23 septembre 1940

23 septembre 1940


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ennemis traditionnels - Guerre d'Angleterre avec Vichy France 1940-1942, John D Grainger. Examine la série de batailles entre la France et la Grande-Bretagne de Vichy entre la chute de la France en 1940 et l'opération Torch à la fin de 1942. Politiquement bien équilibré, reconnaissant les véritables motifs de chaque attaque britannique et le difficile équilibre que tentait le gouvernement de Vichy, mais à défaut de réussir, et avec de bons comptes rendus des actions militaires. [lire la critique complète]


Histoire du baseball le 23 septembre

L'histoire du baseball le 23 septembre, y compris une liste de tous les joueurs de baseball de la Ligue majeure nés le 23 septembre, une liste de tous les joueurs de baseball de la Ligue majeure décédés le 23 septembre, une liste de tous les joueurs de baseball de la Ligue majeure qui ont fait leurs débuts dans les grandes ligues en septembre 23, et une liste de tous les joueurs de baseball de la Ligue majeure dont le dernier match de grande ligue a eu lieu le 23 septembre.

"Peu importe comment votre esprit fonctionne, le baseball vous tend la main. Si vous êtes une personne émotive, le baseball demande votre cœur. Si vous êtes un homme ou une femme qui réfléchit, le baseball veut votre avis. Que vous soyez cerveau gauche ou cerveau droit, de type A ou de type Z, que votre esprit soit tourné vers les mathématiques ou vers l'histoire ou la psychologie ou la géométrie, que vous soyez jeune ou vieux, le baseball a sa façon de vous demander. Si vous êtes un lecteur, il y a toujours quelque chose de nouveau à lire sur le baseball, et toujours quelque chose de vieux. Si vous êtes une personne sédentaire, que vous regardez la télévision, le baseball est à la télévision si vous devez toujours aller quelque part, le baseball est un endroit où vous pouvez aller. Si vous êtes un collectionneur, le baseball vous propose une centaine de choses que vous pouvez collectionner. Si vous avez des enfants, le baseball est quelque chose que vous pouvez faire avec des enfants si vous avez des parents et que vous ne pouvez pas leur parler, le baseball est quelque chose dont vous pouvez toujours leur parler. » - L'historien du baseball Bill James dans The New Bill James Historical Baseball Abstract (gratuit Press Publishing, 13/06/2003, "Partie 1 : Le Jeu", Page 5)


Établissement des relations diplomatiques, 1903.

Le 17 juillet 1903, l'ambassadeur des États-Unis aux Pays-Bas Stanford Newel a présenté ses lettres de créance en tant qu'envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire au Luxembourg. Il demeura résident à La Haye.

Passage de La Haye à Bruxelles, 1923 .

Le 23 octobre 1923, l'ambassadeur des États-Unis en Belgique Henry P. Fletcher a présenté ses lettres de créance en tant qu'envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire au Luxembourg, il demeurait domicilié à Bruxelles.

Fermeture de la Légation Luxembourg, 1940 .

L'Allemagne occupe le Luxembourg le 10 mai 1940 et la légation américaine ferme le 15 juillet 1940.

Gouvernement luxembourgeois au Canada, 1941 .

L'ambassadeur des États-Unis au Canada Jay Pierrepont Moffat a été accrédité auprès du gouvernement du Luxembourg au Canada, il est resté résident à Ottawa a.

Gouvernement luxembourgeois au Royaume-Uni, 1943 .

Le gouvernement du Luxembourg a déménagé au Royaume-Uni le 14 octobre 1943. Anthony J. Drexel Biddle Jr. a présenté ses lettres de créance au gouvernement du Luxembourg à Londres le 12 novembre, mais il a quitté Londres peu de temps après. Bien que Rudolph E. Schoenfeld ait été nommé chargé d'affaires le 21 mars 1944, il n'a pas présenté ses lettres de créance avant que sa nomination ne soit remplacée par le rétablissement de la légation du Luxembourg.


Remarques sur les sources

Sy Scholfield cite "Quem é Michel Temer: de bom aluno a filho ilustre com ressalvas", NSC Total (Notícias de Santa Catarina, Brasil e do Mundo), 11 mai 2016 : "Michel Temer nasceu à 5h01min de 23 de setembro de 1940, em Tietê, município de 40 mil habitantes fundado por bandeirantes no interior de São Paulo." [1].

Traduction : Michel Temer est né à 5h01 le 23 septembre 1940 à Tietê, commune de 40 000 habitants fondée par des pionniers à l'intérieur de São Paulo.


Ahoy - Journal Web de Mac

En septembre 1940, j'avais dix-huit ans et j'avais déjà servi comme aspirant dans HMAS Australie depuis plus d'un an. Nous avions été rattachés à la Home Fleet basée dans le nord désolé de l'Écosse à Scapa Flow.

Australie avait effectué des patrouilles entre les îles Féroé et le Groenland, des balayages dans la mer du Groenland qui nous ont emmenés au nord jusqu'à Bear Island, à moins de 1000 milles du pôle Nord et des patrouilles à l'est jusqu'à Tromso au large des côtes norvégiennes.

Le temps était généralement froid et nous avons souvent rencontré une mer extrêmement agitée et des vents violents. La vie en mer n'était pas agréable, on pouvait rarement se réchauffer, et à quel point nous aspirions à un beau soleil australien, mais l'Australie semblait aussi loin que la lune, notre seul lien avec la maison étant le courrier et qui avait généralement des mois au moment où il nous est parvenu.

HMAS Australie, tirant sur les forts de Dakar

Le dernier jour d'août 1940, j'ai trouvé mon navire en route de Scapa à Greenock sur la Clyde. Nous avons dépassé le paquebot torpillé, Volendam, étant remorqué par la poupe d'abord par un remorqueur de l'Amirauté, il était bien en bas par la proue. Nous sommes entrés dans la Clyde à 11 heures le lendemain, et alors que le navire remontait la rivière, j'ai trouvé le paysage assez beau, un contraste complet avec Scapa Flow. Sur les deux rives, les collines d'un vert éclatant s'élevaient au loin, nous traversions le barrage protecteur et mouillions au large de Greenock. Le 5 septembre, nous avons embarqué des officiers d'aviation français et deux avions Cauldron Renault - assez similaires à notre Gipsy Moth. Le lendemain, nous franchissâmes la Clyde et nous tournâmes vers le sud, en procédant sous des ordres scellés. Pendant la semaine suivante, nous avons continué à naviguer sur une route du sud-ouest ou du sud, le temps devenant décidément plus chaud, alors que nous nous débarrassions enfin du froid écossais et nord-atlantique.

Nous avons atteint Freetown, Afrique de l'Ouest le 17. de septembre, le temps est désormais magnifique - et nous nous sommes baignés dans le soleil de bienvenue. Au mouillage dans le port de Freetown se trouvait une importante force navale : deux cuirassés, Barham et Résolution, porte-avions Ark Royal, Argus et Vindicatif, le croiseur de canon de 8 pouces Devonshire, et le vieil hydravion tender Albatros qui avait été construit en Australie, et a été transféré à la Royal Navy en paiement partiel pour les croiseurs de classe County Australie et Canberra, sept destroyers, deux navires-hôpitaux, deux canonnières françaises et un sloop français. Un certain nombre de navires de transport de troupes étaient également présents, à bord desquels se trouvaient des plates-formes d'atterrissage, à fond plat, équipées de deux hélices qui couraient dans les tunnels pour éviter l'encrassement, leurs gouvernails jumeaux également logés dans les tunnels.

Les plates-formes ne tiraient que 18 pouces et étaient construites en acier pare-balles et avaient une vitesse de 12 nœuds. Les troupes étaient une combinaison de soldats français libres sous le commandement du général de Gaulle et de quelques milliers de Royal Marines. Les deux avions français que nous avions transportés, ainsi que les Français pour les piloter ont tous été transférés à Arche Royale.

