot de 2e classe, C/J 4420, MPK
WALKER, George, Signaleur ordinaire, C/SSX 23535, MPK
OUEST, Richard, mécanicien, RNR (PS), LT/X 5940 ES, MPK
WINPENNY, Christopher, 2e main, RNR (PS), LT/X 21910, MPK

Maidstone, navire de dépôt sous-marin
LYNCH, James, Stoker 1c, P/KX 83102, décédé d'une chute

Victoire, base RN, Portsmouth
HOARE, George, Stoker Petty Officer, P/KX 86834, maladie

Pyramus, RN Base, Kirkwell, Orcades
MACLEOD, Evander, matelot, RNR, D/X 21184 A, est décédé


Raid aérien sur Pearl Harbor

Au 7 décembre, 1941, des avions japonais attaquent la base navale américaine de Pearl Harbor Externe , Territoire d'Hawaï, tuant plus de 2 300 Américains. Les États-Unis Arizona a été complètement détruit et le États-Unis Oklahoma chaviré. Au total, douze navires ont coulé ou ont été échoués lors de l'attaque et neuf autres navires ont été endommagés. Plus de 160 avions ont été détruits et plus de 150 autres endommagés.

Une dépêche précipitée de l'officier de marine des États-Unis à Pearl Harbor, l'amiral mari Edward Kimmel, commandant en chef de la flotte du Pacifique des États-Unis, à tous les principaux commandements de la marine et unités de la flotte a fourni le premier mot officiel de l'attaque au mal préparé Base de Pearl Harbor. Il disait simplement : AIR RAID SUR PEARL HARBOR X CE N'EST PAS UN FORAGE.

Dépêche navale du commandant en chef du Pacifique (CINCPAC) annonçant l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. (John J. Ballentine Papers). Division des manuscrits

Le lendemain, dans un discours à une session conjointe du Congrès, le président Franklin Roosevelt a appelé le 7 décembre 1941 une date qui vivra dans l'infamie. Le Congrès a ensuite déclaré la guerre au Japon, abandonnant la politique d'isolationnisme de la nation et inaugurant le États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. En quelques jours, les alliés du Japon, l'Allemagne et l'Italie, ont déclaré la guerre aux États-Unis, et le pays a entamé une transition rapide vers une économie de guerre en construisant des armements à l'appui des campagnes militaires dans le Pacifique, l'Afrique du Nord et l'Europe.

Également le lendemain de Pearl Harbor, Alan Lomax, directeur des archives de la Library of Congress of American Folk Song, a envoyé un télégramme à des collègues aux États-Unis leur demandant de recueillir les réactions immédiates des gens au bombardement. Au cours des jours suivants, d'éminents folkloristes tels que John Lomax, John Henry Faulk, Charles Todd, Robert Sonkin et Lewis Jones ont répondu en enregistrant des interviews de "l'homme dans la rue" à New York, en Caroline du Nord, au Texas, à Washington, DC, et ailleurs. Ils ont interrogé des vendeurs, des électriciens, des concierges, des pétroliers, des chauffeurs de taxi, des femmes au foyer, des étudiants, des soldats, des médecins et d'autres concernant les événements du 7 décembre. Parmi les personnes interrogées se trouvait une femme californienne qui rendait alors visite à sa famille à Dallas, au Texas.

“Ma première pensée a été quel dommage qu'une autre nation s'ajoute à ces agresseurs qui se sont efforcés de limiter notre liberté. Je me retrouve à quatre-vingts ans, une vieille femme, accrochée à la queue du monde, essayant de suivre. Je ne veux pas du siège conducteur. Mais les vérités éternelles, il y a certaines choses que je souhaite exprimer : une chose dont je suis très sûr, c'est que la haine c'est la mort, mais l'amour c'est la lumière. Je veux contribuer à la civilisation du monde mais… quand je regarde l'holocauste qui se déroule dans le monde aujourd'hui, je suis presque prêt à lâcher prise…

