315e groupe de transport de troupes

315e groupe de transport de troupes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1942 : 52e escadre de transport de troupes ; Basé aux États-Unis
1944-45 : 52e escadre de transport de troupes ; IX Troop Carrier Command ; Neuvième Armée de l'Air

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


315e groupe de transport de troupes

Campagnes Normandie, Rome Arno, Sud de la France, Nord de la France Hollande, Ardennes, Rhénanie, Europe centrale.

Respectueusement dédié à nos camarades
qui ont donné leur vie pendant la Seconde Guerre mondiale
tout en servant avec le

315e groupe de transport de troupes

Campagnes
Normandie, Rome Arno, Sud de la France, Nord de la France
Hollande, Ardennes, Rhénanie, Europe Centrale

Érigé par la 315e Troop Carrier Group Association de la Seconde Guerre mondiale.

Emplacement. 39° 0.979′ N, 104° 51.31′ W. Marker se trouve à la United States Air Force Academy, Colorado, dans le comté d'El Paso. Marker se trouve dans le cimetière de l'Académie de l'armée de l'air des États-Unis, sur le Parade Loop à l'ouest de Stadium Boulevard, sur la droite lorsque vous voyagez vers l'ouest. Touchez pour la carte. Le marqueur se trouve dans cette zone de bureau de poste : USAF Academy CO 80840, États-Unis d'Amérique. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. 379 th Bomb Group (H) (ici, à côté de ce marqueur) Pilotes de planeur de la Seconde Guerre mondiale (ici, à côté de ce marqueur) 306 th Bombardment Group (H) (ici, à côté de ce marqueur) 95 e Groupe de bombes H (ici, à côté de ce marqueur) 492e Groupe de bombes (H) & 801e Groupe de bombes (P) (ici, à côté de ce marqueur) 416e Groupe de bombardement (L)

(ici, à côté de ce marqueur) 20th Fighter Group (ici, à côté de ce marqueur) 344 th Bomb Group (M) AAF (ici, à côté de ce marqueur). Touchez pour obtenir une liste et une carte de tous les marqueurs de l'Académie de l'armée de l'air des États-Unis.

En savoir plus sur ce marqueur. Doit avoir une pièce d'identité valide pour entrer dans l'enceinte de l'USAF Academy.

Regarde aussi . . .
1. 315th Troop Carrier Group (USAAF). Entrée sur le site de l'histoire de la guerre (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)

2. 315e groupe de transport de troupes. Entrée du site Web de la bibliothèque et du musée de l'Army Air Corps (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)

3. 315e groupe de transport de troupes. Entrée du site Web de l'American Air Museum en Grande-Bretagne (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)

4. Le 315e groupe de transport de troupes. Page d'accueil du site du groupe (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)

5. Histoire de la 315e escadre de transport aérien, fiche d'information sur la Seconde Guerre mondiale. Entrée officielle du site Web de l'armée de l'air des États-Unis (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)

6. Groupes de transport de troupes de la Seconde Guerre mondiale. Entrée sur le site Web de la Troop Carrier/Tactical Airlift Association (Soumis le 7 avril 2021 par William Fischer, Jr. de Scranton, Pennsylvanie.)


IX Troop Carrier Command

Le IX Troop Carrier Command fut constitué le 11 octobre 1943 et activé le 16 octobre 1943 en Angleterre, où il fut affecté à la 9th Air Force. Il était composé des 50e, 52e et 53e escadres de transport de troupes. Son premier commandant était le BG Benjamin F. Giles qui a servi d'octobre 1943 à février 1944. Il a été remplacé par le MG Paul L. Williams qui a servi de février 1944 à mars 1946.