Nous avons embarqué des obus explosifs de 8 pouces, il semblait donc que nous nous préparions à un bombardement. La force a ensuite navigué de Freetown et a tourné vers le nord, rencontrant le croiseur britannique Cumberland à 08h00 le lendemain matin, le 19. de septembre. Elle patrouillait au large de Dakar, et nous étions détachés pour prendre en charge ces tâches.

Winston Churchill et son cabinet de guerre avaient décidé d'assister de Gaulle dans un débarquement des forces françaises libres en Afrique de l'Ouest, notre destination est Dakar.

C'était le principal port de l'Afrique occidentale française, idéalement situé sur la route commerciale du Cap à la Grande-Bretagne, et jusqu'à la capitulation de la France, largement utilisé par les navires marchands britanniques. Cependant, Dakar était resté fidèle au gouvernement de Vichy et était maintenant disponible comme base pour les sous-marins ennemis et les raiders marchands armés pour opérer contre notre commerce et notre marine.

De Gaulle croyait pouvoir arracher Dakar au contrôle de Vichy et les ramener à la cause de la France Libre.

Peu de temps après avoir assumé la patrouille au large de Dakar, Australie fermé aux stations d'action, la raison apparente bientôt trois croiseurs français Gloire, Georges Leygues et Montcalm la totalité de la Galissonière classe étaient en vue. Il s'agissait de navires de 6 pouces, chacun transportant des canons de 9 pouces sur 6 dans des tourelles triples, des canons AA de 8 pouces sur 3,5 pouces, 8 tubes lance-torpilles dans 4 supports jumeaux, et équipés d'une catapulte, pour une utilisation par 4 avions. La vitesse signalée dépassait 32 nœuds et leurs avions sont récupérés par une méthode unique. Un type de tapis en treillis d'acier a été abaissé hors de la poupe carrée, cela descendait dans l'eau, l'avion a atterri à l'arrière et a roulé sur ce tapis, pour être hissé à bord par une grue de poupe.

Notre tâche était d'empêcher ces 3 croiseurs français d'atteindre Dakar et de renforcer la force navale déjà présente dans ce port. Cumberland nous a rejoints et nous les avons suivis de devant, alors qu'ils suivaient une route vers le sud. À 17 h 30, nous avons fermé ces navires pour une surveillance nocturne, la nuit est tombée rapidement comme sous les tropiques, et les navires français ont viré vers le nord-ouest et ont augmenté leur vitesse pour nous laisser passer. Ils furent bientôt hors de vue, alors que nous accélérions pour donner la chasse.

Un croiseur lourd met du temps à fonctionner à pleine vitesse, pas du tout comme conduire une voiture où l'on peut poser le pied sur l'accélérateur pour une réponse instantanée. A 21h00, nous apercevons visuellement l'un des Français sur notre étrave tribord, notre capture, Gloire, qui était en panne et ne pouvait avancer qu'à 4 nœuds.

Cumberland rejoint par Devonshire, étaient après les deux autres croiseurs français, mais ils ont ensuite atteint Dakar, après avoir dépassé les navires britanniques.

Pendant notre chasse, Australie a travaillé jusqu'à 32,8 nœuds, nécessitant 82 000 chevaux pour atteindre cette vitesse. La puissance nominale du navire était de 80 000 chevaux, et nous étions à plus de six mois de notre dernier amarrage, transportant un fond encrassé, et étions également bien au-dessus de notre tonnage de conception. Des éloges doivent être dus à notre personnel de la salle des machines qui a maintenu le navire à pleine vitesse, dans les conditions les plus difficiles pendant près de trois heures.

Gloire a été gardé en vue toute la journée, et a maintenant décidé qu'elle pouvait naviguer à 17 nœuds. Elle a reçu l'ordre de se diriger vers Casablanca et a prévenu que nous la « coulerions » si elle se trouvait dans les environs de Dakar. Le capitaine Broussignac en Gloire indiqué qu'il se rendrait tranquillement à Casablanca, nous acceptâmes cette assurance, et il partit seul, nous nous séparâmes et nous dirigeâmes vers l'ouest. Gloire atteint Casablanca le 24. de septembre.

« Français de Dakar », exhorte ce tract, « Rejoignez-nous pour délivrer la France.
Le commandant australien, le capitaine RR Stewart R.N. a exposé le projet d'opération Menace contre Dakar à l'équipage de notre navire : Les cuirassés Barham et Résolution ensemble avec Australie être les navires de bombardement. L'Arche Royale avions pour la reconnaissance et pour le bombardement si la force est nécessaire. Nos destroyers protègent la force navale, tandis que Devonshire escorte les transports de troupes. Le plan était que les aviateurs français décollent de Arche Royale, atterrissent à l'aéroport de Dakar pour tenter de convaincre l'armée de l'air de venir à de Gaulle. Avion de Arche Royale survoler la ville de Dakar pour déposer des tracts expliquant la situation, suppliant la population locale de changer d'allégeance de Vichy à de Gaulle et à la France Libre. Je ne suis pas du tout sûr qu'un bout de papier tombant du ciel suffira à faire changer d'avis les habitants, alors que Dakar est contrôlé par les forces de Vichy et la police locale, il faut sûrement une démonstration de force de notre force navale à le moins.

Si les aviateurs français réussissent, des représentants du général de Gaulle entreront dans le port à bord d'un bateau à moteur équipé d'un haut-parleur, leur objectif de convaincre la marine de passer à de Gaulle. Là encore je suis dubitatif, le brigadier Charles de Gaulle est un officier de l'armée relativement inconnu qui s'est enfui en Angleterre, pour mettre en place le mouvement de la France Libre. Il est de rang inférieur à la fois à l'armée de Vichy et aux officiers de marine installés à Dakar, je soupçonne que son appel à se soumettre à son autorité pourrait bien tomber dans l'oreille d'un sourd, et je n'aime pas ses chances de succès. Le personnel naval de Dakar sera toujours en colère contre la façon dont la Royal Navy a coulé des navires de guerre français et tué nombre de leurs collègues à Mers-el-Kebir près d'Oran. Mais qui suis-je, en tant qu'aspirant de 18 ans, pour porter un jugement prématuré sur ce projet de de Gaulle d'affirmer son autorité sur Dakar et ses militaires là-bas ? Ces pensées sont écrites dans mon journal d'aspirant alors que nous quittons Dakar. Le véritable objectif est de prendre Dakar, de le convertir, de préférence sans effusion de sang.

Ces pensées ont été écrites dans mon journal d'aspirant alors que nous quittions Dakar. Le vrai objectif est de prendre Dakar, de le convertir, de préférence sans effusion de sang

Si ce plan n'aboutissait pas, les troupes françaises tenteraient un débarquement et tenteraient de convaincre le gouvernement local de déclarer Dakar du côté de de Gaulle. A défaut de ce mouvement, les forts seraient bombardés et les Marines débarquèrent pour tenter de prendre la ville. Ces trois plans portaient le nom de code « Happy », « Sticky » et « Nasty ». Nous avons rejoint la flotte avec les transports de troupes, et nous nous sommes dirigés maintenant vers Dakar.

Lundi 23. de septembre 1940

Ce jour s'est levé assez brumeux, avec une visibilité jusqu'à environ un mile et demi. L'avion français a décollé de Arche Royale, et a atterri à l'aérodrome de Wackem à Dakar. Des tracts de propagande ont été largués sur la ville par des avions Fleet Airarm, cela semblait être une guerre de papier. Les représentants de De Gaulle dans un bateau à moteur sont entrés dans le port de Dakar, battant pavillon français et un drapeau blanc de la paix - mais ont été tirés dessus - et rien d'autre n'a été entendu d'eux.

