Horst Tappert était-il membre des SS ?

Horst Tappert était-il membre des SS ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Il a été récemment rapporté que l'acteur de télévision allemand Horst Tappert (1923 - 2008) avait été identifié comme ayant été membre de la Waffen SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, c'était a également signalé qu'un historien allemand avait dit que les circonstances de son appartenance SS restent floues.

Quels sont les faits ? Était-il ou n'était-il pas dans la SS ?


Oui, Horst Tappert était membre de la Waffen SS. Cela ne fait aucun doute. Ce à quoi l'historien Jan Erik Schulte fait peut-être référence, c'est s'il a pu être « contraint ou contraint » à rejoindre les SS.

Tappert n'a jamais mentionné le fait de son appartenance SS en public. Cependant, contrairement à l'auteur allemand et lauréat du prix Nobel de littérature Günter Grass, il ne prétendait pas être un brave combattant contre le fascisme tout en gardant le silence sur son bilan de guerre.

Plus tôt ce mois-ci, la chaîne de télévision publique allemande ZDF a annoncé qu'elle ne diffuserait plus de rediffusions de "Derrick", la série policière qui avait rendu Tappert célèbre. Aux Pays-Bas, "la chaîne de télévision publique Omroep MAX a déclaré qu'elle avait abandonné son projet de diffuser une vingtaine d'épisodes de Derrick à partir de juillet". (BBC).

Tappert était un acteur, mais son personnage, l'inspecteur Derrick, était la créature de Herbert Reinecker, le scénariste de télévision le plus prolifique d'Allemagne depuis des décennies. Reinecker avait été un fervent nazi depuis le début. Lui aussi était dans la SS (dans le même Totenkopf division comme Tappert), mais il a également eu une carrière de propagandiste influent, battant les tambours de la guerre à partir de 1935 lorsqu'il a rejoint le Reich ministère de la propagande jusqu'au dernier mois des combats en 1945.

Le lien dans le paragraphe ci-dessus renvoie à un article en allemand dans Die Welt de 2011 critique d'un livre analysant les carrières de Reinecker pendant la guerre et l'après-guerre. L'auteur du livre conclut que Reinecker - qui n'a jamais caché avoir été dans la SS - est resté un apologiste des crimes nazis après la Seconde Guerre mondiale, sans être explicite à ce sujet. Épisode après épisode de "Derrick" et d'autres émissions télévisées écrites par Reinecker, des protagonistes enfreignent la loi avec les meilleures intentions.

La dimension tragique du crime a également été explorée par d'autres écrivains comme Georges Simenon, créateur de l'inspecteur Maigret. Mais les écrits de Reinecker étaient souvent à peine plus qu'une apologétique codée pour absoudre par procuration les nazis en particulier, et l'Allemagne en tant que nation, de la culpabilité historique. De nombreux épisodes condamnent le « déblaiement du passé » – encore une fois, sans faire explicitement référence au nazisme ou à la Seconde Guerre mondiale, mais le message sous-jacent a néanmoins été apprécié par le téléspectateur, de manière muette.

Il n'est pas clair si M. Tappert a compris cela. Il n'était pas connu pour être un intellectuel. Son attrait en tant qu'acteur venait d'une virilité discrète et de sa capacité à représenter de manière crédible le pouvoir de l'État d'attraper les criminels, une notion réconfortante pour les gens du monde entier. Pourtant, même Tappert aurait reculé en jouant Derrick dans ce qui devait être le dernier épisode de la série.

Selon un rapport de 1999 en Berliner Zeitung, cet épisode devait présenter une photographie de la tristement célèbre rampe du camp d'extermination d'Auschwitz au service d'un complot abscons sur un doctorat. fou qui pousse les jeunes au suicide en leur montrant des scènes d'une grande horreur. Apparemment, une utilisation aussi cynique de l'Holocauste était trop pour Tappert et il a refusé ; l'épisode n'a jamais été produit.