Le cadre d'origine venait du quartier général du 1er Troop Carrier Command (six officiers seulement) et du 315th Troop Carrier Group. Sa première station temporaire était à l'USAAF #489 à Cottesmore, en Angleterre, et le 1er octobre 1943, elle fut rejointe par le 434th TC Group. À cette époque, le 315th et le 434th étaient affectés à la 50th TC Wing. Douze aérodromes ont été attribués au IX TC Command, chaque terrain devant disposer de quarante planeurs et avions remorqueurs. Les champs étaient Fulbeck, Langer, Bottesford, Wakerley, Balderton, North Witham, Barkston Heath, Cottesmore, North Luffenham, Saltby, Folkingham et Woolfox Lodge.

En novembre 1943, le 435th TC Group et la base aérienne de Welford sont affectés à la 50th TC Wing, et le quartier général du IX TC Command est transféré à Grantham. Ramsbury, Aldermaston et Greenham Cormmons sont également devenus disponibles comme zones d'atterrissage pour l'entraînement tactique avec la 101e division aéroportée.

En février 1944, le IX TC Command Pathfinder Group (Provisoire) fut formé à Cottes plus sous le commandement du Lt Col Joel E Crouch. Toujours en février, les 440e et 439e Groupes TC ont été affectés à la 50e Escadre.

Dans l'ETO, les unités de logistique et de soutien qui appuyaient le IX TC Command étaient :

Commandement du service de l'armée américaine
9th A/B Aviation Engineer Btn.
9e commandement du service de l'armée de l'air
8e commandement du service de l'armée de l'air
Salle d'opération du transport aérien
Service de commandement des transporteurs de troupes
2e Quartier-maître Mobile Btn.
490th Quartermaster Depot Co.

Sans ces unités de soutien majeures et leurs unités auxiliaires, le IX Troop Carrier Command et les Airborne Services n'auraient pas été en mesure de remplir les tâches qui leur ont été confiées.

En 1944, le IX Troop Carrier Command est devenu une composante importante de la First Allied Airborne Army, sous la juridiction directe du lieutenant-général Lewis Brereton.

Peu de gens à cette époque (et même aujourd'hui) sont conscients du rôle crucial que les Troop Carrier Forces ont joué dans la Seconde Guerre mondiale. Les équipages des transporteurs de troupes et les pilotes de planeur effectuaient souvent des sorties dans leurs avions et planeurs non armés profondément en territoire ennemi, à moins de 1 000 pieds, pour livrer des hommes et du matériel à des cibles qui étaient généralement défendues par les troupes ennemies. Cela a été accompli grâce à de lourds tirs de flak et d'armes légères, avec des ordres permanents de ne pas prendre de mesures d'évitement. Les pilotes de planeur, après l'atterrissage, se sont battus avec les troupes aéroportées pour dégager l'ennemi des zones d'atterrissage et de largage. Leur travail était double : pilotes dans les airs, infanterie au sol.

Les efforts combinés des forces de transport de troupes en Europe et dans le Pacifique ont grandement contribué à l'effondrement éventuel des puissances de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale. Certains de ces groupes TC volent encore activement aujourd'hui en tant qu'escadres de transport aérien militaire.

Lors d'une réunion entre les généraux Arnold, Spatz, Bradley et le général de division Paul Williams en avril 1944, le général Bradley a déclaré au général Williams que ses armées n'auraient pas pu maintenir leur avance rapide à travers la France sans les fournitures prévues par le Troop Carrier Command.

Passer en revue

La plupart des vétérans aéroportés de la Seconde Guerre mondiale et des vétérans des transporteurs de troupes ont depuis longtemps passé en revue les vols du jour J en Normandie, mais pas tous. Il y a encore des discussions animées.

Il en reste quelques-uns qui ne se sont pas satisfaits - suffisamment pour que des parties d'une lettre que le colonel Joe Harkiewicz a écrite à ses camarades d'escadron en 2001 soient incluses ici. Le colonel Harkiewicz a été l'historien du 29e escadron de transport de troupes pendant de nombreuses années avant son décès. Il était un historien passionné et était extrêmement impatient face au comportement non professionnel des historiens commerciaux d'aujourd'hui.