Des drapeaux de bataille ont été hissés - l'enseigne australienne à l'avant, une grande enseigne blanche à l'avant et notre enseigne habituelle à la gaffe. Je me souviens de l'énorme montée de fierté que j'ai ressentie en voyant notre drapeau du Commonwealth voler au mât de misaine pour la première fois dans cette guerre.

À 10 heures, des navires ont été signalés en train de quitter le port - on nous a ordonné de refouler ces destroyers et sloops français - nous avons tiré un coup de semonce, ils ont fait demi-tour et sont retournés au port. Les forts nous attaquèrent maintenant à bout portant, et nous rejoignîmes les cuirassés. Notre force a fermé les forts et les cuirassés les ont engagés - à leur tour, les forts ont répondu avec des coups de feu de 9,4 pouces et 5,4 pouces. Des sous-marins ont été signalés en cours, et un destroyer britannique Prévoyance HMS a été touché, l'obus traversant sa coque de part en part, faisant un trou net à l'entrée, mais un énorme trou irrégulier à la sortie. Dragon a marqué un coup sur un sous-marin, mais a elle-même été touchée par les batteries côtières. Deux obus des canons du fort sont tombés très près de Australie alors que la force se détournait, mais Cumberland a été touché par un obus de 9,4 pouces. À nos stations d'action, on nous a servi du ragoût d'action !

Ma station d'action était dans la station de transmission à angle élevé, située bien en dessous de la ligne de flottaison, au fond des entrailles du navire. Complètement aveugle visuellement à tout ce qui se passait au-dessus du pont - pour me tenir au courant de l'action, je devais m'appuyer sur un commentaire en cours lié par une tête de téléphone réglée sur la position de contrôle en plongée, située en haut du navire.

Lorsque les obus français ont atterri à côté, près du navire, des fragments ont pu être entendus frapper le côté du navire, bien en dessous de la ligne de flottaison - très, très effrayant en effet !

L'avion a signalé un destroyer ennemi dans la baie de Glorée, au sud et à l'est de l'arrière-port. Australie a été détaché avec trois destroyers pour enquêter. A 16 h 24, l'ennemi était en vue, nous avons ouvert le feu à 16 h 26, trois minutes plus tard, elle était en feu de la proue à la poupe. Nous avons cessé le feu, bien qu'appelé destroyer, ce navire, le L'Audacieux, était en fait un croiseur léger, équipé de canons de 5 pouces sur 5,5 pouces, transportait des tubes lance-torpilles et était capable d'atteindre des vitesses très élevées. Un de nos destroyers d'escorte a été envoyé chercher les survivants, mais les forts ont ouvert le feu sur lui et il s'est retiré. Ce navire français brûla pendant 36 heures et finit par s'échouer près de Rufisque.


navire français Le Fantasque.
Le navire à Dakar que nous avons forcé à échouer était L'Audacieux, faisait partie de cette classe

En 1640, nous avions rejoint les cuirassés, après une action décisive et rapide.

Il a été décidé de tenter un débarquement près de Rufisque par les troupes françaises libres des sloops français et le navire Président Houduce. En 1720, les troupes tentaient de débarquer, le feu flétri d'un point fort surplombant la plage a déjoué cette tentative de débarquement, cinq hommes ont été blessés et deux, sont morts par la suite, l'attaque a été annulée.

Le général de Gaulle déclara : « Il ne voulait pas verser le sang des Français pour les Français.

Nous avions été enfermés dans des stations d'action toute la journée. Le coucher du soleil était le bienvenu, nous pouvions donc maintenant reprendre un degré de préparation inférieur pour la nuit.

Mardi 24. de septembre 1940
À l'aube, les stations d'action à nouveau.

Australie et Devonshire rejoint les cuirassés et fermé sur Dakar, ces deux croiseurs canonnés de 8 pouces ont été détachés pour engager les croiseurs Vichy Georges Leygues et Montcalm, qui s'était échappé de Cumberland et Devonshire et s'est rendu à Dakar.

La visibilité était à nouveau mauvaise, nous ne pouvions tirer que sur les éclairs émanant de ces navires français faisant route au sud de l'entrée du port, nous étions maintenant attaqués par un bombardier Glen Martin piloté par du personnel français de Vichy, et un bâton de six petites bombes est tombé près de notre côté tribord. Ironiquement, ces bombardiers ont été vendus à la France par l'Amérique avant leur capitulation devant l'Allemagne.

Georges Leygues et Montcalm retiré derrière les navires marchands dans le port, et nous nous sommes retirés vers le sud. Nos cuirassés attaquèrent les forts, et les Richelieu, un nouveau cuirassé français qui était au port, il est équipé de canons de 15 pouces et était un adversaire des plus redoutables.

Nous avons de nouveau été attaqués par un bombardier Martin, cette fois larguant une grosse bombe très près de notre quartier bâbord, au fond de mon cachot, j'ai senti tout le navire frissonner, se secouant comme un chien lorsqu'il est mouillé, aucun dommage causé, mais je n'ai pas détesté être capable de voir l'action par moi-même. Beaucoup de membres de notre entreprise, par nécessité, ont servi dans des postes d'action sans vue, sous les ponts, comme moi, mais étant donné le choix (ce qui n'arrivera jamais), j'opterais toujours pour un poste d'action où je pourrais savoir quoi et quand les choses se sont passées. Quel vœu pieux de ma part, j'avais besoin d'accepter mon sort et d'exécuter au maximum de mes capacités.

Un sous-marin français s'est rendu, et un deuxième a été coulé par notre avion

Sunset a clôturé une autre journée d'action.

Mercredi 25. de septembre 1940.
De nouveau au large de Dakar, et notre avion lent Walrus a été envoyé de la catapulte à 0828.

Le plan pour aujourd'hui, le cuirassé Résolution attaquerait Richelieu, le cuirassé Barham et croiseur Devonshire les forts, tandis que nous devions affronter les Georges Leygues et Montcalm retranché dans le port de Dakar. Notre morse apercevait notre chute de tir lorsque les Français ont disparu derrière un écran de fumée. À un moment donné, nous avons été sous le feu de Richelieu, les forts et les croiseurs, les Français utilisèrent un dispositif ingénieux pour distinguer les taches de leurs éclats d'obus. Chaque salve était marquée par une certaine couleur, Richelieu utilisé jaune, les forts blancs et les croiseurs verts et rouges. Nous étions presque encadrés par un arc-en-ciel ! Bien que la portée se situait entre 24 et 28 000 verges Australie a été touché deux fois par des obus de 6 pouces, l'un est passé sous l'extrémité arrière de la tourelle X, alors qu'il était entraîné vers l'avant, puis a explosé dans la cuisine du capitaine sans pilote, qui a été totalement détruite, laissant un grand trou net derrière dans le pont, mais heureusement personne n'a été blessé. Le deuxième obus a traversé le côté bâbord du navire, est entré dans le magasin d'équipement de rechange de l'ingénieur où il a explosé, la majeure partie du choc explosif a été prise par l'équipement de rechange, mais la ceinture blindée a été pénétrée dans la salle des machines, où le distillateur de bâbord a fait naufrage , encore une fois, aucune causalité. Avec un évaporateur hors d'usage, la fabrication d'eau douce s'est réduite et l'eau est immédiatement devenue rationnée. Si la tourelle X n'avait pas été entraînée vers l'avant, le premier obus aurait probablement pénétré la canonnière, puis aurait explosé avec des résultats désastreux.

Notre avion venait de signaler que nos obus tombaient des deux côtés des croiseurs français, c'est-à-dire que nous avions trouvé leur portée, et les avons mis entre parenthèses avec notre feu, on s'attendrait à ce que la prochaine salve fournisse des coups directs. Nous avons observé le Walrus plonger soudainement dans la mer, abattu par un chasseur Curtiss, qui à son tour, a ensuite été détruit par le feu AA d'un de nos cuirassés. Les trois équipages ont été perdus.

