USS Galveston CL-93-CLG 3 - Histoire

USS Galveston CL-93-CLG 3 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Galveston CL-93-CLG 3

Galveston II

(CL-93 : dp. 14 600, 1. 60S'4", b. 63'7", dr. 25', s. plus de 30 k ; cpl. 1 276, a. 6 6", 6 5", 2 Tall mis; cl. Cleveland)

Le deuxième Galveston (CL-93) a été lancé par William Cramp & Sons Shipbuilding Co., Philadelphie Pa., 22 avril 1945 : et parrainé par Mme Clark Wallace Thompson. La construction du croiseur a été suspendue alors qu'elle était presque terminée le 24 juin 1946; et la coque affectée au groupe de Philadelphie de la flotte de réserve de l'Atlantique. Il est reclassé en CLG-93 le 4 février 1956, puis reclassé en CLG-3 le 23 mai 1957 et mis en service à Philadelphie le 28 mai 1958, commandé par le capitaine J B. Colwell.

Le navire de guerre a quitté Philadelphie le 30 juin 1958 pour des essais de constructeur à Norfolk, en Virginie, dans la région de Virginia Capes, qui comprenaient des tests "très réussis" de son nouveau missile Talos et de son équipement de suivi. Le missile sol-air supersonique Talos pèse près de 3000 livres, y compris un statoréacteur de 40 000 chevaux ; avec une portée de plus de 65 miles et est conçu pour détruire les avions ennemis à haute altitude en utilisant une ogive conventionnelle ou atomique. Elle a terminé l'année avec des opérations dans la région de Norfolk.

Galveston est arrivé à San Juan, Porto Rico, le 16 janvier 1959 pour des opérations d'entraînement et d'évaluation dans les eaux des Antilles. Il a tiré avec succès le premier missile Talos jamais tiré en mer le 24 février 1959. Qualifié par l'amiral Arleigh Burke de "meilleur missile antiaérien de n'importe quel arsenal au monde", le Talos a envoyé sa charge utile dans une traînée de flammes orange vif. Galveston a rapporté le tir "chaud, droit et normal" alors qu'elle prouvait fièrement sa capacité en tant que l'un des navires de guerre les plus puissants de la marine américaine moderne. Le croiseur a mis le cap sur Norfolk le 17 mars et une période de chantier spéciale dans le chantier naval de Philadelphie.

En juillet 1959, Galveston a effectué des essais de préparation et d'acceptation dans la région de Virginia Capes, suivis d'une croisière de recyclage dans les eaux au large de Cuba et de tests de son radar et de ses communications lors de jeux de guerre avec l'US Air Force. Le 4 janvier 1960, il quitte Norfolk pour une visite à Charleston, en Caroline du Sud, et des opérations au large de la côte de Floride, de Porto Rico et des îles Vierges. Elle s'est ensuite rendue dans sa ville homonyme de Galveston, arrivant le 16 février pour une présentation du Silver Service. De retour à Norfolk, le croiseur a déchargé ses munitions pour des tests de choc au large des Bahamas, puis est entré dans le chantier naval de Philadelphie le 25 mars 1960 pour une période de chantier qui s'est prolongée jusqu'à l'automne. Pendant ce temps, le croiseur a diverti plus de 30 000 visiteurs. Elle s'est dirigée vers les Virginia Capes le 24 octobre 1960, achevant avec succès son premier transfert de missile en mer.

Le 6 janvier 1961, Galveston quitta Norfolk pour une évaluation technique plus poussée de ses systèmes de missiles Talos par le Bureau of Naval Weapons, y compris des tests du IV Talos, de ses capacités et de ses potentiels, dans des zones au large de Jacksonville en Floride, de Porto Rico et des îles Vierges. Ces évaluations terminées le 1er mars, elle a quitté San Juan pour une formation de remise à niveau et son essai d'acceptation final de : Baie de Guantanamo. Le croiseur est revenu à Norfolk le 9 avril, mais s'est rapidement rendu à Jacksonville, en Floride, où le 8 mai, il a commencé son service dans le cadre de la Force d'évaluation technique opérationnelle qui comprenait des tests approfondis de son système de missiles et de nombreux tirs Talos. L'efficacité du système et de l'arme a été démontrée par un nouveau record à longue portée ainsi qu'une salve réussie de deux missiles. Le croiseur lance-missiles Talos a diverti plus de 17 000 visiteurs à Cap Canaveral lors de la célébration du week-end des Forces armées en mai, a terminé les phases ultérieures de ses exercices d'évaluation dans les Caraïbes jusqu'au 21 juillet ; puis s'est rendu à Bayonne, N.J., où son missile a tiré. les radars de contrôle ont été retirés avant la révision du chantier naval de Philadelphie (30 août 1961-23 juillet 1962). Cette refonte comprenait des modifications du système de conduite de tir du missile Talos.

Galveston a quitté Philadelphie le 23 juillet 1962, a transité par le canal de Panama pour San Diego, Californie; et a rejoint la flotte de croiseurs-destroyeurs 9, la flotte américaine du Pacifique, le 24 août 1962. Il a opéré le long de la côte ouest jusqu'en octobre 1963, date à laquelle il a navigué pour le Pacifique occidental en tant que navire amiral de la flottille. Au cours des 6 mois suivants, il a opéré en Extrême-Orient avec la 7e flotte du Japon, de Taïwan et d'Okinawa. Elle est revenue à San Diego le 16 avril 1964 et a repris l'entraînement sur la Côte Ouest.

Après une révision de 4 mois d'octobre 1964 à février 1965, le Galvestonton a quitté San Diego le 4 juin pour des opérations au large des côtes du Sud-Vietnam. Elle a touché à Subic Bay, Philippines, le 21 juin, puis a navigué pour rejoindre la 7ème Flotte dans la Mer de Chine méridionale. Au cours des 5 mois suivants, il a parcouru les eaux de l'Asie du Sud-Est, du golfe de Thaïlande au golfe du Tonkin, tout en soutenant l'effort américain pour repousser l'agression communiste au Sud-Vietnam. Elle a fourni un appui-feu lors d'opérations de recherche et d'effacement à Chu Lai et dans la péninsule de Vun Tuong. De plus, il a assuré la défense aérienne des porte-avions de la 7e flotte en mer de Chine méridionale et a mené des opérations de recherche et de sauvetage dans le golfe du Tonkin. Elle a quitté les Philippines le 2 décembre et est arrivée à San Diego le 18 décembre.