““Man-on-the-Street,” Dallas Texas, 9 décembre 1941.” Lena Jameson, interviewé John Lomax, intervieweur Dallas, Texas, 9 et 10 décembre 1941. Après le jour de l'infamie : “Man-on-the-Street” Interviews suite à l'attaque de Pearl Harbor. Centre de la vie folklorique américaine

L'Office of War Information (OWI) a profité de la peur et de l'indignation associées aux bombardements pour encourager le soutien à la mobilisation de guerre. Créé en juin 1942, environ six mois après le raid aérien sur Pearl Harbor, l'OWI a servi d'agence de propagande du gouvernement américain générant des images et des copies telles que la photographie ci-dessus des veuves de Pearl Harbor. En se concentrant sur des sujets tels que les usines d'avions, la formation à la guerre, les femmes dans la main-d'œuvre et les forces armées, l'OWI a documenté et célébré le patriotisme américain dans l'armée et sur le front intérieur.

Livre de programme NBC. Tapuscrit annoté, 7 décembre 1941 Microphone, ca. 1938. Dans la Seconde Guerre mondiale, Galerie de la mémoire. Trésors américains de la Bibliothèque du Congrès. Division du cinéma, de la radiodiffusion et du son enregistré La Galerie de la mémoire des trésors américains de la Bibliothèque du Congrès contient un script annoté d'un reportage de NBC du 7 décembre 1941 sur le bombardement de Pearl Harbor. Le script préserve les marques de l'annonceur pour l'accentuation. La fiche « analyse des programmes » présente toutes les émissions d'information du réseau de cette journée, y compris la pause dans la programmation régulière pour annoncer les nouvelles tragiques de Pearl Harbor. D'autres documents NBC à la bibliothèque décrivent presque tous les programmes entendus sur le réseau pendant la Seconde Guerre mondiale. Les enregistrements de plus de la moitié de ces programmes sont détenus par la division Motion Picture, Broadcasting & Recorded Sound.

Cale sèche, Pearl Ha[r]bor, H.T.. Robert Lorenz Dancy, photographe, 21 août 1919. Photographies panoramiques. Division des tirages et des photographies


Aujourd'hui dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale—7 décembre 1939 & 1944

Il y a 80 ans, le 7 décembre 1939 : Dans la guerre soviéto-finlandaise, la Norvège, la Suède, le Danemark et l'Italie déclarent la neutralité.

Lou Gehrig est élu au National Baseball Hall of Fame à 36 ans, il est le plus jeune joueur honoré à cette date.

Le canon numéro trois du destroyer USS Ward et de son équipage, crédité du premier coup de feu à Pearl Harbor (photo de l'US Navy)

Il y a 75 ans—déc. 7, 1944 : A Ormoc Bay sur Leyte, destroyer USS salle est endommagé par un kamikaze exactement trois ans plus tôt, l'USS salle a tiré les premiers coups de feu lors de l'attaque de Pearl Harbor - elle est sabordée par le destroyer USS O'Brien sous le commandement de William Outerbridge, qui avait commandé le salle le 7 décembre 1941. (Lire la suite : "Remember Pearl Harbor—The US Navy's Role at Pearl Harbor").

La dirigeante des femmes nazies Gertrud Scholtz-Klink demande à toutes les femmes allemandes de plus de 18 ans de se porter volontaires pour servir dans les forces armées afin de libérer les hommes au front.

L'USS Ward en feu après avoir été touché par un kamikaze japonais dans la baie d'Ormoc, aux Philippines, le 7 décembre 1944, trois ans jour pour jour après avoir tiré le premier coup de feu américain de la guerre du Pacifique (US Navy photo 80-G-270773)

2 réponses à “Aujourd'hui dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale—7 décembre 1939 & 1944”