Les croiseurs et les cuirassés se retirèrent maintenant, et Résolution a été touché par une torpille française, et a pris une lourde gîte vers bâbord, alors que nos destroyers masquaient ce navire touché, un bombardier ennemi a attaqué, mais nous avons repoussé cette attaque avec un tir AA précis. Nous étions occupés dans ma station émettrice à aider à repousser cette attaque de bombardiers, et nous étions satisfaits de notre performance, lorsque l'attaque a été interrompue et que le bombardier s'est envolé. La force attaquante a maintenant quitté la région de Dakar, et avec Barham prenant Resolution en remorque, l'Australie les a soutenues depuis leur quartier portuaire, alors que nous nous retirions et continuions vers le sud à une vitesse lente.

Difficultés de l'opération Menace à Dakar

Je rapporte mes pensées et opinions consignées dans mon journal d'aspirant au moment de l'expédition de Dakar, bien sûr, exprimées avec toute la sagesse d'un jeune de 18 ans.

  • Premièrement, la force utilisée n'était pas adéquate, et les Français Libres n'ont pas coopéré avec notre Marine comme ils auraient pu le faire.
  • La planification était pauvre et l'intelligence était pauvre de Gaulle croyait que ses troupes n'avaient qu'à débarquer et que toute résistance cesserait.
  • C'est devenu un choc pour les Français libres lorsque leurs compatriotes ont tiré sur eux et ils ne se sont jamais remis.
  • Le général De Gaulle ne souhaite pas que ses troupes combattent leurs propres parents, il renonce bientôt, se retire, pour ne plus jamais tenter de débarquer à Dakar.
  • A mon avis, étant donné une force britannique totale insuffisante à notre disposition, nous aurions atteint l'objectif et pris Dakar. La mauvaise visibilité était contre nous, nous obligeant à fermer les forts à courte distance. La psychologie de notre grande présence navale a été perdue en raison de la mauvaise visibilité, les défenses locales ne voient tout simplement pas la taille de la force attaquante.
  • Un fort aura toujours le dessus dans une action contre les navires. Ils ont une plate-forme de canon fixe, sont de plus petite taille, leurs instruments de conduite de tir sont stables. Il est probable que le port de Dakar soit quadrillé, de sorte que les contrôleurs des canons du fort connaissent la portée et le relèvement de chaque case sur la carte du port.
  • Lorsque cette opération a été planifiée, le Richelieu était une force non prise en considération. Il a été utilisé comme batterie terrestre avec ses nouveaux canons de 15 pouces dépassant facilement ceux de nos anciens cuirassés.
  • Les deux Gallissonière croiseurs de classe qui sont arrivés à Dakar après avoir échappé aux croiseurs britanniques, ont ajouté aux défenses et ne devaient pas être là lorsque l'opération a été planifiée.
  • Nous avons opéré à la fois dans des eaux confinées et inconnues, un bombardement dans des eaux fermées était une tâche bien plus importante qu'une action de navire en eaux libres.
  • Les bombardiers ennemis nous ont donné beaucoup de mal, le revers avec l'utilisation de chasseurs de Arche Royale était, ils étaient trop lents pour attraper les bombardiers Glen Martin utilisés par l'armée de l'air de Vichy.
  • À mon avis, nous n'avons pas utilisé les bombardiers Fleet Airarm aussi largement qu'ils auraient pu l'être.
  • Dakar était défendue par un nombre de troupes plus important que prévu. Lorsque les troupes françaises libres refusèrent de se battre, à moins que le bombardement ne réussisse, très peu de chances d'être accomplies.
  • Lorsque le général de Gaulle reçut son signal d'aviateur Succès, il croyait que Dakar allait être à lui, ce ne devait pourtant pas être.

L'opération Menace a été lancée pour des raisons politiques, Winston Churchill montrant son soutien à l'épineux général Charles de Gaulle. Il n'y avait aucune autre figure française libre à l'horizon, et on pensait que cette opération pourrait soutenir le général et fournir un point de ralliement à ceux qui veulent soutenir son mouvement. Deuxièmement, le président Franklin Roosevelt tenait à ce que Dakar ne tombe pas sous l'influence allemande.

Conclusion
La France a répondu à la débâcle de Dakar en bombardant Gibraltar, et comme la France a déclaré qu'elle déclarerait la guerre à l'Angleterre si l'incident de Dakar n'était pas abandonné, nous n'avions guère d'autre choix que de nous retirer.

Le port et les installations du fort environnant ne pouvaient être pris qu'avec une grande force terrestre et une puissante présence navale moderne, mais sans aucune participation française libre.

Cette opération doit être considérée comme un échec complet de notre part, un cuirassé gravement endommagé et mis hors de combat pendant un temps considérable alors que chaque unité de la Flotte était désespérément nécessaire pour soutenir la guerre navale, et la forte possibilité d'une invasion allemande de l'Angleterre. Trois croiseurs et un destroyer tous touchés par des obus ennemis, plus Fleet Airarm et notre avion Walrus abattus.

De l'autre côté de la médaille, deux destroyers et un navire inconnu détruits, un sous-marin coulé et un second rendu, deux impacts possibles d'obus de 15 pouces sur Richelieu, et une torpille possible sur un croiseur.

En enlevant deux sous-marins, une partie de la menace pesant sur nos convois a été atténuée, cependant, en dernière analyse, notre objectif fondamental de ramener Dakar aux côtés de la France Libre n'a pas été atteint.

HMAS Australie et son équipage avait joué avec talent, la compagnie de son navire pouvait en effet être fière de son baptême du feu.




Ce site a été créé en tant que ressource à des fins éducatives et de promotion de la sensibilisation à l'histoire. Tous les droits de publicité des personnes nommées ici sont expressément réservés et doivent être respectés conformément à la révérence dans laquelle ce site commémoratif a été établi.


Le ministère de la Justice annonce le plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé de son histoire

WASHINGTON – Le géant pharmaceutique américain Pfizer Inc. et sa filiale Pharmacia & Upjohn Company Inc. (ci-après ensemble « Pfizer ») ont convenu de payer 2,3 milliards de dollars, le plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé de l'histoire du ministère de la Justice, pour résoudre des problèmes criminels et responsabilité civile résultant de la promotion illégale de certains produits pharmaceutiques, a annoncé aujourd'hui le ministère de la Justice.

Pharmacia & Upjohn Company a accepté de plaider coupable à une infraction à la loi sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques pour avoir mal étiqueté Bextra dans l'intention de frauder ou d'induire en erreur. Bextra est un médicament anti-inflammatoire que Pfizer a retiré du marché en 2005. En vertu des dispositions de la loi sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques, une entreprise doit spécifier les utilisations prévues d'un produit dans sa demande de nouveau médicament auprès de la FDA. Une fois approuvé, le médicament ne peut pas être commercialisé ou promu pour des utilisations dites « hors AMM » – c'est à dire., toute utilisation non spécifiée dans une demande et approuvée par la FDA. Pfizer a promu la vente de Bextra pour plusieurs utilisations et dosages que la FDA a spécifiquement refusé d'approuver en raison de problèmes de sécurité. L'entreprise paiera une amende pénale de 1,195 milliard de dollars, la plus grande amende pénale jamais imposée aux États-Unis pour quelque affaire que ce soit. Pharmacia & Upjohn perdra également 105 millions de dollars, pour une résolution pénale totale de 1,3 milliard de dollars.