Derrick (Séries télévisées)

Derrick est une série télévisée policière allemande produite entre 1974 et 1998, avec Horst Tappert dans le rôle de l'inspecteur en chef (Kriminaloberinspektor) Stephan Derrick et Fritz Wepper en tant que sergent-détective (Kriminalhauptmeister) Harry Klein, son fidèle assistant. Ils résolvent des affaires de meurtre à Munich et dans ses environs (avec trois affaires non résolues au total). Il a été produit par Telenova Film und Fernsehproduktion en association avec ZDF, ORF et SRG.

Derrick (série télévisée)
Créé parHerbert Reinecker
Mettant en vedetteHorst Tappert
Fritz Wepper
Willy Schäfer
Compositeur de musique à thèmeLes Humphries
Pays d'origineAllemagne de l'Ouest (1974-90)
Allemagne (1990-98)
Langue originaleAllemand
Nombre de saisons25
Nombre d'épisodes281 (liste des épisodes)
Production
Producteur exécutifHelmut Ringelmann
Temps de fonctionnement60 minutes
Sortie
Réseau d'origineZDF ORF SRG
Format d'image4:3
Format audioMonaural (1974-1994)
Stéréo (1995-1998)
Version originale20 octobre 1974 ( 1974-10-20 ) –
16 octobre 1998 ( 1998-10-16 )

Derrick est considéré comme l'un des programmes télévisés les plus réussis de l'histoire de la télévision allemande, ce fut également un succès international majeur, la série étant vendue dans plus de 100 pays. [1] Le 2 mai 2013, la ZDF a annoncé qu'elle ne diffuserait plus de rediffusions de l'émission, après que Tappert se soit révélé avoir menti en discutant de son service dans la Waffen-SS pendant la Seconde Guerre mondiale. [2]


L'acteur de « Derrick » aurait été membre des SS pendant la guerre

BERLIN - Des informations selon lesquelles le regretté acteur allemand Horst Tappert, mieux connu pour son rôle de longue date en tant que détective de la télévision, Stefan Derrick, a servi dans une unité SS nazie redoutée, a incité au moins un diffuseur européen à annoncer samedi qu'il supprimerait les rediffusions de l'émission de son programme. .

La chaîne de télévision néerlandaise MAX a diffusé des rediffusions de l'émission, qui a été produite de 1974 à 1998, après que le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung a publié vendredi des documents montrant que l'acteur avait été dans la SS pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Derrick" était l'une des émissions de télévision allemandes les plus largement syndiquées, diffusée dans plus de 100 pays, dont la Chine, l'Australie, la France et la Norvège.

"Nous n'allons pas honorer un acteur comme celui-ci qui a menti sur son passé", a déclaré le diffuseur public néerlandais NOS, citant le président de MAX, Jan Slagter.

  • Lié à cette histoire
  • Article:6 mois après Sandy, des milliers de sans-abri à N.Y., N.J.
  • Article:L'Éthiopie fait voler le premier Dreamliner depuis son échouage
  • Article:Le personnel en grève dans 7 prisons de l'Ouest canadien
  • Article:Des prêtres de gauche disent que François peut réparer l'église "en ruines"
  • Article:Certains disent que le projet de loi sur l'immigration est une mauvaise affaire pour le GOP
  • Article:Le whisky communiste tchèque atteint l'excellence
  • Article:Le surveillant des fonds d'aide aux victimes américains dit que le travail est déchirant
  • Article:Les enquêteurs poursuivent l'enquête sur l'attentat de Boston
  • Article:Navajo l'élu pour le nouveau dub "Star Wars"
  • Article:En Alabama, le GOP dicte un nouveau paysage pour l'éducation
  • Article:L'Islande, fatiguée de l'austérité, vote aux élections nationales
  • Article:Les Juifs rentrent en Tunisie pour un célèbre pèlerinage
  • Article:Un responsable dit qu'un adulte, 4 enfants tués dans un incendie en Géorgie
  • Article:Les lesbiennes sont-elles plus acceptées que les homosexuels ?
  • Article:La Nouvelle-Angleterre maintient son rythme après 2 tragédies
  • Article:Les États-Unis essaient de nouveaux outils aériens dans la lutte contre la drogue dans les Caraïbes
  • Montre plus