Cette histoire du destroyer USS Ward a déclenché mon intérêt quant à l'endroit où j'étais à cette date du 7 décembre 1944, lors de l'examen du journal de bord du navire, du LST 45, je m'en souviens distinctement, comme si c'était « hier » nous étions au golfe de Leyte, échoué à Tarraguna, presque directement en face de l'île depuis la baie d'Ormoc, il y avait un bosquet d'arbres au large de notre maintenant et nous déchargeions une cargaison de l'armée, il était 12 h 20, un flash rouge a retenti pour les quartiers généraux d'urgence . À 12 h 31, nos canons anti-aériens ont commencé à tirer sur un avion non identifié approchant au-dessus de la tête, l'avion a été identifié comme un F40 Corsair ami, les canons ont immédiatement cessé de tirer - 57 cartouches de 20 mm et 5 cartouches de 40 mm dépensées. Heureusement, nous ne l'avons pas touché. Trois jours plus tard, le 10, nous nous étions déplacés vers la baie voisine de Taytay Point avec plusieurs autres navires lorsqu'à 19 h 5 un avion kamikaze japonais s'est approché de notre côté bâbord, nous lui avons tiré dessus, y mettant le feu, alors qu'il traversait notre poupe et plongeait dans un Liberty Ship, deux minutes plus tard à 1907, un deuxième avion Kamikaze est arrivé et nous, avec d'autres navires, avons commencé à lui tirer dessus alors qu'il plongeait dans le deuxième Liberty Ship qui déchargeait de l'essence, y mettant le feu, ce navire, quelques semaines plus tôt, avait été touché à l'avant et avait laissé un trou de la taille qu'un "train pourrait traverser". Le lendemain, toutes les mains (qui restaient) abandonnèrent le navire et il coula. Je n'avais pas réalisé que le premier incident avait eu lieu le 7 décembre jusqu'à ce que je lis le journal de bord de notre navire, encouragé par votre histoire. Merci pour ces belles publications quotidiennes. Chaque fois que vous les publiez, je me demande toujours « où étais-je à cette date ? ?

Mon Dieu, Donald. Ce que tu as vécu ! Merci encore pour votre service – Je ne vous remercierai jamais assez.


Jusqu'au raid, les États-Unis avaient hésité à rejoindre la Seconde Guerre mondiale, qui avait commencé le 1er septembre 1939, après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne.

Au cours de ces près de deux ans et demi, les États-Unis avaient largement aidé le Royaume-Uni, pratiquement la seule source de résistance aux nazis en Europe, mais un climat général d'isolationnisme - provoqué, selon le bureau de l'historien du département d'État, par la Grande Dépression et le souvenir d'énormes pertes pendant la Première Guerre mondiale - ont conduit Roosevelt et le Congrès à se méfier des interventions.

Pearl Harbor a inversé la tendance en un jour, le Congrès ayant publié une déclaration de guerre après le discours de Roosevelt le 8 décembre 1941.

Posté !

Un lien a été posté sur votre flux Facebook.

Intéressé par ce sujet ? Vous pouvez également consulter ces galeries de photos :

13 sur 23

Histoire rétro : 7 décembre au 13 décembre

1941 - 7 décembre – "Une date qui vivra dans l'infamie", Pearl Harbor Day. 1100 hommes sont perdus alors que la flotte américaine du Pacifique est attaquée. L'événement catastrophique conduit les États-Unis à déclarer la guerre et à entrer dans la Seconde Guerre mondiale.

1962 – L'Union typographique internationale se met en grève pendant 114 jours, fermant neuf journaux de la ville de New York.

1964 – Martin Luther King, Jr. devient la plus jeune personne à recevoir le prix Nobel de la paix à 35 ans. Il fait don de ses gains au Mouvement des droits civiques.

1980 – John Lennon est abattu par Mark David Chapman le 8 décembre alors qu'il se tient devant son immeuble à New York.

Spécial Noël Charlie Brown

1937 – NBC Radio a des ennuis avec la Federal Communications Commission pour avoir diffusé un sketch racé avec Mae West. En conséquence, West est banni de ses ondes pendant 15 ans.

1948 - Les Programme d'opportunités pour les jeunes Horace Heidt est diffusé pour la première fois sur NBC TV.

1952 – Le premier accusé de réception télévisé de la grossesse a lieu le J'aime lucy.

1965Un Noël Charlie Brown premières.

Musique et radio :

Album commémoratif John F. Kennedy

1926 – La première session d'enregistrement de Benny Goodman a lieu (à 17 ans). Il joue de la clarinette avec les Ben Pollack et ses Californiens.