En outre, Pfizer a accepté de payer 1 milliard de dollars pour résoudre les allégations en vertu de la loi civile sur les fausses réclamations selon lesquelles la société aurait fait la promotion illégale de quatre médicaments - Bextra Geodon, un médicament antipsychotique Zyvox, un antibiotique et Lyrica, un médicament antiépileptique - et causé de fausses allégations devant être soumises aux programmes de soins de santé gouvernementaux pour des utilisations qui n'étaient pas des indications médicalement acceptées et donc non couvertes par ces programmes. Le règlement civil résout également les allégations selon lesquelles Pfizer aurait versé des pots-de-vin aux prestataires de soins de santé pour les inciter à prescrire ces médicaments, ainsi que d'autres. La part fédérale du règlement civil est de 668 514 830 $ et la part de l'État Medicaid du règlement civil est de 331 485 170 $. Il s'agit du plus grand règlement de fraude civile de l'histoire contre une société pharmaceutique.

Dans le cadre du règlement, Pfizer a également accepté de conclure un vaste accord d'intégrité d'entreprise avec le Bureau de l'inspecteur général du ministère de la Santé et des Services sociaux. Cet accord prévoit la mise en place de procédures et d'examens pour éviter et détecter rapidement un comportement similaire à celui qui a donné lieu à cette affaire.

Les poursuites de dénonciateurs déposées en vertu de la qui tam les dispositions de la False Claims Act en instance dans le district du Massachusetts, le district est de la Pennsylvanie et le district est du Kentucky ont déclenché cette enquête. Dans le cadre de la résolution d'aujourd'hui, six dénonciateurs recevront des paiements totalisant plus de 102 millions de dollars de la part fédérale du recouvrement civil.

Les bureaux du procureur des États-Unis pour le district du Massachusetts, le district est de la Pennsylvanie et le district est du Kentucky, ainsi que la division civile du ministère de la Justice ont traité ces affaires. Le bureau du procureur américain du district du Massachusetts a mené l'enquête criminelle sur Bextra. L'enquête a été menée par le Bureau de l'inspecteur général du ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS), le FBI, le Defense Criminal Investigative Service (DCIS), le Bureau des enquêtes criminelles de la Food and Drug Administration (FDA), le Bureau des enquêtes criminelles de l'Administration des anciens combattants (VA), le Bureau de l'inspecteur général pour le Bureau de la gestion du personnel (OPM), le Bureau de l'inspecteur général pour le service postal des États-Unis (USPS), l'Association nationale de lutte contre la fraude Medicaid Unités et bureaux de divers procureurs généraux des États.

« Le règlement historique d'aujourd'hui est un exemple des efforts continus et intensifs du ministère de la Justice pour protéger le public américain et récupérer des fonds pour le Trésor fédéral et le public auprès de ceux qui cherchent à faire des profits grâce à la fraude. Il montre l'une des nombreuses façons de quel gouvernement fédéral, en partenariat avec son État et ses alliés locaux, peut aider le peuple américain à un moment où les budgets sont serrés et les coûts des soins de santé augmentent », a déclaré le procureur général associé Tom Perrelli. "Ce règlement témoigne du type d'effort large et coordonné entre les agences fédérales et avec nos partenaires étatiques et locaux qui est au cœur de l'approche du ministère de la Justice en matière d'application de la loi."

"Ce règlement historique rapportera près d'un milliard de dollars à Medicare, Medicaid et à d'autres programmes d'assurance gouvernementaux, garantissant ainsi leur avenir aux Américains qui dépendent de ces programmes", a déclaré Kathleen Sebelius, secrétaire du ministère de la Santé et des Services sociaux. "Le ministère de la Santé et les Services sociaux continueront de chercher des occasions de travailler avec ses partenaires gouvernementaux pour poursuivre la fraude partout où nous pouvons la trouver. Mais nous chercherons également de nouvelles façons de prévenir la fraude avant qu'elle ne se produise. Les soins de santé sont trop importants pour laisser un seul dollar aller à déchets."

"La conduite illégale et la fraude des sociétés pharmaceutiques mettent la santé publique en danger, corrompent les décisions médicales des prestataires de soins de santé et coûtent des milliards de dollars au gouvernement", a déclaré Tony West, procureur général adjoint de la division civile. "Ce règlement civil et cet accord de plaidoyer de Pfizer représentent un autre exemple des sanctions qui seront imposées lorsqu'une société pharmaceutique fait passer les bénéfices avant le bien-être des patients."

"La taille et la gravité de cette résolution, y compris l'énorme amende pénale de 1,3 milliard de dollars, reflètent la gravité et la portée des crimes de Pfizer", a déclaré Mike Loucks, procureur américain par intérim pour le district du Massachusetts. « Pfizer a violé la loi sur une longue période. De plus, au même moment où Pfizer était dans notre bureau pour négocier et résoudre les allégations de conduite criminelle par sa filiale alors nouvellement acquise, Warner-Lambert, Pfizer était elle-même dans ses autres opérations violant ces mêmes lois. L'énorme amende d'aujourd'hui démontre qu'un mépris aussi flagrant et continu de la loi ne sera pas toléré.

"Although these types of investigations are often long and complicated and require many resources to achieve positive results, the FBI will not be deterred from continuing to ensure that pharmaceutical companies conduct business in a lawful manner," said Kevin Perkins, FBI Assistant Director, Criminal Investigative Division.

"This resolution protects the FDA in its vital mission of ensuring that drugs are safe and effective. When manufacturers undermine the FDA’s rules, they interfere with a doctor’s judgment and can put patient health at risk," commented Michael L. Levy, U.S. Attorney for the Eastern District of Pennsylvania. "The public trusts companies to market their drugs for uses that FDA has approved, and trusts that doctors are using independent judgment. Federal health dollars should only be spent on treatment decisions untainted by misinformation from manufacturers concerned with the bottom line."

"This settlement demonstrates the ongoing efforts to pursue violations of the False Claims Act and recover taxpayer dollars for the Medicare and Medicaid programs," noted Jim Zerhusen, U.S. Attorney for the Eastern District of Kentucky.

"This historic settlement emphasizes the government’s commitment to corporate and individual accountability and to transparency throughout the pharmaceutical industry," said Daniel R. Levinson, Inspector General of the United States Department of Health and Human Services. "The corporate integrity agreement requires senior Pfizer executives and board members to complete annual compliance certifications and opens Pfizer to more public scrutiny by requiring it to make detailed disclosures on its Web site. We expect this agreement to increase integrity in the marketing of pharmaceuticals."

"The off-label promotion of pharmaceutical drugs by Pfizer significantly impacted the integrity of TRICARE, the Department of Defense’s healthcare system," said Sharon Woods, Director, Defense Criminal Investigative Service. "This illegal activity increases patients’ costs, threatens their safety and negatively affects the delivery of healthcare services to the over nine million military members, retirees and their families who rely on this system. Today’s charges and settlement demonstrate the ongoing commitment of the Defense Criminal Investigative Service and its law enforcement partners to investigate and prosecute those that abuse the government’s healthcare programs at the expense of the taxpayers and patients."

"Federal employees deserve health care providers and suppliers, including drug manufacturers, that meet the highest standards of ethical and professional behavior," said Patrick E. McFarland, Inspector General of the U.S. Office of Personnel Management. "Today’s settlement reminds the pharmaceutical industry that it must observe those standards and reflects the commitment of federal law enforcement organizations to pursue improper and illegal conduct that places health care consumers at risk."

"Health care fraud has a significant financial impact on the Postal Service. This case alone impacted more than 10,000 postal employees on workers’ compensation who were treated with these drugs," said Joseph Finn, Special Agent in Charge for the Postal Service’s Office of Inspector General. "Last year the Postal Service paid more than $1 billion in workers’ compensation benefits to postal employees injured on the job."


From the archive, 23 September 1940: Spain's eyes on empire

The young hotspurs of General Franco's regime are eager, it appears, to exploit the present misfortunes of France and they are talking loudly about Spain's "manifest destiny" of expansion in Morocco. Not that they are exactly wishing for war. What they are hoping for, waiting for, is that their powerful friends of the Axis will first carry out the job of rendering France's colonial forces powerless and defenceless in accordance with the armistice terms, so that then Spanish troops can be drafted in to "establish order" in the neighbouring French Protectorate.