Tappert avait parlé de son service en temps de guerre en tant que médecin dans une interview 10 ans avant sa mort en 2008. Mais il n'a pas mentionné que son unité faisait partie du régiment d'élite SS Armored Infantry Regiment 1, surnommé les « Skulls » d'après l'emblème qu'ils portait.

Les SS sont connus pour avoir commis des atrocités pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les documents nouvellement découverts ne permettent pas de savoir si Tappert était directement impliqué.

Peter Grune, porte-parole du radiodiffuseur public allemand ZDF qui a coproduit les 281 épisodes de l'émission, a déclaré que personne à la station n'avait connu le passé SS de Tappert.

«Des histoires comme celles-ci reviennent de temps en temps», a-t-il déclaré. "Pour nous, ce n'est pas une affaire urgente parce qu'il est mort."

L'histoire cachée de l'implication d'éminents Allemands dans la guerre est redevenue un sujet de débat public ces dernières années, après avoir été largement ignorée pendant des décennies.

En 2006, le lauréat allemand du prix Nobel de littérature Guenter Grass a admis dans une autobiographie qu'il avait été membre des SS dans les derniers mois de la guerre. La révélation a nui à l'image de Grass comme l'une des « consciences morales » de l'Allemagne d'après-guerre.

Plus tôt cette année, ZDF a diffusé un drame en trois parties sur la guerre, accompagné d'une campagne publicitaire invitant les Allemands à rechercher des survivants de la période nazie et à les interroger sur le rôle qu'ils ont joué à l'époque.


Condamnation de Demjanjuk : le top 5 des nazis toujours en fuite

Hitler au scrutin indien ? Frankenstein, Hitler parmi les candidats aux élections dans l'État indien

Les Allemands s'apprêtent à réprimer la montée de l'extrémisme de droite

Partagez cet article

Il y a environ un an, je suis tombé sur cette déclaration à propos du Monitor dans la Harvard Business Review – sous le charmant titre de « faites des choses qui ne vous intéressent pas » :

« Beaucoup de choses qui finissent par » avoir du sens, écrit le sociologue Joseph Grenny, « sont venues d'ateliers de conférence, d'articles ou de vidéos en ligne qui ont commencé comme une corvée et se sont terminées par un aperçu. Mon travail au Kenya, par exemple, a été fortement influencé par un article du Christian Science Monitor que je m'étais forcé à lire 10 ans plus tôt. Parfois, nous appelons les choses « ennuyeuses » simplement parce qu'elles se trouvent en dehors de la boîte dans laquelle nous nous trouvons actuellement. »

Si vous deviez proposer une punchline à une blague sur le moniteur, ce serait probablement celle-ci. Nous sommes perçus comme étant mondiaux, justes, perspicaces et peut-être un peu trop sérieux. Nous sommes le muffin au son du journalisme.

Mais tu sais quoi? Nous changeons des vies. Et je vais soutenir que nous changeons des vies précisément parce que nous forçons à ouvrir cette boîte trop petite dans laquelle la plupart des êtres humains pensent vivre.

The Monitor est une petite publication particulière qui est difficile à comprendre pour le monde. Nous sommes dirigés par une église, mais nous ne sommes pas seulement pour les membres de l'église et nous ne cherchons pas à convertir les gens. Nous sommes connus comme étant justes alors même que le monde devient aussi polarisé qu'à tout autre moment depuis la fondation du journal en 1908.