En tout cas, voici quelques réflexions passagères tirées de ses notes :

Il est prudent de rappeler à tout le monde que le IX Troop Carrier Command n'avait aucune voix dans le choix de la date de l'invasion, ni dans le choix du type de temps dans lequel nous avons reçu l'ordre de voler. du mieux que nous pouvions dans les conditions auxquelles nous étions confrontés. Et le plus surprenant de tous, il n'y avait aucun plan d'urgence de SHAEF pour faire face à la météo marginale.

Vitesse pour de vrai

“Il y a aussi des rapports dans les “histoires pop” sur la vitesse de certains avions pendant les largages. Ces rapports font état d'altitudes étranges et de vitesses excessives sur les zones de largage. Dans les voies de la guerre, certains de ces événements ont pu se produire, mais d'après les archives de l'USAAF et les archives aéroportées facilement disponibles, cela semble loin de la norme.

La plupart des vétérans des Troop Carrier qui lisent les histoires « pop » ou qui regardent les reportages « 47 pour lire son altitude et sa vitesse. Même les chefs d'équipe et les opérateurs radio expérimentés ne pouvaient pas le faire. C'est encore plus difficile depuis le sol.”

L'illusion de la vitesse

C'est délicat, pas facile, mais voici pourquoi certains parachutistes ont peut-être pensé que leur C-47 prenait de la vitesse à l'approche de la zone de largage. Il existe deux réglages de puissance principaux pour un C-47 - la pression d'admission (une mesure de la puissance qui propulse l'avion dans l'air) - et les tours par minute des moteurs. Et les ajuster ensemble était une technique utilisée à chaque atterrissage pour ralentir l'avion avant le toucher des roues. Lorsque certains pilotes de C-47 ont voulu réduire la puissance et ralentir pour perdre rapidement de l'altitude lors d'un parachutage, ils ont réduit la pression d'admission (la puissance motrice), puis ont augmenté les révolutions à environ 2300. L'effet moulinet de ce régime plus rapide a agi comme un frein à air. La plupart d'entre nous ont eu une lame de moulin à vent en plastique sur un bâton que nous avons agité ou tenu par la fenêtre d'une voiture pour la faire tourner. Le principe est le même. Le flux d'air nécessaire pour maintenir la lame en plastique en rotation sans lui appliquer de puissance motrice agissait comme un frein, tandis que le jouet tournait plus vite et sifflait plus fort.

C'était donc avec les moteurs. Nos formations ont reçu l'instruction de survoler la côte à 1 500 pieds pour rester au-dessus des tirs d'armes légères, puis de descendre à 700 pieds pour le parachutage. Les pilotes ont réduit la pression d'admission et ont commencé à ralentir, bien que le bruit des révolutions en marche ait pu être trompeur. Cela ressemblait à plus de puissance, mais c'était juste plus de bruit qui a amené certains parachutistes à penser que la vitesse augmentait alors qu'en réalité elle diminuait.

De plus, une fois l'altitude de largage atteinte, une augmentation de la puissance (accélérateur) était généralement appliquée pour maintenir et maintenir l'altitude et la vitesse de largage. Cela a dû être fait très soigneusement pour garder les avions lents et à niveau, sans volets, et sans lever le nez. À des vitesses plus lentes (vitesse de chute), il est beaucoup plus difficile de contrôler un C-47. Il peut être difficile de le maintenir droit et à niveau tout en étant secoué par le prop Wash. Cela aurait pu faire croire à certains parachutistes que les pilotes augmentaient leur vitesse.

Le côté positif

« Pour presque toutes les histoires de « l'histoire de la pop » qui pourraient bénéficier d'une vérification plus approfondie, les équipages des transporteurs de troupes peuvent documenter les incidents où les pilotes ont effectué plusieurs passages dans les DZ ou ont maintenu un avion en feu droit et horizontal pendant que les soldats sautaient. Plusieurs de ces témoignages de dévouement et d'héroïsme dont les transporteurs de troupes se souviennent avec fierté sont pleinement étayés par cette publication.”