The preparations go back to 1936 and beyond. The majority of the insurgent generals had had long spells of service in Africa. Some, like the Generalissimo himself, acquired merit by establishing a paternalist military and civil administration which was a model of its kind. But all of them became progressively out of touch with European affairs and were easy victims of German propaganda. The Germans, as usual, ran two alternative "lines." Either they inveighed against French imperialism, appealing thus to the ever-present sentiment of Moslem nationalism, with the accompanying suggestion, for the Spaniards, that they had been cheated out of their heritage or - especially after the Popular Front came into being - they trotted out the usual stuff about "Jewish Marxism," stimulating the strong traditional anti-Semite feeling among the Moors, on the one hand, and, on the other, instilling into the Spanish officer class the idea that it was now the mission of Spain's Army to save its country from Communism.

There were not many Germans - or Italians - in the Spanish Protectorate zone before the outbreak of the Spanish war. But German influence was all pervasive. The Nazis were, after all, only following well-worn tracks. During the war of 1914-18 Spanish Morocco was used continually as a base for active propaganda and action against the French Protectorate, and subsequently German agents contrived to supply the Riffs in their campaign lavishly with money, arms, and ammunition. During the Spanish war the Germans built emplacements at Ceuta for big Krupp guns which have sufficient range to make life uncomfortable in Gibraltar harbour, and established an air base at Melilla and German and Italian agents have now had over four years in which to dig themselves in. It may be asked, "Does it never occur to the Spaniards whose new born zeal for empire is being so carefully nursed that they are simply being used as tools, only to be thrown aside when the time comes so that Germany and Italy may step into the shoes of the Western Powers?" The answer is that Spaniards, by and large, have still immense confidence in British sea-power. They do not really envisage a complete Axis victory so much as a sufficient challenge to the traditional Anglo-French domination of the peninsula and Morocco to let them take a far more important role, in keeping with Spain's imperial traditions, than has been their lot in the past.

Spain has a case. She has been treated very much as a poor relation in the scramble for power and wealth in Morocco. By all the "laws" of geography Morocco would appear to be Spain's natural sphere of expansion. At the height of her empire crusade, however, in her "good Queen Bess's glorious days," it happened that the "glittering prizes" were to be obtained in far-away America. Queen Isabella had it firmly in her mind that Morocco was only of interest to Spain for the purpose of repelling possible Moslem invasions.

Apart from this fact, moreover, there is one good and sufficient reason why Morocco did not become a prolongation of Spain. That reason is, in one word, Great Britain. From the time when this country acquired Gibraltar and British sea-power took charge of the future of the peninsula, there is this foreign wedge separating Andalusia and Africa. And Spain's Moroccan policy, when she did at length cherish ambitions in that direction, was from the outset entirely subordinate to the will of Great Britain and France.


September 23 Zodiac Horoscope Birthday Personality

SEPTEMBER 23 birthday horoscope predicts that you are a smart individual who is capable of making quick and sensible decisions. This is probably because you are incredibly sharp-eyed and methodical. People think twice before trying to do you any harm. You are sharp and shrewd.

Les zodiac sign for September 23 birthday is Libra – the Scales. With all of your many gifts, you have a hard time remaining humble and uncomplaining. It’s typical that this Libra is concerned with appearances and image.

10 comments

Tout. Was. Spot. On. Wow.

Thank you so much for this.

Vary accurate. All of it for me. Was surprised about the Opal and I thought our Major Arcana was the Justice card

Evry word u have mentioned is so fitting

Most of these things do explain me for the most part. I won’t go out in public without shower,hair and makeup done. After that,I just don’t care what I look like the rest of the day. I do feel that it’s hard to make friends but only with other female’s. There are only a few friends that I keep for years. I do enjoy being alone alot though I did not know my Chinese zodiac was a dog for our birthday day. I am the year of the dragon. I also did not know about the opal for our day since September is sapphire. I learned a few things about us that is kinda cool

“You like art, sports, winning and dining, traveling, you do it all.”

I’m pretty sure you meant wining and dining, although winning is nice too. I like to win and I was born on this cusp.

Thanks for letting us know about the error.

Thanks.
Very good, I read about the birthday of everyone I know but not many people.
I was born on September 23 and it’s really not easy for me to make new friends although I don’t feel this need, I’m a loner and the few friends I have …. well, I don’t see them often.

Many things in this text are true for me, but about beauty, I disagree…
I don’t care about my appearance or the appearance of others, it’s rare that I look in the mirror when I go to the street or walk.
The physical beauty in a person does not matter to me but there is something strange that I usually feel attracted to different people and even considered strange and ugly by the majority, as grotesque, threatening or Martian appearances.

I just read our birthday txt above… More or less yes it’s true. I agree about the beauty part what you wrote because I don’t care about that whatsoever. And it’s also true not easy to live under this sign at especially when Virgo also a dominant sign. Only thing is great about us we are really a very special people and not many people can be blessed like us.

Most of the things are true for me especially the one which said that making friends is difficult. It’s true I can be a loner at times, but when I do make friends I cherish them for a long time and they become my best friends. Also about the birthstone, I wasn’t aware that each day had a birthstone. I thought that only months had birthstones, like for September it’s Sapphire.


23 September 1940 - History

January 1939, Hitler predicts in a speech to the "Reichstag" that a war in Europe would lead to "the annihilation of the Jewish race in Europe":"The destruction of the Jews", "Auswanderung oder Evakuierung".

February 1939, Japanese troops occupy Hainan Island.

15 March 1939, Germany troops move to occupy Czechoslovakia. The German Protectorate of Bohemia and Moravia are claimed.

The Sdkfz-231 was the most advanced cross- country wheeled vehicle in the world. Their primary role was to provide infantry support and they well served up till 1942. This armored car carried a 20mm cannon and could defeat light tanks.

18 March 1939, Stalin ask for coalition against Hitler, Chamberlain refused, maybe Neville was right?

22 March 1939, "Das Mermelgebiet" annexed by the German Reich.

28 March 1939, The Spanish Civil War ended, Madrid surrenders General Franco in Madrid.

April 1939, Great Britain and France guarantee the armed help to Greece and Romania, should they be attacked by Germany or Italy. Formal Anglo-French guarantees are presented to Poland.

7 April 1939, Italian troops invade Albania,
The policies and financial dealings of the Albanian King force Italy to occupy Albania, in which it has long standing political and financial interests.
Germany abrogates the 1934 Nonaggression Pact and the 1935 Anglo-German Naval Agreement.

14 April 1939, Roosevelt ask Hitler and Mussolini to stop the violence and make a proposal to hold a conference.

May 1939, From May to September 1939 Japan and the Soviet Union fought a fierce, large-scale undeclared war on the Mongolian plains that ended with a decisive Soviet victory with two important results: Japan reoriented its strategic emphasis toward the south, leading to war with the United States, Britain, and the Netherlands and Russia freed itself from the fear of fighting on two fronts, thus vitally affecting the course of the war with Germany.
The second stage of China's War of Resistance Against Japan stretched from the Suizao Campaign of May 1939 to the Changde Campaign of March 1944. In this stage, everyone was in the war together. From the cities to the villages, the whole of society was mobilized.

22 May 1939, Germany and Italy sign "The Pact of Steel," a formal alliance.

August 1939, Battle of Khalkin Gol. The Battle of Khalkin Gol was a major Russian victory over the Japanese Kwangtung Army in August 1939 on the border of Manchuria and outer Mongolia. It was the most disastrous defeat ever suffered by the Japanese Army.