Reprenant ses opérations au début de janvier 1966, le Galveston a opéré de San Diego vers les îles Hawaï et le long de la côte californienne tout en gardant son équipage et son équipement dans un état de préparation optimal. Du 31 juillet au 4 novembre, elle a subi une révision de modernisation, puis elle a repris l'entraînement pour le reste de l'année 1966. Au début de 1967, elle a quitté San Diego pour la côte est, et à l'heure actuelle elle est affectée à la flotte de l'Atlantique pour le devoir dans l'Atlantique et le Méditerranéen.


Journal de pont à la recherche de l'USS Galveston (CLG-3)

J'ai besoin d'obtenir les journaux de bord de l'USS Galveston (CLG-3) pour juin 1965 à décembre 1965. J'ai besoin du journal pour sauvegarder ma réclamation au VA pour l'exposition de l'agent orange.

Re: Recherche du journal de pont de l'USS Galveston (CLG-3)
Jason Atkinson 29.04.2020 13:07 (в ответ на Frederick Kersey)

Merci d'avoir posté votre demande sur History Hub !

Nous avons effectué des recherches dans le catalogue des archives nationales et localisé les journaux de bord des navires et stations de la marine américaine, 1941 - 1983 dans les dossiers du Bureau of Naval Personnel (Record Group 24) qui incluent le journal de pont de l'USS Galveston (CLG-3) pour juin 1965 à décembre 1965. Les journaux de pont que vous recherchez sont fermés pour numérisation. Veuillez consulter le blog FERMÉ - Journaux de pont de la marine américaine et des garde-côtes de l'époque de la guerre du Vietnam pour le projet de numérisation pour plus d'informations. Lorsque ces enregistrements seront rouverts, nous publierons une réponse de suivi. Nous regrettons tout inconvénient que cela pourrait vous causer.

Re: Recherche du journal de pont de l'USS Galveston (CLG-3)
Jason Atkinson 21.08.2020 12:34 (в ответ на Frederick Kersey)

USN CL-93/CLG-3 USS Galveston Far East Cruise 63-4 PATCH

Vendeur: shogunvampires ✉️ (2 803) 98,8% , Emplacement: KOBE, Expédié à : À l'échelle mondiale, Article: 164060221797 USN CL-93/CLG-3 USS Galveston Far East Cruise 63-4 PATCH. Description de l'article article : USN CL-93/CLG-3 USS Galveston Far East Cruise 63-4 taille du patch : 6 1/4 pouces x 6 3/4 pouces état : nouvelles (inutilisées) annonces de pré-vente (je l'envoie après une vente aux enchères à partir de 20

30 jours.) Expédition AIR ENREGISTRÉ Small PACET JAPAN AIR ENREGISTRÉ Small PACET (suivi et assuré) (8-10 jours aux USA) L'affranchissement de l'AIR ENREGISTRÉ Small PACETAsiaUSA/Canada/AustraliaEuropeUSD8.00USD8.00USD8.00 Paiement Paypal uniquement Veuillez faire un paiement dans les 1 semaines après avoir gagné ou acheté. Autres termes Acheteurs internationaux Veuillez noter : Les droits d'importation, les taxes et les frais ne sont pas inclus dans le prix de l'article ou les frais d'expédition. Ces charges sont sous la responsabilité de l'acheteur. Veuillez vérifier auprès du bureau de douane de votre pays pour déterminer quels seront ces coûts supplémentaires avant d'enchérir/acheter. Ces frais sont normalement perçus par la société de livraison de fret (expédition) ou lorsque vous récupérez l'article - ne les confondez pas avec des frais d'expédition supplémentaires. Nous ne marquons pas les valeurs des marchandises en dessous de la valeur ou ne marquons pas les articles comme des "cadeaux" - les réglementations gouvernementales américaines et internationales interdisent un tel comportement. État: Nouveau , Tous les retours acceptés : Retours non acceptés Voir plus


USS Galveston CL-93-CLG 3 - Histoire

L'USS Galveston, un croiseur léger de classe Cleveland de 10 000 tonnes construit à Philadelphie, en Pennsylvanie, a été livré à la Marine en mai 1946, alors qu'il était presque terminé. Son équipement définitif est suspendu en juin 1946 et il est transféré à la flotte de réserve de l'Atlantique sans avoir été mis en service. Reflétant les plans pour le convertir en croiseur léger à missiles guidés, le numéro de coque du Galveston a été changé en CLG-93 en février 1956. Il a de nouveau été rebaptisé CLG-3 en mai 1957, alors que des travaux de conversion étaient en cours au chantier naval de Philadelphie. Son histoire se poursuit dans la page USS Galveston (CLG-3).

Cette page présente toutes les vues que nous avons liées à l'USS Galveston (CL-93, plus tard CLG-3) en tant que croiseur léger, et fournit des liens vers d'autres après sa conversion en croiseur lance-missiles.

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

Est remorqué du chantier naval Cramp, Philadelphie, Pennsylvanie, au Philadelphia Navy Yard, le 24 mai 1946.
Le navire a été désarmé, pas tout à fait complet, dans la flotte de réserve de l'Atlantique, peu de temps après.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 98 Ko 740 x 605 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

Est remorqué du chantier naval Cramp, Philadelphie, Pennsylvanie, au Philadelphia Navy Yard, le 24 mai 1946.
Le navire a été désarmé, pas tout à fait complet, dans la flotte de réserve de l'Atlantique, peu de temps après.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 92 Ko 740 x 600 pixels

La marraine du navire, Mme Clark Wallace Thompson, se prépare pour le baptême, au chantier naval Cramp, Philadelphie, Pennsylvanie, 22 avril 1945.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 85 Ko 740 x 615 pixels

Mme Clark Wallace Thompson baptise le navire, lors des cérémonies de lancement au chantier naval Cramp, Philadelphie, Pennsylvanie, 22 avril 1945.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 116 Ko 740 x 615 pixels

En plus des images présentées ci-dessus, les Archives nationales semblent détenir au moins une autre vue de l'USS Galveston (CL-93). La liste suivante présente cette image :

L'image ci-dessous n'est PAS dans les collections du Naval Historical Center.
N'essayez PAS de l'obtenir en utilisant les procédures décrites dans notre page "Comment obtenir des reproductions photographiques".