1944Le Chesterfield Supper Club premières sur la radio NBC.

1949 – Fats Domino enregistre ses premières chansons pour Imperial Records, à commencer par "The Fat Man".

1961Surfer', premier disque des Beach Boys, sort sur Candix Records. Il n'a pas atteint le Top 40 avant une année de plus.

1963John Fitzgerald Kennedy - Un album commémoratif se vend à 4 millions d'exemplaires en 6 jours, devenant ainsi le disque le plus vendu de tous les temps.

1979 – “Babe” de Styx a été n°1 aux États-Unis et y est resté 2 semaines.

1984 – Band Aid, un groupe de musiciens de Grande-Bretagne a enregistré « Do They Know It’s Christmas » pour collecter des fonds et rassembler de la nourriture pour les Éthiopiens affamés.

Arts et divertissement :

1939 – Betty Grable fait la couverture de LA VIE.

1949Les messieurs préfèrent les blondes, avec Carol Channing, ouvre au Ziegfeld Theatre à New York.

1953 – Hugh Hefner publie le premier numéro Playboy, avec Marilyn Monroe comme page centrale.

1972 – L'opéra rock Tommy ouvre à Londres avec Keith Moon, Rod Stewart et Roger Daltrey.

Titres de célébrités :

1957 – Jerry Lee Lewis épouse sa cousine Myra Gale Brown, 13 ans, alors qu'il est toujours marié à sa première femme, Jane Mitcham.

1961 – Grandma Moses (Anna Mary Robertson Moses) décède à l'âge de 101 ans.

1963 – Frank Sinatra Jr. est kidnappé à Lake Tahoe, Nevada. Son père paie une grosse rançon et le garçon est rendu. Trois hommes ont été reconnus coupables du crime et envoyés en prison.

1967 – Otis Redding et quatre membres de son groupe de secours, les Bar-Kays, sont tués dans un accident d'avion près de Madison, dans le Wisconsin.

1988 – Roy Orbison, rockeur (Pretty Woman), meurt d'une crise cardiaque à 52 ans.

1937 – Les Red Sox acquièrent le contrat de Ted Williams, 19 ans.

1939 – Lou Gehrig, 36 ans, est élu au Temple de la renommée du baseball.

1951 – Joe DiMaggio prend sa retraite de la Major League Baseball.

1959 – Bruce McLaren devient le plus jeune pilote à remporter une course de Grand Prix à 22 ans.

1963 – La relecture instantanée est utilisée pour la première fois lors du match Army-Navy par CBS-TV.

1981 – Muhammad Ali mène son dernier combat, s'inclinant face à Trevor Berbick. C'était son 61e combat de sa carrière.

Super Bowl Shuffle des Chicago Bears –

1985 – Le Chicago Bears Shufflin' Crew sort son "Superbowl Shuffle".

Technologie et inventions :

1926 – Le réfrigérateur domestique, fonctionnant au gaz, est breveté par Electrolux Servel Corporation.

1931 – Le câble coaxial est breveté.

1945 – Le four à micro-ondes est breveté par le Dr Percy Spencer de Raytheon Corp.

1960 – L'Univac 1107, un nouvel ordinateur utilisant une mémoire à couche mince, est présenté par la Sperry Rand Corporation.

Anniversaires célèbres :

1916 – Kirk Douglas, acteur

1922 – Redd Foxx (John Elroy Sanford), comédien, acteur


Rattler (San Antonio, Texas), Vol. 21, n° 7, éd. 1 jeudi 21 décembre 1939

Journal étudiant bimensuel de l'Université St. Mary à San Antonio, Texas, qui comprend des nouvelles du campus ainsi que de la publicité.

Description physique

six pages : ill. page 20 x 15 pouces. Numérisation à partir de pages physiques.

Informations sur la création

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée: The Rattler et a été fournie par la bibliothèque Louis J. Blume de l'Université St. Mary à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Il a été vu 82 fois. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de ce journal ou à son contenu.