15 August 1939, Indian troops arrive in Egypt to reinforce British forces around the Suez Canal.

19 August 1939, Fourteen German U-boats are sent to patrol the North Atlantic Ocean.

Relative Strength at Sea before WW II
Allemagne Great-Britain La France
Aircraft carriers - 7 1
Transporteurs - 2 1
Battle-ships 2 15 7
Armoured ships 3 - 7
Coasters - 3 -
Heavy cruisers 2 15 7
Light cruisers 6 49 11
Torpedo-boats/destroyers 38 230 81
Minelayers/cruisers - 7 4
Mine sweepers 72 46 16
Escort vessels 10 55 8
Torpedo motor-boats 25 44 50
Submarine/U-boats 57 62 79

23 August 1939, Germany and the Soviet Union signed a non-aggression pact in Moscow, a secret protocol dividing eastern Europe into spheres of influence.

26 August 1939, Hitler's garantees the neutrality of Belgium, Netherlands, Luxembourg, Denmark and Swiss.

31 August 1939, German SS troops put on a false attack on a German radio station at Gliewitz.Dressed in Polish uniforms to convince the world that Poland is the aggressor nation and to justify their comming invasion of Poland.

1 September 1939, (till 28 September). The German naval training ship 'Schleswig Holstein' fires opening shots of World War II and shells the Polish naval base at Westerplatte.
The navy intended to use the World War I battleship Schleswig-Holstein, 3 cruisers, and two flotillas of destroyers to bombard shore installations at Gdynia and the garrison at Hel (north of Danzig).
"Operation Weiss": German troops invade Poland. German tanks thundered across the Polish border at precisely 0445 hours , supported by Junkers Ju87 ("Stuka" named Sturzkampfflugzeug) dive-bombers.
Adolf Hitler was working on the new kind of warfare "Blitzkrieg", Lightning War that involved massive use of tanks, motorized infantry and airforce. Tactics of Blitzkrieg designed new role for tanks, spearheads for quick penetration of enemy territory.
At 9.00 am England and France issue an ultimatum to Germany.

Relative strenght at the German invasion of Poland
Allemagne Poland
Inf. div. 46 38
Motor. div. 11 Cavalry-Brigades
Light div. 4 2 Motorized Brigades
Tank div. 7 45 Battalions frontier quard
réservoirs 3200 600 ca.
Bombers 1176 146
Combattants 771 315 50% old models
Scouting planes 356 325 50% old models
Other planes 981 56
Battle-ships 2 --
Croiseurs -- --
Destructeurs -- 4
Sous-marin 7 5
Little vessels -- 8
Torpedo-boats -- 2

  • Feldgrau, the German armed forces 1918-1945
  • Achtung Panzer!, by George Parada.
  • Panzer battles!
  • Tanks!, by the Technical Tyrannosaur.
  • 2. Panzer Division
  • Panzers Of The Reich

2 September 1939, Italy declares neutrality in the German/Poland conflict.
The ocean liner S.S. Athenia is torpedoed by the German U-boat U30. Over 112 civilians died at sea, 69 women, 16 children and 28 men. America and Canada were popular destinations, trying to escape from War.

3 September 1939, Begin of World War II. Irak and Saudia-Arabia break diplomatic relations, Great Britain and France, follow by India, Australia, South Africa and New Zealand, declare war on Germany and begin the phoney war ("drole de guerre") in the west.
Winston Churchill becomes Naval Minister and is First Lord of the Admirality in the Britisch Cabinet.

Germany invaded Poland on 1 September 1939. As German armoured columns drove deep into Poland, the Luftwaffe had control of the air. The speed of the invasion gave it the name Blitzkrieg, or lightning war. Between the wars Danzig had been a free city which Hitler was eager to have as part of Germany. The Polish armies were soon encircled or forced to retreat. Although Britain and France declared war on 3 September, they were unable to intervene effectively on Poland's behalf. Germany's Blitzkrieg overran Poland from the west and on 17 September it was invaded by the Soviet Union from the east. On 27 September 1939 Warsaw surrendered and, two days later, Germany and the Soviet Union signed a treaty of friendship which partitioned Poland between them.

4 September 1939, Where Polish defensive lines are formed they are no match for the rampaging German ground forces. The Polish air force is short of ammunition and many aircraft are destroyed on the ground. No general mobilisation of the German forces at home has yet been ordered no shots have yet been fired on the Western Front. The British announce successful raids on the German naval bases at Wilhelmshaven and Brunsbuttel despite inclement weather and vigorous anti-aircraft fire. The report is countered by the Germans who claim no bomb damage and five of the twelve aircraft shot down. The Germans announce that they are mining the western Baltic. In London, press agency reports confirm the torpedoing of the British liner SS Athenia with 1.400 passengers on board. The attack was mounted by U30 whose captain took the blacked-out ship for an armed merchant cruiser. Embarrassed by the bad press the sinking brings, the Germans first blame the attack on the British themselves, and subsequently ensure that the relevant entry is deleted from the U-boat's log.
British air force bombs German warships at Kiel.

5 September 1939, A Anson reconnaissance aircraft of the RAF attacks two British submarines by mistake. Its depth-charges score a direct hit on the HMS Snapper. The first British freighter is sunk, a small steamer Bosnia, which is lost to Leutnant-zur-See Prien's U47. Later in the day U48 sinks the armed merchantman Royal Sceptre.
Neutrality statement of the United States. The new Prime Minister, Nobuyuki Abe, from Japan promises to keep out of the war in Europe.

Population and industrial capacity
Population in 1939 Steel output in tons
Royaume-Uni 47.961.000 13.192.000
La France 41.600.000 6.221.000
USSR 190.000.000 18.800.000
Etats-Unis 132.122.000 51.380.000
Germany (including Austria) 76.008.000 23.329.000
Italie 44.223.000 2.323.000
Japon 71.400.000 5.811.000
In population and in industrial capacity , the allies, even after losing France, were stronger than the axis powers.

Population and industrial capacity by the British Empire Forces
Population in 1939 Steel production in tons (1939)
Canada 11.682.000 1.407.000
South Africa (white) 2.161.000 250.000
Australie 6.807.000 1.189.000
Nouvelle-Zélande 1.585.000 --
Inde 374.200.000 1.035.000
The British Commonwealth and Empire possessed further resources for war. Canada and Australia had significant industries, and their populations, like those of New Zealand and white South Africa, were well-educated and physically and mentally capable of providing high-quality recruits. These 4 self-governing 'dominions' followed the British lead and declared war 1939.

7 September 1939, France troops cross the German border at the "Saar-front".

8 September 1939, After days of naval bombardment and the landing of assault troops, the Westplatte garrison surrenders.

16 September 1939, Britain starts convoy service for merchant shipping.
The British Carrier "Courageous", 22.500 tons, sunk by the U-29, German Kriegsmarine.
The Home Front during the Phoney War,
The first months of the war were an anti-climax for the majority of the British people. In anticipation of devastating air raids, children were hastily evacuated from expected target areas, a strict blackout was imposed and nearly all forms of popular entertainment were abruptly halted. When no great onslaught from the air occurred, relief led to a slackening of precautions. These quiet months from September 1939 until May 1940 were known as 'the phoney war.
About one and half million people, mostly children, were evacuated from the towns and cities to the countryside to avoid the expected air raids in the autumn of 1939. Many city children from poor parents found themselves in strange surroundings and their hosts were sometimes startled by the gulf between them. For instance, many children were unaccustomed to a proper bathroom in the house. The quiet of the early months of war meant that many mothers took their children home again. However, as the threatened air raids began later in 1940, a second wave of evacuees went to the country. Some parents, usually the more affluent, sent their children to friends and relatives overseas for the duration of the war. Canada and America were popular destinations.

17 September 1939, Russian troops invade eastern Poland.

19 September 1939, Soviet and Germany meet at Brest-Litovsk.

24 September 1939, Began of the bombing of Warsaw with 1150 bombers. Warsaw is blitzed from the air as the German ground forces prepare for an assault on the capital.