Nous avons une mission au-delà de la circulation, nous voulons combler les fossés. Nous sommes sur le point d'enfoncer la porte de la pensée partout et de dire : « Vous êtes plus grand et plus capable que vous ne le pensez. Et nous pouvons le prouver.


Filmographie

1950
- Docteur Praetorius

1958
- La famille Trapp en Amérique
- Wir Wunderkinder
- Les armes et l'homme

1959
- L'ange qui a mis sa harpe en gage
- La Belle Aventure
- Ruf ohne Echo

1961
- Zu viele Köche
- Ein schöner Tag
- Küß mich Kätchen

1962
- Das Halstuch
- Er kann's nicht lassen
- Schneewittchen und die sieben Gaukler

1963
- Das tödliche Brevet
- Zwei Whisky und ein Canapé
- Léonce et Léna

1964
- Der Aussichtsturm
- Sechs Personen suchen einen Autor

1965
- Eine reine Haut

1966
- Die Messieurs mordus zur Kasse
- Ein Tag à Paris
- Der Kinderdieb
- Das ganz große Ding
- Der Mann aus Melbourne
- Jerry Cotton : Die Rechnung &ndash eiskalt serviert
- Quatre reines pour un as
- Der schwarze Freitag

1967
- Liebe für Liebe

1968
- Heißer Sand auf Sylt
- Le Chien du Château de Blackwood
- Musée Das Kriminal
- Le Gorille de Soho

1969
- L'homme à l'oeil de verre
- Sept jours de grâce

1970
- Perrak

1971
- Le diable est venu d'Akasava
- Und Jimmy ging zum Regenbogen
- Bleib sauber
- Le capitaine
- Elle a tué en extase

1972
- Der Todesrächer von Soho
- Hoopers letzte Jagd

1973
- Eine Frau bleibt eine Frau

1974
- Plus moins nul
- Derrick
- Auch ich war nur ein mittelmäßiger Schüler

1984
- Cinémaématon

2000
- Le Kardinal

2001
- En 80 Jahren um dies Welt

2003
- Herz ohne Krone

2004
- Derrick &ndash Die Pflicht ruft

Merci d'avoir lu cet article ! Veuillez le partager et en savoir plus sur Top 10 des personnages les plus impressionnants du Seigneur des Anneaux dans les prochains articles.


Une star de la télévision allemande populaire était secrètement un nazi, révèlent des documents

Le radiodiffuseur public allemand ZDF cessera de diffuser des rediffusions de l'émission télévisée policière très populaire Derrick après qu'il soit apparu que sa défunte étoile appartenait à la tristement célèbre Waffen SS d'Hitler.

Horst Tappert, qui a joué le détective bien-aimé aux yeux baggys de 1974 à 1998 dans un programme diffusé dans plus de 100 pays, était membre d'un régiment de chars SS sur le front russe, selon des fichiers d'archives publiés le mois dernier.

Personne n'a déduit que Derrick Horst Tappert (à gauche) était un officier SS. Il a joué dans la série télévisée populaire Derrick en tant que détective principal Stephen Derrick, l'enquêteur méthodique et austère qui utilise ses pouvoirs de déduction pour démêler les crimes.

"ZDF est choqué et troublé par la nouvelle que Horst Tappert était membre de la Waffen SS", a déclaré le porte-parole Peter Bogenschuetz. "Nous n'avons pas l'intention de diffuser d'autres rediffusions."

Des archives militaires découvertes par un chercheur ont montré que Tappert avait rejoint la Waffen SS au plus tard en 1943, alors qu'il avait 20 ans.

La star de la télévision allemande Horst Tappert au festival de Cannes 1997. Crédit : Reuters

Tappert, décédé en 2008, a été discret sur son passé de guerre dans des interviews et ses mémoires, disant seulement qu'il avait servi comme médecin avant d'être fait prisonnier à la fin de la guerre.