Éditeur

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Bibliothèque Louis J. Blume de l'Université St. Mary

Fondée en 1852 par des frères et prêtres marianistes, c'est la première institution d'enseignement supérieur de San Antonio et la plus ancienne université catholique du sud-ouest. Sa mission est de former des gens dans la foi et d'éduquer des leaders pour le bien commun grâce à des arts libéraux intégrés à la communauté et à une éducation professionnelle et à l'excellence académique.


Né ce jour dans l'histoire 7 décembre

Célébrer l'anniversaire aujourd'hui
Larry Bird Né le 7 décembre 1956 à Lafayette, Indiana, États-Unis
Connu pour : joueur de basket-ball américain à la retraite de la NBA qui est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps, Larry Bird a joué pour les Boston Celtics de 1979 à 1992 lorsqu'il a pris sa retraite. Au cours de sa carrière, il a remporté le joueur convoité (MVP) (NBA Most Valuable Player) à 3 reprises 1983-84, 1984-85 et 1985-86. He also scored 21,791 Points during his career which puts him in the top 25 on the all time list.


Why Sunday?

St. Andrew’s Cathedral, Honolulu

Why Japan chose a Sunday of all days actually coincides with why many businesses were closed on the seventh day of the week. During the 1940s, Sundays still held religious significance for many. Japanese intelligence on the United States, some of which was provided by an insider living in the Hawaiian Islands, made it clear that much of the nation was occupied on Sunday mornings with religious services. On that Sunday morning, many military personnel were attending off-base services, leaving the ships in the harbor understaffed in the event of an emergency.

By deciding to attack on a Sunday, Japan had knowingly chosen a day where the United States would not be at full strength. This added to the possibility of the attack remaining a surprise until it was too late to react to it. Japanese officers knew that the United States would be ill-prepared for a Sunday morning attack, especially since those not on leave were relaxing, enjoying the relative quiet of the otherwise busy harbor. It created a peaceful atmosphere that would be completely vulnerable to the surprise attack.


165e régiment d'infanterie

Le 165th Infantry Regiment, à l'origine le célèbre 69th New York Infantry ou le &ldquoFighting Irish&rdquo, remonte à 1775. Les premiers éléments du régiment ont combattu tout au long de la guerre d'Indépendance et sont devenus plus tard la compagnie A du 69th New York Infantry. Depuis sa création, le 69e a servi dans la guerre civile, la guerre hispano-américaine, le différend frontalier mexicain de 1916, la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale. Le long héritage du 69e, puis du 165e, a valu au régiment cinquante-deux anneaux de bataille sur son drapeau, plus que tout autre régiment de l'armée américaine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 165e comprenait 12 compagnies, toutes recrutées uniquement à New York.

Le 165e d'infanterie a été intronisé au service fédéral à New York, NY et affecté à la 27e division le 15 octobre 1941. Après son intronisation, le régiment a été transféré à Fort McCllelan, AL le 26 octobre 1941. Le 165e est parti pour Hawaï le le 30 mars 1942 et y arrive le 8 avril 1942. Le 165e débarque sur Butaritari, l'île principale de l'atoll de Makin le 20 novembre 1943. Les 1er et 3e bataillons débarquent en premier, débarquant à l'extrémité ouest de l'île face à résistance négligeable. C'était une chance car les plages de l'ouest ont été les pires rencontrées par la 27e division à n'importe quel moment de la guerre. Les deux bataillons ont poussé vers l'intérieur rapidement jusqu'à leurs positions de tête de pont et se sont arrêtés pour attendre le débarquement du 2e bataillon. Une fois que le 2e bataillon a sécurisé sa tête de pont, les trois bataillons, avec l'aide du 105e d'infanterie 3e bataillon ont serré la garnison japonaise dans une poche et l'ont finalement réduite. Suite à la réduction réussie de la garnison Makin, le 165e retourna à Hawaï le 2 décembre 1943 sans le 3e bataillon, qui resta en garnison temporaire. Le 3e bataillon est revenu à Hawaï le 1er janvier 1944. Le régiment a quitté Hawaï le 31 mai 1944 avec le 105e d'infanterie et a débarqué à Saipan le 17 juin 1944. Le 165e a immédiatement attaqué la piste d'atterrissage de Saipan&rsquos, connue localement sous le nom d'Aslito Field, poussant sur le tarmac et attaquer les principaux ouvrages défensifs japonais sur Ryan&rsquos Ridge au sud-est du terrain. Le 165e brisa les défenses de la crête le 18 après une journée de combats brutaux et confus, permettant la capture d'Aslito Field. Après la capture de l'aérodrome, le 165th, après une brève attaque sur Nafutan Point, fut envoyé pour renforcer la ligne de la 4th Marine Division. Le 165e a été impliqué dans des combats acharnés autour du mont Tapotchau, de Purple Heart Ridge et de Death Valley, combattant avec le 106e d'infanterie pour tenter de briser ces dernières, les dernières positions défensives de l'île. Le 165e a finalement mis fin à la dernière résistance organisée sur Saipan, mettant ainsi fin à la bataille.