Le � mph C-47”
Dans un récent rapport (2001) de History Channel, il a été affirmé qu'une unité de la 101e division aéroportée avait traversé la zone de largage dans un C-47 à 200 mph. Cela porte à croire que la plupart des C-47 n'iront pas aussi vite en vol en palier. Cela aurait pu se produire si les pilotes étaient frappés d'incapacité (morts/blessés) et n'avaient plus le contrôle, et que l'avion était en piqué. Il aurait pu y avoir de tels cas.”

Diffusion

La formation de livraison Troop Carrier de neuf avions, V of V comme un troupeau d'oies, a été conçue pour placer les avions au plus près les uns des autres tout en évitant les turbulences de l'avion précédent. C'est ce qu'on appelle une série, et la seule façon de larguer des parachutistes près les uns des autres est que l'avion vole près les uns des autres et les relâche presque en même temps. Le jour J, lorsque l'avion s'est soudainement retrouvé dans les nuages, l'intégrité d'une grande partie de la formation a été perdue. Ce n'est pas une mauvaise navigation, c'est la raison pour laquelle certains parachutistes sont dispersés autour de la presqu'île de Cherbourg. Ce n'était pas un manque d'entraînement en formation de nuit, ou en expérience de combat. Et les nombreuses histoires d'équipages de conduite faisant des passes de retour au-dessus de leurs DZ pour larguer leurs troupes doivent être mises en balance avec toute conjecture de lâcheté parmi les équipages de conduite.

Essayer de s'orienter après être sorti des nuages ​​était presque impossible. Le pilotage (naviguer par des moyens visuels) dépend de repères suivants, reliés les uns aux autres. La vision au sol a été perdue dans les nuages, perturbant ainsi cette continuité. L'obscurité de la nuit, les conditions de black-out au sol, la perte de la vision nocturne (compromis par les explosions des tirs ennemis) et le manque d'aides radio-radar fonctionnelles ont rendu les choses encore plus difficiles.

Purement et simplement, une fois la formation partie dans les nuages, certains pilotes se sont égarés. Se rétablir avec précision était presque impossible, et la dispersion des parachutistes était inévitable. Même aujourd'hui, avec les équipements les plus modernes, les parachutistes militaires ont encore besoin de conditions de vol à vue s'ils veulent larguer leurs troupes ensemble.”

Bousculade

« Beaucoup de choses ont été dites au fil des ans par les observateurs et les « historiens de la pop » sur l'esquive des tirs de la flak et des armes légères, et il faut y remédier.

» “Une fois que vous voyez l'explosion d'un obus anti-aérien (flak), il a fait ses dégâts potentiels, et il n'y a plus aucune utilité à essayer de l'éviter.
» S'il y a eu esquive, cela s'est probablement produit en essayant de sortir d'un verrouillage par les projecteurs allemands. Les chances de survie dans cette situation étaient très faibles.
» La bousculade des parachutistes pourrait avoir été causée par des explosions de flak à proximité, des turbulences causées par les hélices causées par les formations perturbées et/ou un contrôle de manœuvre brusque pour éviter d'autres aéronefs.
» La panique était possible, mais cela a été très peu documenté, que ce soit parmi les équipages ou parmi les parachutistes. C'est ce que l'on attend des Américains.”

Le IX Troop Carrier commande les derniers efforts et les plus beaux efforts

Dans les derniers jours de la guerre en Europe, en avril 1945, les avions de transport de troupes ont effectué un total de 16 387 sorties, dont beaucoup face aux tirs de la flak ennemie et des armes légères. Le 20 avril, le Troop Carrier Command avait utilisé 240 aérodromes de Cherbourg à Leipzig pour ces sorties.

Au cours des 20 premiers jours d'avril 1945, 35 962 blessés ont été évacués des zones de combat avancées par les équipages des transporteurs de troupes. Pour la première fois dans l'histoire, les hôpitaux généraux ont pu rester jusqu'à 300 milles à l'arrière en raison de la vitesse et de l'efficacité de l'Air Corps dans l'évacuation des blessés. Les cas les plus graves ont été transportés directement en Angleterre.