Pendant ce temps, la chaîne de télévision publique néerlandaise Omroep MAX a déclaré qu'elle avait abandonné son projet de diffuser environ 20 épisodes de Derrick à partir de juillet.

"J'ai été choqué par la nouvelle, vous ne vous attendez pas à quelque chose comme ça", a déclaré le président d'Omroep MAX, Jan Slagter, au diffuseur national NOS ce week-end.

"Nous n'honorerons pas un acteur qui a menti sur son passé."

Et l'État de Bavière, dans le sud de l'Allemagne, où se déroulait la série, a déclaré qu'il pesait l'annulation du titre de "détective honoraire de la police bavaroise" de Tappert, décerné à l'acteur en 1980.

"Si nous avions su à l'époque du possible passé de Horst Tappert avec la Waffen SS, nous n'aurions jamais approuvé la demande" d'honneur, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Plusieurs éminents Allemands ont gardé le silence après la guerre au sujet de leur service dans la Waffen SS, un corps d'élite responsable de certaines des pires atrocités nazies.

Un lauréat du prix Nobel de littérature, Gunter Grass, a vu son autorité morale substantielle sapée par son admission en 2006, six décennies après la Seconde Guerre mondiale, qu'il avait été membre de la Waffen SS à l'âge de 17 ans.


La télévision allemande laisse tomber une émission de détective sur les révélations d'un acteur de la Waffen SS

Le diffuseur allemand ZDF a abandonné les rediffusions d'une série policière populaire après qu'il soit apparu que sa défunte star avait caché son passé de la Waffen SS. Les archives publiées le mois dernier révèlent que Horst Tappert, qui jouait Derrick dans la série du même nom, avait servi dans la division panzer de Totenkopf.

Tappert, décédé en 2008, était resté muet sur son bilan de guerre. Selon les archives, le grenadier panzer de 19 ans a été blessé sur le front de l'Est en 1943.

Avec sa devise "Mon honneur, c'est la loyauté", la division Totenkopf (crâne) est devenue l'une des unités les plus impitoyables de la Waffen SS - l'arme de combat de la force paramilitaire SS d'Hitler.

‘Choqué et troublé’

ZDF, la chaîne de télévision publique allemande, a déclaré qu'elle ne diffuserait plus de rediffusions des 281 épisodes de Derrick, qui ont été réalisés entre 1974 et 1998.

"La ZDF est choquée et troublée par la nouvelle selon laquelle Horst Tappert était membre de la Waffen SS", a déclaré le porte-parole Peter Bogenschuetz à l'agence de presse AFP.

“Nous n'avons pas l'intention de diffuser d'autres rediffusions.”

Des générations d'Allemands ont regardé le spectacle se déroulant à Munich, avec son détective distinctif aux yeux baggys. La série était également populaire à l'étranger, diffusée sur des écrans de télévision aussi loin que la Russie, la Chine et l'Afrique du Sud.

Réagissant aux révélations, la chaîne de télévision publique néerlandaise Omroep MAX a déclaré qu'elle avait abandonné son projet de diffuser une vingtaine d'épisodes de Derrick à partir de juillet.

"J'ai été choqué par la nouvelle, vous ne vous attendez pas à quelque chose comme ça", a déclaré le président Jan Slagter au diffuseur national néerlandais NOS ce week-end. “Nous n'honorerons pas un acteur qui a menti sur son passé.”

Le ministère de l'Intérieur de Bavière a déclaré qu'il envisageait de retirer au défunt acteur le titre honorifique d'inspecteur en chef de la police décerné à Tappert en 1980, ont rapporté les médias allemands.

Tappert lui-même a dit de son dossier de guerre seulement qu'il avait servi comme médecin, rapporte l'AFP.

Ce n'est pas le premier scandale de ce type ces dernières années. En 2006, un autre Allemand célèbre, le romancier Guenther Grass, a provoqué la consternation lorsqu'il a révélé qu'il avait servi en tant que membre de la Waffen SS.