Des reproductions de cette image doivent être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales pour les images non détenues par le Centre historique naval.


USS Galveston CL-93-CLG 3 - Histoire

Dans le cadre du programme de construction et de conversion de navires de l'exercice 1956 de la Marine, le croiseur léger jamais mis en service Galveston (CL-93), membre de la flotte de réserve de l'Atlantique depuis le milieu de l'année 1946, a été retiré des "boules à mites" et remis au chantier naval de Philadelphie. pour la reconstruction en tant que navire lance-missiles. Redésigné CLG-93 en février 1956, alors que les travaux commençaient, il a reçu son numéro de coque, CLG-3, en mai 1957. Galveston a été commandé en mai 1958 en tant que premier navire de la Marine à transporter le "Talos", un missile guidé à longue portée , et assez grande arme anti-aérienne. Le navire avait été largement modifié, en particulier à l'arrière du milieu du navire, pour l'équiper de chargeurs, d'un lanceur et des radars associés à ce nouveau système d'armes, et ses trois premières années de service actif ont été en grande partie consacrées à tester le "Talos" en mer au large de l'Est des États-Unis. Côte et dans la région des Caraïbes.

De la mi-1961 à la mi-1962 Galveston était de retour dans les mains des chantiers navals, recevant de nouveaux radars de recherche parmi d'autres modifications. Elle a ensuite été transférée à la flotte du Pacifique et, en 1963-1964, a effectué son premier déploiement à l'étranger, une tournée d'une demi-année avec la septième flotte en Extrême-Orient. Sa deuxième croisière dans le Pacifique occidental, en juin-décembre 1965, comprenait une implication active dans la guerre du Vietnam, le croiseur utilisant ses canons de cinq et six pouces pour bombarder l'ennemi à terre. Elle a également assuré la défense aérienne des forces navales opérant dans le golfe du Tonkin et a participé à des opérations de recherche et de sauvetage.

Au début de 1967, Galveston a été temporairement renvoyé dans l'Atlantique pour servir un mandat en mer Méditerranée avec la sixième flotte. Cette tournée, en mars-août 1967, a été marquée par la courte mais très intense guerre de juin entre Israël et plusieurs nations arabes. En septembre, le navire est retourné dans le Pacifique et environ un an plus tard, il a commencé son troisième déploiement de la septième flotte, qui comprenait plus de service de combat pendant la guerre du Vietnam. De retour aux États-Unis en janvier 1969, Galveston se rend à nouveau en Méditerranée en mai de la même année pour une croisière qui dura jusqu'en octobre. Plus tard, retournant à sa base de la côte ouest, le navire a rapidement commencé les préparatifs d'inactivation, ce qui a conduit à son déclassement en mai 1970. Le deuxième séjour de l'USS Galveston dans la flotte de réserve n'a duré qu'un peu plus de trois ans. Il a été radié du registre des navires de la marine en décembre 1973 et vendu pour démolition en mai 1975.

Cette page présente toutes les vues globales que nous avons de l'USS Galveston (CLG-3) après sa conversion en croiseur lance-missiles, et fournit des liens vers d'autres images concernant ses actions, ses activités et sa disposition.

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

En cours en mer, 11 janvier 1959.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 76 Ko 740 x 605 pixels

En cours en mer, vers le début de 1961.
Cette photographie était une pièce jointe à une lettre envoyée par le navire le 9 mars 1961.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 91 Ko 740 x 610 pixels

En mer, vers 1958-1961, alors qu'il était équipé de sa suite originale d'antennes radar.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 71 Ko 660 x 675 pixels

En mer en octobre 1963.
Photographié par PH1 R.M. Moen, du USS Kitty Hawk (CVA-63).
L'USS Perkins (DD-877) est au loin.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 103 Ko 740 x 605 pixels

Vapeur en mer, 24 août 1964.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 94 Ko 740 x 605 pixels

En cours en mer Méditerranée, 10 mai 1967.

Photographie officielle de l'U.S. Navy, provenant des collections du Naval Historical Center.

Image en ligne : 134 Ko 740 x 605 pixels

En cours en mer, vers 1967.
Cette photographie a été reçue par le Centre photographique naval en juin 1967.


USS Galveston CL-93-CLG 3 - Histoire

L'opération a été menée comme un assaut interarmes impliquant des unités terrestres, aériennes et navales. Les Marines américains ont été déployés par insertion d'hélicoptères dans la zone d'atterrissage désignée tandis qu'un atterrissage amphibie a été utilisé pour déployer d'autres Marines.

Ordre de bataille
L'opération a été lancée le jour J, le 18 août 1965, impliquant 5 500 Marines. Régimentaire 2e Bataillon 4e Marines (2/4), 1er Bataillon, 7e Marines (1/7) et 3e Bataillon 3e Marines (3/3), et 3e Bataillon 7e Marines (3/7) le SLF - l'autorisation a été accordée par l'amiral Sharp à utiliser Special Landing Force et à l'origine un élément de réserve) dans un assaut sur la base Viet Cong près de Van Tuong. L'USS Galveston (CLG-3) et l'USS Cabildo (LSD-16) de la marine américaine étaient disponibles pour l'appui-feu naval et le 3e Bataillon du 12e Marines était l'unité d'artillerie en soutien direct. L'USS Vernon County (LST-1161) a embarqué des éléments du 3d Bataillon, 3d Marines (Bataillon Landing Team) (BLT) 3, sous les ordres du lieutenant-colonel Joseph E. Muir, USMC, à Chu Lai, et a navigué vers le sud le long de la côte jusqu'à An Thuong , où elle a mis les troupes à terre dans une phase de "Starlite."