Au cours de la même période, les avions IX Carrier pendant la campagne allemande ont livré 44 212 200 tonnes de fret et 7 727 075 gallons d'essence à nos forces terrestres en mouvement rapide. Le 4 avril seulement, ils ont livré au front plus de tonnage en une seule journée que tout le tonnage des 3 premiers mois de 1945. Des pistes d'atterrissage de toute l'Allemagne, ils ont transporté 451000 Américains, Britanniques, Russes français, Polonais et Italiens libérés. de guerre des zones de leur captivité en Allemagne. Ce fut vraiment un effort monumental et une réussite de la part de tous ces escadrons de C-47 et de leurs équipes au sol de soutien - et toute cette activité à ce moment-là dépassait les activités de la huitième et de la neuvième armée de l'air.

Le 9 avril 1945, l'une des opérations de transport de troupes les plus fluides de la guerre a été démontrée dans et autour de la ville de Crailsheim, en Allemagne. , qu'ils ont été pincés et encerclés par des unités d'un régiment alpin et un bataillon allemand d'unités d'entraînement SS.

À court d'essence et de munitions, les Américains ont envoyé un SOS urgent pour obtenir de l'aide. Vingt-deux camions de ravitaillement rassemblés par le VI Corps qui tentaient de les atteindre ont été détruits par un ennemi déterminé et désespéré qui avait l'intention de les anéantir tout comme un groupe américain déterminé. À ce stade, Troop Carrier semblait être la seule réponse.

Trente quatre C-47 chargés de 160,00 livres d'essence, 37 865 livres de munitions et 5 400 livres de rations K du 441e groupe ont décollé de Dreux, en France. Ils ont sauté en haie et ont volé sur le pont à travers de violents tirs de flak et d'armes légères et ont atterri dans un petit pâturage de vaches juste à l'extérieur de Crailsheim. L'ennemi, à seulement 1 500 mètres, a gardé le champ sous contrôle et a détruit un avion par un tir d'obus.

Un autre avion a été perdu en chemin (en heurtant une colline à cause du brouillard). L'avion restant avec 42 blessés à bord a effectué des décollages très lourds et est revenu à la base avec quatre avions ayant subi des dommages importants dus aux tirs ennemis.

Le lendemain, même chose avec 16 C-47. En conséquence directe de cet effort de l'Air Corps par le 441e Groupe, l'unité blindée assiégée a pu se frayer un chemin hors de la poche avec plus de 2 000 prisonniers. Ce n'est qu'une petite partie de l'image globale des transporteurs de troupes à la fin de la guerre et après la guerre.

Avec le transport terrestre en si mauvais état en raison du succès de notre corps aérien à le détruire, le seul moyen de se déplacer était par avion et par le toujours fidèle C-47.


La Seconde Guerre mondiale

Après une formation aux États-Unis, il part pour l'Angleterre, d'octobre à novembre 1942, pour servir dans la huitième force aérienne. Face au mauvais temps alors qu'il volait sur la route de l'Atlantique Nord, l'échelon aérien est resté environ un mois au Groenland, où il a recherché les avions manquants et a largué des fournitures aux équipages abattus.

Une fois les échelons aérien et terrestre réunis en décembre, le groupe a commencé à transporter du fret dans les îles britanniques et à s'entraîner avec des troupes aéroportées et des planeurs. En mai 1943, un "détachement" comprenant presque tous les avions du groupe, les équipages et la plupart du personnel de soutien, déployé en Afrique du Nord pour soutenir la Douzième Force aérienne et d'autres organisations du théâtre d'opérations de la Méditerranée lors des invasions de la Sicile et de l'Italie. Bien que le groupe n'ait pas participé à la phase aéroportée des invasions, il a soutenu ces opérations en transportant des fournitures sur le théâtre.