Secret nazi : un rapport révèle que l'acteur de "Derrick" était membre de la SS

publié le 26/04/2013 à 13:55

Il était connu bien au-delà des frontières allemandes pour son interprétation à la télévision de l'inspecteur-détective en chef Stephan Derrick. Vendredi, des informations sont apparues suggérant que l'acteur Horst Tappert a été membre de la tristement célèbre Waffen-SS et a caché le fait pendant des années.


L'émission de télévision allemande "Derrick" a été l'une des exportations d'émissions policières les plus réussies de l'histoire du pays, avec des diffuseurs dans 102 pays qui l'ont exploitée en syndication au fil des ans. Il est apparu vendredi que l'acteur qui jouait le très populaire détective de la télévision, Horst Tappert, avait un secret. Il a servi comme membre des SS pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung a rapporté vendredi que Tappert était membre d'un groupe antiaérien SS (SS-Flakabteilung), à Arolsen, en Allemagne, qui était sous le commandement de la tristement célèbre Waffen-SS.

Le sociologue Jörg Becker a découvert un document montrant que Tappert avait été membre des SS alors qu'il menait des recherches à l'agence allemande WASt - qui conserve les archives des membres de l'ancienne Wehrmacht, l'armée allemande sous les nazis - pour un mémoire sur lequel il écrit. une autre personne. Becker a déclaré au journal que le document montre que Tappert est devenu membre de la Waffen-SS en tant que grenadier de bas niveau au plus tard en mars 1943, à l'âge de 19 ans.

L'éminent historien basé à Dresde, Jan Erik Schulte, un expert de l'histoire de la SS, a déclaré à SPIEGEL ONLINE que les circonstances de l'appartenance de Tappert à la SS et la question de savoir s'il a subi des pressions ou l'ont contraint à adhérer restent floues.

Tappert a joué le rôle de l'inspecteur-détective en chef Stephan Derrick de 1974 à 1998. Au total, 281 épisodes ont été filmés par la chaîne publique allemande ZDF.

Le portrait affable de Tappert de l'inspecteur Derrick, un fonctionnaire élégant, sérieux et empathique, incarnait le caractère d'un citoyen d'après-guerre honnête en Allemagne de l'Ouest. Cela a également contribué à rendre la série populaire à l'étranger et Tappert l'un des acteurs les plus connus du pays à l'international. Il est décédé en 2008 à l'âge de 85 ans. Dans ses commentaires sur la période de guerre et dans ses derniers mémoires, Tappert n'a jamais révélé aucun rôle dans les SS.


Critique de The Broken House par Horst Krüger – le livre qui a brisé le silence

Comment acceptez-vous la culpabilité de ce que vos compatriotes ont fait ? Dans le cas de l'Allemagne entre 1933 et 1945, les crimes étaient si indicibles et annihilants qu'il était difficile de savoir par où commencer l'expiation. Mais l'indicible ne le restera que jusqu'à ce que quelqu'un ose rompre le silence, ce qui est la douloureuse réalisation de Horst Krüger dans ses mémoires, La maison brisée. Publié pour la première fois en Allemagne en 1966, il est tombé en panne pendant des décennies et ce n'est pas étonnant : les vérités qu'il contenait étaient probablement trop brûlantes pour qu'une nation traumatisée puisse les digérer. Maintenant réédité dans une traduction de Shaun Whiteside, l'écriture rayonne de la page, triste, incrédule, châtié et pourtant pas sans espoir.