Les forces Viet Cong comprenaient le 1er régiment VC composé des 60e et 80e bataillons VC, la 52e compagnie VC et une compagnie du 45e bataillon d'armes VC. La force totale Viet Cong était d'environ 1 500 hommes, et soutenue par plusieurs unités de mortier d'élite.


Bataille
Un hélicoptère MAG-16 évacue les blessés, tandis qu'un char Marine M48 Patton monte la garde.
Mike Co., 3/3 a été désigné force de blocage et déployé le 18 août 1965 en utilisant des LVT-5 dans la zone opérationnelle. Lorsqu'il a atterri sur la plage, il a parcouru 4 miles (6,5 km) pour établir leurs positions de blocage. 3/3 ont effectué un débarquement amphibie et ont été chargés de conduire le Viet Cong vers le 2e bataillon du 4e Marines qui devait être transporté par hélicoptère dans trois zones d'atterrissage à l'ouest de Van Tuong. Le secret était primordial, et aucun commandant ou unité de l'ARVN n'a été informé de l'opération imminente.

Les Marines ont rencontré une légère résistance lors de l'attaque, utilisant leurs mitraillettes pour repousser les raiders occasionnels du Viet Cong. Echo Company, 2/4 a repéré le Viet Cong à l'air libre et a appelé les tirs d'artillerie du 3e Bataillon du 12e Marines. Le barrage d'artillerie aurait tué 90 Viet Cong, paralysant notamment plusieurs de leurs unités de mortier. Hotel Company, 2/4 a agressé le 60e bataillon VC qui a mené un combat vicieux, n'étant submergé que lorsque des hélicoptères d'attaque ont foncé sur leur position, la parsemant de tirs de roquettes et de mitrailleuses. Un prisonnier a été fait et 40 armes ont été capturées. India Company, 3/3 a attaqué An Cuong après avoir reçu des tirs nourris du hameau et perdu leur commandant de compagnie dans l'engagement.

La Compagnie de l'Inde a reçu l'ordre de rejoindre les compagnies Kilo et Hôtel et de nettoyer toute opposition, mais a été prise dans un échange de tirs de Nam Yen Dan Hill 30. La Compagnie de l'Hôtel a établi un périmètre défensif et a reçu l'ordre d'attendre des renforts. Les renforts attendus ont été détournés pour aider la colonne de ravitaillement qui a été prise en embuscade à l'ouest de leur position. Le tir de fusil sans recul de 37 mm des positions VC a déchiré les 5 LVT et 3 réservoirs de flammes, forçant les Marines à organiser un sauvetage. Les Marines ont été touchés par des tirs intenses de mortier et de fusil et ont fait 5 morts et 17 blessés. Ils ont fait appel à l'artillerie et au soutien aérien pour réprimer le mortier et les tirs automatiques, des avions de chasse F-4 larguant des bombes à fragmentation, ce qui a entraîné une avalanche sur le flanc de la colline qui a anéanti de nombreux escadrons de fusiliers et de mortiers.

L'engagement en développement a nécessité le déploiement de la compagnie Lima, 3/7 de l'USS Iwo Jima pour rejoindre la compagnie India pour aider la colonne de ravitaillement prise en embuscade. Une partie de la compagnie Lima a été prise dans une embuscade en fer à cheval dans leur tentative de sauvetage d'un membre du LVT (amtrac) abattu, 4 marines ont été tués et 10 blessés. À la tombée de la nuit, les Marines se sont accroupis dans des positions défensives. Des unités de reconnaissance des Marines du 3/7 débarquèrent pendant la nuit et le bataillon se prépara pour un assaut matinal sur les positions vietnamiennes. Lorsqu'ils ont finalement attaqué, ils ont découvert que l'unité VC s'était déjà retirée de l'encerclement pendant la nuit, bien que des poches de résistance aient continué de la part d'autres combattants Viet Cong retranchés dans des bunkers et des grottes. Les combats cessèrent à la tombée de la nuit.


Contenu

Talos était le produit final de l'opération Bumblebee, le programme de développement de missiles sol-air de la Marine sur 16 ans pour la protection contre les missiles antinavires guidés comme les bombes glissantes Henschel Hs 293, Fritz X et les avions kamikazes. [1] Le Talos était le principal effort derrière le projet Bumblebee, mais n'était pas le premier missile développé par le programme, le RIM-2 Terrier était le premier à entrer en service. Le Talos a été initialement désigné SAM-N-6, et a été redésigné RIM-8 en 1963. La structure de la cellule a été fabriquée par McDonnell Aircraft à St. Louis. L'assemblage final a été réalisé par Bendix Missile Systems à Mishawaka, Indiana. Les premières versions de production du missile coûtaient environ 155 000 $ en 1955 (1 443 674,16 $ en dollars de 2020), mais le prix chuterait à mesure que Bendix augmenterait sa production. [2]

Le Talos a vu une utilisation relativement limitée en raison de sa grande taille et de son système d'antenne radar double, il y avait peu de navires qui pouvaient accueillir les gros missiles avec le radar de guidage de missile AN/SPW-2 et le radar d'éclairage et de poursuite de cible AN/SPG-49. [3] Le missile de 9,9 mètres de long et 3½ tonnes était de taille comparable à un petit avion de chasse. [4] Le système de lancement de missiles guidés Talos Mark 7 (GMLS) a été installé dans trois Galveston-classe croiseurs (convertis Cleveland-classe croiseurs légers) avec 16 missiles dans un chargeur prêt à l'emploi et jusqu'à 30 missiles et boosters dans une zone de stockage au-dessus du pont principal. USS à propulsion nucléaire Longue plage et trois Albanie-classe croiseurs (convertis Baltimorecroiseurs lourds) transportaient des systèmes de lancement de missiles guidés Mark 12 alimentés par un chargeur de 52 cartouches sous le pont principal. [5]