En mars 1944, le détachement retourna en Angleterre et rejoignit le groupe, qui avait été réaffecté à la Ninth Air Force en octobre 1943. Préparé pour l'invasion du continent, et largué des parachutistes près de Cherbourg au début du 6 juin 1944, obtenant une mention d'unité distinguée ( DUC) pour son action lors du débarquement en Normandie.

Les parachutistes largués de la 82e division aéroportée le 17 septembre 1944, lorsque les Alliés ont lancé l'attaque aérienne contre les Pays-Bas, ont effectué des missions de renfort les jours suivants, atterrissant à Grave le 26 septembre pour décharger les parachutistes et les fournitures. De l'essence transportée par avion et d'autres fournitures essentielles à Anvers et à Liège pendant la bataille des Ardennes, décembre 1944 - janvier 1945.

Des parachutistes britanniques libérés près de Wesel lors de l'assaut aéroporté de l'autre côté du Rhin en mars 1945. Après chaque opération aéroportée, le groupe reprend ses activités de transport, transportant des marchandises et évacuant les blessés. Déménagé en France en avril 1945.

Transporté des cargaisons et évacué d'anciens prisonniers de guerre alliés jusqu'après le jour V-E. Déménagé à Trinidad en mai 1945 et transporté des troupes retournant aux États-Unis. Inactivé le 31 juillet 1945.

Guerre froide

Activé en 1947, le groupe n'était ni habité ni équipé, et inactivé à nouveau en 1948. Activé ensuite au Japon en 1952, affecté aux Forces d'Extrême-Orient, pour servir pendant la guerre de Corée. Vol de transport aérien et de largage de troupes et de fret, largage de dépliants, missions de pulvérisation, évacuation aérienne, recherche et sauvetage et autres missions aériennes entre le Japon et la Corée. Resté en Extrême-Orient après la guerre pour effectuer des missions de transport et des vols d'entraînement de parachutistes. A effectué des missions au Japon, en Corée, en Indochine française et ailleurs jusqu'en décembre 1954. Inactivé au Japon le 18 janvier 1955.

Organisé au Sud Vietnam en décembre 1962, en remplacement d'un groupe provisoire de transport de troupes. Contrôle exercé sur les ressources de transport aérien de l'USAF au Vietnam, en utilisant des escadrons attachés jusqu'à ce que des escadrons permanents soient affectés en juillet 1963. Évaluation au combat de l'avion YC-123, février-avril 1963. Contrôle exercé sur certains avions CV-2 de l'armée américaine, juillet-décembre 1963 et d'un détachement CV-2 de la Royal Australian Air Force, 1964-1966. A remporté la mission de défoliation Ranch Hand en juillet 1964. Remplacé en mars 1966 par le 315th Air Commando Wing.

Ère moderne

Activé à Charleston AFB, SC, dans la Réserve en août 1992 pour contrôler les opérations de transport aérien de la 315th Airlift Wing. A volé des opérations d'urgence, des missions de transport aérien humanitaire et des exercices dans le monde entier, 1992-. En 1993, le 315th fut le premier groupe de la Réserve de l'Air Force à piloter le C-17 Globemaster III. Il a participé au premier exercice militaire conjoint américano-russe en 1994.

Lignée

  • Établi en tant que 315e Groupe de transport le 2 février 1942
  • Activé le 19 mai 1947
  • Redésigné 315e groupe de transport de troupes, moyen, le 23 mai 1952
  • Redésigné 315th Troop Carrier Group, Assaut, et activé, le 9 novembre 1962
  • Redésigné : 315e groupe d'opérations le 1er août 1992

Devoirs

  • Air Service Command, 14 février 1942 , 31 mars 1942 , 20 juin 1942 , ch. 29 novembre 1942
    , 16 octobre 1943 , 18 février 1944
  • Caribbean Wing, Air Transport Command, 15 mai - 31 juillet 1945
    , 19 mai 1947 – 10 septembre 1948 , 10 juin 1952 – 18 janvier 1955 , 9 novembre 1962 , 8 décembre 1962 – 8 mars 1966
    , 1er août 1992-présent