Le régiment est arrivé à Espiritu Santo le 4 septembre 1944 pour se reposer et se reposer, et est parti le 25 mars 1945 pour participer à la campagne d'Okinawa. Le 165th débarqua à Okinawa le 9 avril 1945. Le régiment était responsable de la réduction de la zone connue sous le nom de Item Pocket, qui était un système de défense japonais construit pour empêcher la capture de l'aérodrome principal d'Okinawa, à Machinato. Item Pocket a finalement été envahi lorsque le 165th a capturé une crête surnommée Ryan&rsquos Ridge, du nom d'un officier différent de celui qui avait donné son nom au terrain de Saipan. Avec la chute de cette crête, les défenses de l'Item Pocket ont été ouvertes et le 165th a pu capturer l'aérodrome de Machinato. Les combats avaient été intenses et le coût élevé, mais le 165e n'avait rien fait de plus qu'un nettoyage après la chute de l'aérodrome. Suite à son départ d'Okinawa, le 165th arrive au Japon pour des missions de garnison le 12 septembre 1945. Il est désactivé le 31 décembre 1945 suite à son retour aux Etats-Unis.

Ressources en ligne du NYSMM

Autres ressources

Amour, Edmund G. La 27e division d'infanterie pendant la Seconde Guerre mondiale. Nashville : Presse à batterie, 1982.

Rush, Robert S. et Elizabeth Sharp. Fantassin américain pendant la Seconde Guerre mondiale (1) : zone d'opérations du Pacifique 1941-45. Oxford : Osprey, 2002.
Ce titre traite des expériences des soldats américains qui ont combattu les Japonais à travers les îles du Pacifique, et de la spécificité de cet environnement de combat. Il suit un soldat hypothétique, &lsquoMichael', à travers son enrôlement et sa formation avec le 165th Infantry Regiment (New York National Guard). Il l'emmène à travers les manœuvres de 1941 auxquelles la 27e division d'infanterie a participé, le transfert à Oahu, et dans la réalité de la vie quotidienne et des combats sur le théâtre du Pacifique de 1942 à 1945, y compris Makin, Saipan et Okinawa. Il examine également les procédures administratives du PTO pour les remplacements et les soins médicaux et psychiatriques du soldat ordinaire. Alors que l'accent est mis sur un individu, les expériences de plusieurs sont examinées et tissées dans un récit complexe et méticuleux.
Merci à Charles Markey d'avoir signalé cette ressource.

Stanton, Shelby L. Ordre de bataille de la Seconde Guerre mondiale. New York : Galahad Books, 1991, p. 103-105, 216, 230.

61 Lake Avenue, Saratoga Springs, NY 12866
Phone: (518) 581-5100 | Fax: (518) 581-5111

MUSEUM Hours:

Tuesday &ndash Saturday
10:00 a.m. &ndash 4:00 p.m.
Closed Sunday and Monday, and
all State and Federal holidays

RESEARCH CENTER HOURS:

Tuesday &ndash Friday
10:00 a.m. &ndash 4:00 p.m.
Appointments are required.

©2021 New York State Military Museum and Veterans Research Center. Tous les droits sont réservés.


Voir la vidéo: Парад в Москве 1 мая 1940 года. The Moscow parade of 1940. History Lab. Footage HD 1080p