Krüger (1919-99) a grandi dans la modeste banlieue berlinoise d'Eichkamp, ​​qu'il revisite en journaliste d'âge mûr après 20 ans d'absence. Il cherche à comprendre « comment c'était vraiment » à l'époque, au bord du gouffre. Il chasse au milieu des fantômes - une mère catholique et un père protestant blessés à Verdun en 1916, aucun des deux intéressés par la politique. En cela, ils étaient d'accord avec leurs voisins d'Eichkamp – travailleurs, respectables, mesquins – et pas un nazi en vue. Ainsi, lorsque le Reich d'Hitler s'est abattu sur ces gens sans méfiance, ils n'étaient pas seulement déconcertés, ils étaient ravis d'être emportés par la vague d'améliorations nationales - de nouveaux emplois, de nouvelles autoroutes, de nouvelles salles de réunion. Même les inquiétudes concernant les vitrines brisées des magasins juifs et les maisons juives pillées se sont perdues dans le tonnerre triomphal de la renaissance de la patrie.

Jusqu'à présent, l'histoire de Krüger semble familière, peut-être moins convaincante que d'autres récits du somnambulisme de l'Allemagne vers la catastrophe, comme l'inoubliable de Sebastian Haffner Défier Hitler (2002). Mais ensuite, une tragédie privée prend la famille au dépourvu et bouleverse le récit. En mars 1938, juste après l'Anschluss, la sœur de Krüger, Ursula, est retrouvée un matin au lit, raide et blanche, du sang noir coulant de sa bouche. Il s'avère qu'elle a avalé du sublimé, un mercure concentré, les deux grosses têtes de mort sur la bouteille faisant écho sinistrement à l'insigne d'un bouchon SS. Elle meurt 21 jours plus tard, mais pas avant que la mère de Krüger n'ait transformé la chambre d'hôpital en sanctuaire catholique, un chapelet enroulé autour des mains jointes de sa fille impuissante "comme une tendre menotte". L'invasion subséquente de la maison par des proches devient une « danse de la mort », culminant dans un décor grotesque digne de Fassbinder. Le désespoir de la famille, brièvement étouffé par l'odeur de la sainteté et des viandes cuites au four, éclate lorsque Krüger surprend les invités réunis en vomissant sur la nappe.

L'accumulation subtile de détails ici - le crâne sur la bouteille de poison, le bouchon SS, le moment de l'annexion nazie de l'Autriche - concorde si sinistrement avec l'ambiance domestique que l'on ne sait pas si l'autodestruction d'Ursula était un acte de protestation ou d'évasion . "Il y avait tellement de peur en toi et tu étais toujours seul", écrit son frère, essayant de lui donner un sens. Sa mort est le mystérieux sort sous lequel le reste de La maison brisée se déroule, englobant progressivement une autre disparition plus lente - la mort des illusions. Krüger se souvient d'un ami de jeunesse, Wanja, mi-russe, mi-juif, un étranger dont la force vitale indisciplinée l'a ensorcelé lorsqu'il était étudiant. Vingt-deux ans plus tard, l'auteur découvre par hasard que Wanja est toujours en vie et organise des retrouvailles à Berlin-Est. C'est une erreur. Son vieil ami est maintenant un communiste, un vrai croyant, tous ses bords idiosyncratiques sont tombés. Ils ont tous les deux été agressés par le temps : "Nous avons été engendrés par des pères battus et désemparés et nos mères étaient maladroites et sans amour."

L'idéalisme juvénile de Krüger subit un autre coup mortel lorsqu'il est arrêté pour avoir distribué des lettres critiquant le régime. Interrogé et emprisonné pendant des mois pour haute trahison, il attend la fin. Par un simple caprice de la justice nazie, il a finalement été libéré. Sa prochaine évasion, dans les ruines de l'Allemagne en 1945, s'avérera encore plus miraculeuse.

Horst Krüger, décédé en 1999.