Composants

  • 6th Transport Squadron : mars-juin 1942 : 10 juin 1952 – 18 janvier 1955 8 octobre 1964 – 8 mars 1966 : 14 février – 11 novembre 1942 (détaché 27 septembre – 11 novembre 1942) (NM) : 14 février 1942 – 31 juillet 1945 19 mai 1947 – 10 septembre 1948 10 juin 1952 – 18 janvier 1955
  • 35th Transport Squadron : 14 février – 8 juin 1942 (UA) : 15 juin 1942 – 31 juillet 1945 19 mai 1947 – 10 septembre 1948 10 juin 1952 – 18 janvier 1955 : 11 juin – 22 octobre 1942 (détaché) : 26 octobre 1942 – 14 mars 1943 (détaché) : 5 décembre 1942 – 14 mars 1943 (détaché) : 1er août 1992-Presen (M6) : 26 avril 1944 – 31 juillet 1945 1er juillet 1963 – 8 mars 1966 (4A) : 26 avril 1944 – 31 Juillet 1945 8 juillet 1963 – 8 mars 1966 : 8 juillet 1963 – 8 mars 1966
  • 317e Escadron de transport aérien : 1er août 1992-présent
  • 344th Troop Carrier Squadron : 10 juin 1952 – 18 janvier 1955 (détaché 14 décembre 1952 – 13 octobre 1953) : 1er août 1992-présent : 1er août 1992 – 1er juillet 2000 : 1er-8 juillet 1963
  • 777th Troop Carrier Squadron : attaché du 17 avril au 30 juin 1963, affecté du 1er au 8 juillet 1963
  • Transport tactique de l'armée de l'air, provisoire, 2 : joint du 8 décembre 1962 au 8 juillet 1963.

Gares

    , Pennsylvanie, 14 février 1942 , Kentucky, 18 juin 1942 , Caroline du Sud, 4 août-octobre 1942 (AAF-467), Angleterre, décembre 1942 (AAF-474), Angleterre, 6 novembre 1943 (AAF-493), Angleterre, 7 février 1944
    (B-48), France, 6 avril – 13 mai 1945, Trinidad, v. 24 mai – 31 juillet 1945, Virginie, 19 mai 1947 – 10 septembre 1948, Japon, 10 juin 1952 – 18 janvier 1955, Sud Vietnam, 8 décembre 1962 – 8 mars 1966, Caroline du Sud, 1er août 1992-présent

Avion

  • Principalement C-47, 1942-1945, mais inclus C-60, 1942 C-53, 1942 et 1944-1945 et C-46, 1945. C-46, 1952-1955.
  • Principalement C-123, 1962-1966, mais inclus YC-123, 1963 CV-2, 1963 et 1964-1966 HUC-123, 1964-1965 UC-123, 1965-1966 et C-130, 1965-1966. , 1992-c. 2000, 1993-présent

315th Troop Carrier Group USAAF

À l'heure actuelle, aucune image de ce monument aux morts n'est disponible pour l'affichage en ligne. Si vous avez une photo de ce monument aux morts, veuillez l'envoyer à [email protected] pour qu'elle soit incluse dans le registre. L'image vous sera créditée et pourra être réutilisée gratuitement à des fins non commerciales par d'autres en vertu de la licence non commerciale IWM.