Le SAM-N-6b/RIM-8A initial avait une portée effective d'environ 50 nm et une ogive conventionnelle. Le SAM-N-6bW/RIM-8B était un RIM-8A avec un guidage terminal d'ogive nucléaire jugé inutile pour une ogive nucléaire, donc l'antenne SARH a été omise. Le SAM-N-6b1/RIM-8C a été introduit en 1960 et avait une portée double et une ogive conventionnelle à tige continue plus efficace. Le RIM-8D était la version à ogive nucléaire du -8C. Le SAM-N-6c/RIM-8E « Unified Talos » avait une ogive qui pouvait être échangée lorsqu'elle était embarquée, éliminant ainsi le besoin de gaspiller la capacité du magasin contenant des variantes à pointe nucléaire dédiées. Le RIM-8E emportait également un autodirecteur terminal amélioré à onde continue et avait une portée de plafond plus élevée. Certains RIM-8C ont été équipés du nouveau chercheur et désignés RIM-8F. Les RIM-8G et RIM-8J ont bénéficié d'améliorations supplémentaires en matière de guidage radar et d'un nouveau carburant qui a étendu la portée à 130 nm. [6]

Les versions sol-air ont également été utilisées au Vietnam, un total de quatre MiG étant abattus par Chicago et Longue plage. Le 23 mai 1968, un Talos tiré de l'USS Longue plage abattu un MiG vietnamien à une distance d'environ 65 miles. Il s'agissait du premier abattage d'un avion hostile par un missile tiré d'un navire. Le coup a également détruit un deuxième MiG qui a volé à travers les débris. En septembre 1968 Longue plage a marqué un autre MiG détruit à une distance de 61 milles. Le 9 mai 1972 Chicago La batterie de l'avant Talos a réussi un kill à longue portée sur un MiG. [7] Le missile Talos avait également des capacités sol-sol. [8]

Le RIM-8H Talos-ARM était un missile à tête chercheuse anti-radar destiné à être utilisé contre les stations radar à terre. Les premiers tests du RIM-8H ont été effectués en 1965, et peu de temps après son déploiement au Vietnam le Chicago, La Ville d'Oklahoma, et Longue plage, attaquant les radars SAM nord-vietnamiens. La Ville d'Oklahoma a tiré le premier tir de combat réussi du RIM-8H dans l'histoire de l'US Navy au début de 1972. Il s'agissait également du premier tir de missile de combat sol-sol de l'histoire de l'US Navy. [9]

Longue plage avait son lanceur Talos retiré en 1978. Talos a été retiré du service de la flotte avec le déclassement de l'USS La Ville d'Oklahoma en 1979, bien que le Albanie-Les navires de classe transportant le système ont persévéré quelques années de plus avec les lanceurs laissés en place jusqu'à leur retraite en 1980. Après 21 ans de service dans la flotte, le missile a été remplacé par le missile RIM-67 Standard, qui a été tiré depuis le plus petit Lanceur Mk10.

Deux missiles Talos sont exposés au Military Honor Park situé près de l'entrée de l'aéroport international de South Bend à South Bend, dans l'Indiana.

Un missile Talos est exposé dans l'atrium de l'aéroport régional de South Bend (historiquement connu sous le nom de Bendix Field).

Un missile Talos peut également être vu au Muskogee War Memorial Park situé à Muskogee, Oklahoma.

Un missile Talos est exposé à l'école de missiles guidés de l'US Navy à Dam Neck, à Virginia Beach, en Virginie, juste à l'extérieur du bâtiment principal du NAVGMSCOL.

Deux missiles Talos sont exposés, en position de lancement, sur la poupe de l'USS Petite pierre au Buffalo & Erie County Naval & Military Park situé à Buffalo, New York.

Un missile et un booster Talos étaient exposés au Rita Blanca Park (domicile du XIT Rodeo & Reunion) à Dalhart au Texas, au moins à partir de 1981 ou avant, mais à partir de 2017, il avait été retiré.


Mục lục

Galveston c đặt lườn vào tháng 8 năm 1943 tại xưởng tàu của hãng Newport News Shipbuilding & Dry Dock Company tại Newport News, Virginie và được hạ thủy vào ngày 22 tháng 4 năm 1945, được u Wallace bở Thompson. Việc hoàn tất nó bị ngưng lại khi nó sắp hoàn thành vào ngày 24 tháng 6 năm 1946, và lườn tàu được chuyển về Đội Philadelphie thuộc Hạm đội Dâ bị Dương. c xếp lớp như là CL-93 vào ngày 4 tháng 2 năm 1956, Galveston được tái cấu trúc thành tàu tuần dương tên lửa điều khiển, trở thành chiếc dẫn u cho lớp tàu tuần dương Galveston trang bị hệ thống tên lửa t-đối-không Talos, được xếp lại lớp như là CLG-3 vào ngày 23 tháng 5 năm 1957. Galveston cuối cùng được đưa ra hoạt động tại Philadelphia vào ngày 28 tháng 5 năm 1958 dưới quyền chỉ huy của hạm trưởng, Đại tá Hải quân J. B. Colwell. [1] [2]

1958-1960 Sửa đổi

Galveston khởi hành từ Philadelphie vào ngày 30 tháng 6 năm 1958 cho chuyến đi chạy thử máy ngoài khơi Norfolk, Virginie, tại khu vực Virginia Capes, bao gồm các cuộc thử nghikhm thàn Kiểu tên lửa đất-đối-không tốc độ siêu âm mới này nặng gần 3.000 lb (1.400 kg), trang bị động cơ phản lực ramjet công suất 40.000 hp (30 MW) và có trê tầm xa hoạm ). Nó được thiết kế để tiêu diệt may bay i phương ở tầm cao bằng u n thông thường hay u n hạt nhân. Galveston i đến San Juan, Porto Rico vào ngày 16 tháng 1 năm 1959 cho các hoạt ng huấn luyện và đánh giá tại vùng biển Tây Ấn. Nó bắn thành công tên lửa Talos lần u tiên ngoài biển vào ngày 24 tháng 2 năm 1959, chứng minh khả năng là chiếc tàu chiến hùng mạnh nhất hin Hoa Hải qu. Galveston lên đường quay trở về Norfolk vào ngày 17 tháng 3 và trải qua một giai đoạn trong ụ tàu ở Xưởng hải quân Philadelphie. [1]