On espère une fin à la hauteur de sa chronique d'illusions perdues et le livre livre magnifiquement. En février 1964, Krüger assiste au procès d'Auschwitz à Francfort, à une époque où le public allemand considère l'Holocauste avec une indifférence proche de l'irritation. Mais c'était avant qu'ils apprennent ce qui s'est réellement passé à Auschwitz. Vingt-deux accusés sont assis dans la salle d'audience, tandis que l'auteur écoute les preuves se dérouler dans une transe d'horreur. Lorsqu'un témoin prononce le mot "Sanka", il est court. Sanka était l'ambulance que van Krüger conduisait en tant que conscrit de 22 ans à Smolensk, transportant les blessés à l'hôpital. Mais que se passerait-il s'il avait été envoyé à Auschwitz à la place, où les Sankas ont été utilisés comme camionnettes de meurtre ? Il admet que dans la frénésie de tuer, il aurait été comme tout le monde - « fermé les yeux et prétendit pendant un moment que je n'avais rien remarqué ».

Lorsqu'un ami journaliste désigne un homme aux cheveux blancs, parfaitement habillé, à l'aise lors d'un ajournement de la salle d'audience, c'est un choc pour l'auteur (et pour nous) que cet homme d'affaires de Hambourg était autrefois adjudant du commandant du camp, Rudolf Höss, accusé de sécuriser le Zyklon-B et superviser les transports vers les chambres à gaz. Comment des hommes aussi « inoffensifs » peuvent-ils être des meurtriers de masse ? Face à l'indéchiffrable, on pourrait hausser les épaules de désespoir, se retirer dans un silence abasourdi. Ou on pourrait, comme Horst Krüger, témoigner courageusement et avertir ses compatriotes d'être vigilants contre les « ténèbres » à l'intérieur : « Cet Hitler, je pense, il va rester avec nous – pour toute notre vie.


ɼhoqué et troublé'

ZDF, la chaîne de télévision publique allemande, a déclaré qu'elle ne diffuserait plus de rediffusions des 281 épisodes de Derrick, qui ont été réalisés entre 1974 et 1998.

"ZDF est choqué et troublé par la nouvelle selon laquelle Horst Tappert était membre de la Waffen SS", a déclaré le porte-parole Peter Bogenschuetz à l'agence de presse AFP.

"Nous n'avons pas l'intention de diffuser d'autres rediffusions."

Des générations d'Allemands ont regardé le spectacle se déroulant à Munich, avec son détective distinctif aux yeux baggys.

La série était également populaire à l'étranger, diffusée sur des écrans de télévision aussi loin que la Russie, la Chine et l'Afrique du Sud.

Réagissant aux révélations, la chaîne de télévision publique néerlandaise Omroep MAX a déclaré qu'elle avait abandonné son projet de diffuser une vingtaine d'épisodes de Derrick à partir de juillet.

"J'ai été choqué par la nouvelle, vous ne vous attendez pas à quelque chose comme ça", a déclaré le président Jan Slagter au diffuseur national néerlandais NOS ce week-end. "Nous n'honorerons pas un acteur qui a menti sur son passé."

Le ministère de l'Intérieur de Bavière a déclaré qu'il envisageait de retirer à l'acteur décédé le titre honorifique d'inspecteur en chef de la police décerné à Tappert en 1980, ont rapporté les médias allemands.

Tappert lui-même a dit de son dossier de guerre seulement qu'il avait servi comme médecin, rapporte l'AFP.

Ce n'est pas le premier scandale de ce type ces dernières années. En 2006, un autre Allemand célèbre, le romancier Guenther Grass, a provoqué la consternation lorsqu'il a révélé qu'il avait servi en tant que membre de la Waffen SS.


Voir la vidéo: Derrick Folge 281 1998


Commentaires:

  1. Kajilmaran

    Oui, je vous comprends. Dans ce document, quelque chose est également considéré comme excellent, d'accord avec vous.

  2. Bryer

    Entre nous, vous devriez essayer de rechercher Google.com

  3. Kyrksen

    À mon avis, vous vous trompez. Je peux le prouver. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  4. Aethelfrith

    I would like to talk to you, I have something to say on this issue.

  5. Pemton

    Bravo, l'excellent message

  6. Brunelle

    Norme



Écrire un message