25 September 1939, Warsaw again bombed by 400 German aircraft dropping incendiary, highexplosive bombs. The water pipes ruptured and its fire-fighters evacuated, the fires cannot be quenched.

Germans numerical strength modern warplanes
1938Bombers1466
Combattants920
1939Bombers1553
Combattants1090
1940Bombers1558
Combattants1290


The ruins of Warsaw

27 September 1939, Warschau (Poland) surrenders to Nazi Germany.

29 September 1939, Form of German-Russia treaty of frontier- and friendship at Moskou, providing for division of Poland. Esthonia signs mutual assistance pact with Sovjet Union.

October 1939, Action T4 Euthanasia Program put in action . Hitler signed a back dated "euthanasia decree" to 1 September 1939 which authorised Bouhler and Brandt to carry out the programme of "euthanasia".
Action T4 Euthanasia was an effort to kill all of the people who were unfit to live . Abbreviated as T4, Tiergartenstrasse 4 is what it really stood for, because the headquarters of the operation was located in Tiergartenstrasse, Berlin. Hitler targeted "inferior races" such as Jews, Homosexuals, Lesbisch, Blacks and Gypsies, he also included the unfit Aryans such as, the mentally defective, severely handicapped, incurably insane, and the incurably sick. Amongst most of the efforts, was Dr. Karl Brandt. He was appointed as Reich Commissioner for Health and Sanitation, and played a great role in Action T4. He was sentenced to death by hanging on April 16, 1945 (Leben). Action T4 took place in many nations using many methods. The most common methods were lethal injections and gas, while the first large-scale euthanasia action took place in Pomerania and eastern Prussia. The patients were transported via bus. The buses had painted windows so nobody could see what was going on inside. During 1940, four euthanasia institutions went into operation: Grafeneck, in January, Brandenburg, in February, Hartheim, in May and Sonnenstein, in June. In the first half of the year, 8,765 people were gassed in these four institutions. By the end of 1940, a total of 26,459 patients had been put to death. They were put into graves.

October 1939, Fall Gelb (Operation Yellow), the invasion of France through the Low Countries is planned. The intention had been expressed in Mein Kampf in 1925 and in the Hossbach Memorandum in 1937, arguing that Britain and France would stand in the way of German expansion to obtain Lebensraum (land needed for the German people) and the only solution was by force.

2 October 1939, The Pan-American Conference sets up the 300 mile security and neutrality zone around the American coast agreed on 23 September. Within this zone all hostile actions by the belligerent powers is forbidden.

6 October 1939, The last Polish ground troops surrender. Polish national losses: 700.000 men captured by the Germans, 200.000 men by the Russians and great loss of life more than 120.000 troops could escape. Thereby German lost 10.000 men and Russia several hundred.

13 October 1939, Admiral Donitz attempts his first 'wolf pack' deployment of U-boats tactics, in which groups of submarines were assembled to engage in sustained attacks on a convoy, but without success.

14 October 1939, The British Royal Navy battleship HMS Royal Oak sunk by the German U-boat U47 (Leutnant Prien), which has penetrated the hiding place of the English fleet in the bay of Scapa Flow (Scotland) at 1.23u, with 833 men on board.

4 November 1939, Neutrality Act of 1939 becomes law. USA neutrality law amended, modifying embargo on arms sales to belligerents ("cash and carry").

8 November 1939, The first murder attempt on Adolf Hitler is made in a Bürgerbräukeller (a Munich beer hall) in Munchen by carpenter George Elser.


The wreckage caused by the bomb explosion in the Munich beer-hall. Hitler left the hall 27 minutes before the explosion took place. Then the ceiling collapsed and the platform from which Hitler had been speaking was buried 10ft under debris. 15 November 1939, "Völkische Ausrottungsznahmen" in Poland, the leader Frank and Seys-Inquart order Jews to wear a white bracelet with a "Star of David".

30 November 1939, The Russian-Finnish Winterwar: Russian troops invade Finland , in winter, and reach the Mannerheim Line, Finland's main defensive position reaches five days later, with few access roads, very low temperature (-46º) and in the North constantly darkness.
Russia attacks Finland, but the invasion only penetrates border areas and is carried out so inefficiently that Germany (and the world) thinks the Russian army is of poor quality. But Russia had purged its officer corps in the three years before and not yet completed the training of enough officers. There is no formal declaration of war. The Finns have a minuscule army of about 30.000 men, a few old tanks and aircraft and little ammunition they will capture more mat rial in their few victories than by new manufacture. Finland is attacked on all fronts and Helsinki is bombed from the air. Hopelessly outnumbered and under-equipped, and without supportive allies, the Finns have only the climate and terrain on their side. In many instances the invaders encounter no opposition for days at a time. The Sovjet Baltic Fleet joins the operation with the aim of controlling the Gulf of Finland. This stimulates Great Britain to move against the port of Narvik, to free it for Allied use in supplying Finland.
Denmark, Sweden and Norway declare their strict neutrality in the Russo-Finnish war.

Relative Strength at the begin of Russian-Finnish Winterwar, at full length along Fins-Russian border.
Sowjet- Unie Finland
Californie. 500.000 men Californie. 14.000 men
Californie. 30 divisions 10 divisions
800 planes 7 brigades
-- 150 planes

December 1939, The Finnish Government ask the League of Nations for intervention, but it will be some time before the League convenes its meeting.
Finnish 9th Division defeated Russian 163th Division near Suomussalmi. Russian offensive no success.

13 December 1939, Battle of the River Plate. The Admiral Graf Spee had been operating very successfully aginst merchant shipping in the South Atlantic when she was caught off the River Plate by the British cruisers Achilles, Ajax, and Exeter, still with only superficial damage.

17 December 1939, The German battleship Graf Spee is scuttled off the coast of Montevideo, Uraguary. Few days later Captain Langsdorf of the Graf Spee shoot himself through the head.
La bataille de River Plate
The German fleet included several fast ships known as 'pocket battleships' intended for commerce raiding. One of the earliest naval encounters of the war was the Battle of the River Plate off Montevideo between a German pocket battleship, Admiral Graf Spee, and British ships. The Admiral Graf Spee had been operating very successfully against merchant shipping in the South Atlantic when she was caught off the River Plate on 13 December 1939 by the British cruisers, Achilles, Ajax and Exeter. After fierce fighting in the open sea, she was driven to scuttle herself.


The German battleship Graf Spee

Page maintained and created by Wilfried Braakhuis.
Copyright 1997-2007 Wilfried Braakhuis. Tous les droits sont réservés.
This page, and all contents, logos and images are Copyright 1997-2007, and protected by Elite Engineer Publishing, Netherlands law for The World at War.


Karina, Anna

Danish-born French film actress, director, screenwriter and singer, widely considered an icon of 1960s cinema. A muse of the director Jean-Luc Godard, one of the pioneers of the French New Wave, her notable collaborations with Godard include The Little Soldier (1960), A Woman Is a Woman (1961), Vivre sa vie (1962), and Alphaville (1965). For her performance in A Woman Is a Woman, Karina won the Best Actress award at the Berlin Film Festival.

In 1972, Karina set up a production company for her directorial debut, Vivre ensemble (1973), which screened in the Critics’ Week lineup at the 26th Cannes Film Festival. She also directed the French-Canadian film Victoria (2008). In addition to her work in cinema, she worked as a singer, and wrote several novels in French.

After her marriage to Godard from 1961 to 1965, Karina remarried several times she was married to French actors Pierre Fabre from 1968 to 1974 and Daniel Duval from 1978 to 1981, and to American film director Dennis Berry from 1982 to 1994. She died on 14 December 2019 at age 79 in Paris.



Commentaires:

  1. Gardalrajas

    C'est remarquable, c'est une réponse plutôt précieuse

  2. Mac Bheathain

    Laissez-la le dire - dans le mauvais sens.

  3. Mona

    Sujet admirable



Écrire un message