Vào tháng 7 năm 1959, Galveston Tiến hành Chay THU máy và Nghiem jeu. Tại khu VUC Virginia Capes, tiếp NOI bằng một chuyen đi Huan Luyện sur le robinet Tại VUNG bien Ngoai khoi Cuba Cung Thu Nghiem các hệ Thống radar và thông étain Liên Lạc qua các Cuoc tập Trận chung với Không quân Hoa Kỳ. Vào ngày 4 tháng 1 năm 1960, nó khởi hành từ Norfolk cho một chuyến viếng thăm Charleston, Caroline du Sud, tiếp nối bằng các hoạt động ngoài khơi bờ biển Floride, Porto Rico và quần Sau đó nó hướng n thành phố mà nó được đặt tên Galveston thuộc tiểu bang Texas, đến nơi vào ngày 16 tháng 2, nơi nó được trao tặng một biểu tụng b phngục Quay trở lại Norfolk, con tàu cho tháo dỡ n dược thử nghiệm chấn động ngoài khơi Bahamas, rồi i vào Xưởng hải quân Philadelphie vào ngày 25 tháng 3 n mà cho cho bộ m. Trong giai đoạn này, con tàu đã tiếp đón hơn 30.000 khách viếng thăm. Nó lên đường hướng n Virginia Capes vào ngày 24 tháng 10 năm 1960, hoàn tất thành công việc chuyển giao tên lửa ngoài biển. [1]

1961 Sửa đổi

Vào ngày 6 tháng 1 năm 1961, Galveston rời Norfolk cho các đợt thử nghiệm đánh giá kỹ thuật hệ thống tên lửa Talos do Văn phòng Vũ khí Hải quân tiến hành, bao gồm hệ thống cẫn ng, , Porto Rico và quần đảo Virgin. Khi những công việc thử nghiệm đánh giá kết thúc vào ngày 1 tháng 3, nó rời San Juan cho một đợt huấn luyện ôn tập và thử máy nghiauệm thu ngo s [1]

Chiếc tàu tuần dương quay trở về Norfolk vào ngày 9 tháng 4, nhưng lại nhanh chóng di chuyển n Jacksonville, nơi mà vào ngày 8 tháng 5 Galveston mais u hoạt động cùng Lực lượng Đánh giá Hoạt động Chiến thuật, bao gồm các thử nghiệm rộng rãi hệ thống tên lửa của nó, và đu qu bắn Ta nhiề. Hiệu quả của hệ thống và vũ khí được thể hiện bằng một kỷ lục bắn tầm xa mới cũng như bắn thành công loạt hai quả tên lửa. Chiếc tàu Tuan dương tên lửa Talos đã JEU. HUT trên 17,000 Khách VIENG Tham Tại mũi Canaveral Nhân ngày Lễ Hội Quân Đổi trong tháng 5 sau DJO nó Hoàn Tat Giai Đoàn Cuoi của việc tập Trận đánh giá Tại VUNG bien Carribe cho đến ngày 21 tháng 7 năm 1960. Nó đã ghé qua Bayonne, New Jersey, nơi các radar điều khiển hỏa lực tên lửa được tháo dỡ chuẩn bị cho việc đại tu. Galveston được đại tu tại Xưởng hải quân Philadelphie từ ngày 30 tháng 8 năm 1961 đến ngày 23 tháng 7 năm 1962, bao gồm những cải tiến cho hệ thống điều khiển hỏa Ta lêc của [1]

Galveston ghé qua Charleston est sửa chữa thiết by iện tử. Nó buộc phải i vào cảng lúc thủy triều thấp, và phải hạ thấp các cột n-ten tín hiệu để có thể băng qua bên dưới cầu Charleston. [1]

1962-1964 Sửa đổi

Galveston rời Philadelphie vào ngày 23 tháng 7 năm 1962, băng qua kênh đào Panama để đi n San Diego, Californie, gia nhập Chi hạm đội Tuần dương-Khu trục 9 thuộc Hạm đội Thái ho v 24 nh Dương. động dọc theo bờ Tây Hoa Kỳ cho đến tháng 10 năm 1963 khi nó lên đường hướng a chanté khu vực Tây Thái Bình Dương như là soái hạm của chi hạm đội. Trong 6 tháng tiếp theo sau, nó hoạt động tại Viễn Đông cùng với Đệ Thất hạm đội ngoài khơi Nhật Bản, Đài Loan và Okinawa. Nó quay trở về San Diego vào ngày 16 tháng 4 năm 1964 tiếp nối các hoạt động huấn luyện ngoài khơi vùng bờ Tây. [1]

1965 Sửa đổi

Sau mt đợt đại tu kéo dài bốn tháng từ tháng 10 năm 1964 n tháng 2 năm 1965, Galveston rời San Diego cho những hoạt động ngoài khơi Nam Việt Nam. Nó ghé qua căn cứ hải quân vịnh Subic, Philippines vào ngày 21 tháng 6 rồi gia nhập Đệ Thất hạm đội trong biển Nam Trung Quốc. Trong 5 tháng tiếp theo sau, nó hoạt động suốt trong vùng biển Đông Nam Á trải từ vịnh Thái Lan cho đến vịnh Bắc Bộ, hỗ trợ cho các hoạt động của Hoa Kỳ đẩy lui Cộng sản tại Nam Việt Nam. Nó đã bắn pháo hỗ trợ cho các cuộc hành quân tìm và diệt tại Chu Lai và bán đảo Vạn Tường ngoài ra nó còn bảo vệ phòng không cho các tàu sân bay thuộc Đệ Thất hạm đội trong biển Nam Trung Quốc cùng những hoạt động tìm kiếm giải cứu các phi công bị bắn rơi trong vịnh Bắc bộ. Nó rời Philippines vào ngày 2 tháng 12 và về đến San Diego vào ngày 18 tháng 12. [1]

1966-1967 Sửa đổi

Tiếp nối việc phục vụ vào đầu tháng 1 năm 1966, Galveston hoạt động tại khu vực từ ngoài khơi San Diego cho đến quần đảo Hawaii và dọc theo bờ biển California trong khi duy trì thủy thủ đoàn và thiết bị trong tình trạng sẵn sàng chiến đấu cao độ. Từ ngày 31 tháng 7 đến ngày 4 tháng 11, nó trải qua một đợt hiện đại hóa, rồi tiếp tục công việc huấn luyện trong thời gian còn lại của năm 1966. Đầu năm 1967, Galveston rời San Diego đi sang vùng bờ Đông, trải qua hầu hết thời gian còn lại của năm đó hoạt động cùng Hạm đội Đại Tây Dương cho các nhiệm vụ tại Đại Tây Dương và Địa Trung Hải. [1]

1968-1969 Sửa đổi

Vào ngày 19 tháng 10 năm 1968, Galveston rời Seal Beach, California cho lượt bố trí hoạt động cuối cùng đến khu vực Tây Thái Bình Dương. Nó phân chia thời gian cho các hoạt động tại Trạm Yankee phía Bắc và Đà Nẵng ở phía Nam, nơi nó tạm thời thay thế cho thiết giáp hạm New Jersey tại tiền duyên, trong một đợt kéo dài 9 ngày đã bắn 3500 quả đạn pháo 5 inch và 6 inch và hỗ trợ có hiệu quả cho lực lượng Thủy quân Lục chiến Hàn Quốc tại vùng đồng bằng. Galveston quay trở về đến San Diego vào ngày 2 tháng 2 năm 1969. Sau đó nó rời San Diego để chuyển sang khu vực bờ Đông, bắt đầu các hoạt động cùng Hạm đội Đại Tây Dương cho các nhiệm vụ tại khu vực Địa Trung Hải. [1]

Galveston được tặng thưởng hai Ngôi sao Chiến trận do thành tích vụ phục trong cuộc Chiến tranh Việt Nam. [1] [2]


USS Little Rock Association's Ladies' Auxiliary

While some may consider it unlucky to have a woman aboard ship, the USS Little Rock Association feels just the opposite when it comes to having women as part of our group. In fact, the ladies of the Association have their own group within the organization. Click below to get the latest from the Auxiliary and check back often for updates on how this spirited group interacts with the Association.

The Latest News from the Ladies


Related Research Articles

Les AIM-7 Moineau is an American, medium-range semi-active radar homing air-to-air missile operated by the United States Air Force, United States Navy, and United States Marine Corps, as well as other various air forces and navies. Sparrow and its derivatives were the West's principal beyond visual range (BVR) air-to-air missile from the late 1950s until the 1990s. It remains in service, although it is being phased out in aviation applications in favor of the more advanced AIM-120 AMRAAM.

Les RUR-5 ASROC is an all-weather, all sea-conditions anti-submarine missile system. Developed by the United States Navy in the 1950s, it was deployed in the 1960s, updated in the 1990s, and eventually installed on over 200 USN surface ships, specifically cruisers, destroyers, and frigates. The ASROC has been deployed on scores of warships of many other navies, including Canada, Germany, Italy, Japan, the Republic of China, Greece, Pakistan and others.

Les SSM-N-8A Regulus ou la Regulus I was a United States Navy-developed ship-and-submarine-launched, nuclear-capable turbojet-powered second generation cruise missile, deployed from 1955 to 1964. Its development was an outgrowth of U.S. Navy tests conducted with the German V-1 missile at Naval Air Station Point Mugu in California. Its barrel-shaped fuselage resembled that of numerous fighter aircraft designs of the era, but without a cockpit. Test articles of the Regulus were equipped with landing gear and could take off and land like an airplane. When the missiles were deployed they were launched from a rail launcher, and equipped with a pair of Aerojet JATO bottles on the aft end of the fuselage.

UNE surface-to-air missile (SAM), also known as a ground-to-air missile (GTAM) ou surface-to-air guided weapon (SAGW), is a missile designed to be launched from the ground to destroy aircraft or other missiles. It is one type of anti-aircraft system in modern armed forces, missiles have replaced most other forms of dedicated anti-aircraft weapons, with anti-aircraft guns pushed into specialized roles.

USS Long Beach (CLGN-160/CGN-160/CGN-9) was a nuclear-powered guided missile cruiser in the United States Navy and the world's first nuclear-powered surface combatant. She was the third Navy ship named after the city of Long Beach, California.

Un air-to-air missile (AAM) is a missile fired from an aircraft for the purpose of destroying another aircraft. AAMs are typically powered by one or more rocket motors, usually solid fueled but sometimes liquid fueled. Ramjet engines, as used on the Meteor (missile), are emerging as propulsion that will enable future medium-range missiles to maintain higher average speed across their engagement envelope.

Semi-active radar homing (SARH) is a common type of missile guidance system, perhaps the most common type for longer-range air-to-air and surface-to-air missile systems. The name refers to the fact that the missile itself is only a passive detector of a radar signal—provided by an external ("offboard") source—as it reflects off the target(in contrast to active radar homing, which uses an active radar: transceiver). Semi-active missile systems use bistatic continuous-wave radar.

The Convair RIM-2 Terrier was a two-stage medium-range naval surface-to-air missile (SAM), and was among the earliest surface-to-air missiles to equip United States Navy ships. It underwent significant upgrades while in service, starting with a beam-riding system with 10-nautical-mile (19 km) range at a speed of Machف.8, and ending as a semi-active radar homing system with a range of 40 nmi (74 km) at speeds as high as Machك. It was replaced in service by the RIM-67 Standard ER (SM-1ER).

USS La Ville d'Oklahoma (CL-91/CLG-5/CG-5) was one of 27 United States Navy Cleveland-class light cruisers completed during or shortly after World War II, and one of six to be converted to guided missile cruisers. She was the first US Navy ship to be named for Oklahoma City, Oklahoma. Commissioned in late 1944, she participated in the latter part of the Pacific War in anti-aircraft screening and shore bombardment roles, for which she earned two battle stars. She then served a brief stint with the occupation force. Like all but one of her sister ships, she was retired in the post-war defense cutbacks, becoming part of the Pacific Reserve Fleet in 1947.

Les RIM-116 Rolling Airframe Missile (RAM) is a small, lightweight, infrared homing surface-to-air missile in use by the German, Japanese, Greek, Turkish, South Korean, Saudi Arabian, Egyptian, Mexican and U.S. Navies. It was intended originally and used primarily as a point-defense weapon against anti-ship cruise missiles. As its name indicates, RAM rolls as it flies. The missile must roll during flight because the RF tracking system uses a two-antenna interferometer that can measure phase interference of the electromagnetic wave in one plane only. The rolling interferometer permits the antennas to look at all planes of incoming energy. In addition, because the missile rolls, only one pair of steering canards is required. As of 2005, it is the only U.S. Navy missile to operate in this manner.

Command guidance is a type of missile guidance in which a ground station or aircraft relay signals to a guided missile via radio control or through a wire connecting the missile to the launcher and tell the missile where to steer in order to intercept its target. This control may also command the missile to detonate, even if the missile itself has a fuze.

Les P-5 "Pyatyorka", also known by the NATO codename SS-N-3C Shaddock, is a Cold War era turbojet-powered cruise missile of the Soviet Union, designed by the Chelomey design bureau. The missile entered service in 1959. Pyatyorka is a common name for the missile as the "digit 5", corresponding to the R-7 Semyorka, the digit 7.

Operation Bumblebee was a US Navy effort to develop surface to air missiles (SAMs) to provide a mid-range layer of anti-aircraft defence, between anti-aircraft guns in the short range and fighter aircraft operating at long range. A major reason for the Bumblebee efforts was the need to attack bombers before they could launch standoff anti-shipping weapons, as these aircraft might never enter the range of the shipboard guns.

Les Albanie-classer guided missile cruisers were converted Baltimore et Oregon City-class heavy cruisers of the United States Navy. All original superstructure and weapons were removed and replaced under project SCB 172. The converted ships had new very high superstructures and relied heavily on aluminum to save weight.

Les AN/SPG-55 was an American tracking / illumination radar for Terrier and RIM-67 Standard missiles (SM-1ER/SM-2ER). It was used for target tracking and surface-to-air missile guidance as part of the Mk 76 missile fire control system. It was controlled by a UNIVAC 1218 computer.

Les RIM-66 Standard MR (SM-1MR/SM-2MR) is a medium-range surface-to-air missile (SAM), with a secondary role as anti-ship missile, originally developed for the United States Navy (USN). A member of the Standard Missile family of weapons, the SM-1 was developed as a replacement for the RIM-2 Terrier and RIM-24 Tartar that were deployed in the 1950s on a variety of USN ships. The RIM-67 Standard (SM-1ER/SM-2ER) is an extended range version of this missile with a solid rocket booster stage.

Les RIM-67 Standard ER (SM-1ER/SM-2ER) is an extended range surface-to-air missile (SAM) and anti ship missile originally developed for the United States Navy (USN). The RIM-67 was developed as a replacement for the RIM-8 Talos, a 1950s system deployed on a variety of USN ships, and eventually replaced the RIM-2 Terrier as well, since it was of a similar size and fitted existing Terrier launchers and magazines. The RIM-66 Standard MR was essentially the same missile without the booster stage, designed to replace the RIM-24 Tartar. The RIM-66/67 series thus became the US Navy's universal SAM system, hence the "Standard Missile" moniker.

Typhon was a missile system developed by the United States Navy in the late 1950s, intended to serve as an integrated air-defense system for Navy fleets. Consisting of the SAM-N-8 Typhon LR, later designated RIM-50A, et le SAM-N-9 Typhon MR, later RIM-55A, paired with the AN/SPG-59 radar system, the cost and expense of the Typhon system led to it being cancelled in favor of the Standard Missile program.

Les RIM-174 Standard Extended Range Active Missile (ERAM), or Standard Missile 6 (SM-6) is a missile in current production for the United States Navy. It was designed for extended range anti-air warfare (ER-AAW) purposes providing capability against fixed and rotary-wing aircraft, unmanned aerial vehicles, anti-ship cruise missiles in flight, both over sea and land, and terminal ballistic missile defense. It can also be used as a high speed anti-ship missile. The missile uses the airframe of the earlier SM-2ER Block IV (RIM-156A) missile, adding the active radar homing seeker from the AIM-120C AMRAAM in place of the semi-active seeker of the previous design. This will improve the capability of the Standard missile against highly agile targets, and targets beyond the effective range of the launching vessels' target illumination radars. Initial operating capability was planned for 2013 and was achieved on 27 November 2013. The SM-6 is not meant to replace the SM-2 series of missiles, but will serve alongside and provide extended range and increased firepower. It was approved for export in January 2017.

Les AAM-N-10 Eagle was a long-range air-to-air missile developed by the Bendix Corporation for use by the United States Navy. Intended for carriage by the Douglas F6D Missileer fleet defense fighter, the Eagle program was cancelled before testing could begin, but the lessons learned were used in the development of the AIM-54 Phoenix missile.


Voir la vidéo: Supercarrier to be Dismantled


Commentaires:

  1. Grotaur

    Il y a quelque chose dans ce domaine et j'aime votre idée. Je propose de le soulever pour une discussion générale.

  2. Kigarr

    Une idée très amusante

  3. Tony

    Eh bien, je pensais.

  4. Garsone

    Elle a visité l'idée tout simplement magnifique

  5. R'phael

    Entre nous, dites-vous, n'avez-vous pas essayé de regarder Google.com?



Écrire un message