Mémorial des détails

Localisation actuelle

Bord de la route,
Harringworth à Laxton Road,
Spanhoe
Northamptonshire Est
Northamptonshire
NN17 3AT
Angleterre

Grille OS Réf : SP 93625 96253
Dénomination : Non défini

  • Seconde Guerre mondiale (1939-1945)
    Nombre total de noms sur le mémorial : 54
    Servi et retourné : non défini
    Décédé : 54
    Compte exact : non
    Informations affichées : non définies
    Ordre des informations : Non défini
  • Mémorial de la Seconde Guerre mondiale
    Dimensions : profondeur 800 MM, hauteur 3000 MM, largeur 800 MM
    Matériaux: Pierre
  • 315e Troop Carrier Group War Memorial à l'aérodrome de Spanhoe
  • Grade II
  • Ce mémorial est protégé et inscrit sur la liste du patrimoine national de l'Angleterre tenue par Historic England. Afficher l'entrée de la liste
  • Vous trouverez plus d'informations sur l'inscription et la protection des lieux historiques sur le site Web Historic England.
  • Aérodrome de Spanhoe WW2 : U.S.A.A.F. 315e. Groupe de transport de troupes.
  • ID OMM : 217706
  • Condition : Non défini [dernière mise à jour le 26-09-2019]
  • HUITIÈME AIR FORCE RAPPELÉE par FOX, GEORGE H 116-117 Source : Image Library NIWM Publié : ISO 1991 WESTMINSTER BRIDGE ROAD, LONDRES

Ce dossier comprend toutes les informations détenues par le registre des monuments commémoratifs de guerre de l'IWM pour ce mémorial. Lorsque nous tenons une liste de noms pour le mémorial, cette information sera affichée sur le dossier du mémorial. Veuillez vérifier car nous ajoutons plus de noms à la base de données.

Ces informations sont mises à disposition sous une licence Creative Commons BY-NC.

Cela signifie que vous pouvez le réutiliser à des fins non commerciales uniquement et que vous devez nous l'attribuer en utilisant la déclaration suivante :


Contenu

    (300 AS) (317 AS) (701 AS)
  • 315e Escadron d'évacuation aéromédicale (315 AES)
  • 315e vol de contrôle du transport aérien (315 ACF)
  • 4e Escadron de Caméra de Combat (4 CTCS)

315e groupe de maintenance (315 MXG)

  • 315e Escadron de maintenance (315 MXS)
  • 315e Escadron de maintenance des aéronefs (315 AMXS)
  • 315e Escadron des opérations de maintenance (315 MOS)

315e Groupe de soutien de mission (315 MSG)

  • 38e Escadron Port Aérien (38 APS)
  • 53e Escadron Port Aérien (53 APS)
  • 81e Escadron Port Aérien (81 APS)
  • 84e Escadron Port Aérien (84 APS)
  • 315e Escadron de soutien de mission (315 MSS)
  • 315e Escadron des forces de sécurité (315 SFS)
  • 315e vol de services (315 SVF)
  • 315e vol de préparation logistique (315 LRF)

Fondé sous le nom de 315 Troop Carrier Wing, Medium, le 23 mai 1952 sous le commandement de la Far East Air Force au Japon. Activé le 10 juin 1952. Pendant la guerre de Corée, l'aile a effectué des transports aériens et largages de troupes et de fret, des largages de tracts, des missions de pulvérisation, des évacuations aériennes, des recherches et des sauvetages et d'autres missions aériennes sur le théâtre dans le cadre de la 315e division aérienne des forces aériennes de l'Extrême-Orient. . Il est resté en Extrême-Orient après la guerre pour effectuer des missions de transport et des vols d'entraînement de parachutistes au Japon, en Corée, en Indochine française et dans d'autres points jusqu'en décembre 1954, après quoi il a de nouveau été inactivé le 18 janvier 1955. [2]

Réactivé le 21 février 1966 sous les forces aériennes du Pacifique, l'unité a été affectée à la base aérienne de Tan Son Nhut, au Sud-Vietnam. Il s'est engagé dans des opérations spéciales directement sous la direction de la septième force aérienne à Saigon, exploitant des avions C-123 Provider avec des escadrons de commandos aériens engagés dans une guerre non conventionnelle. Déménagé à Phan Rang AB en 1967. A également exploité l'avion de pulvérisation aérienne UC-123 pour les missions de défoliation de l'opération Ranch Hand au-dessus du Sud-Vietnam. A éliminé progressivement les missions d'opérations spéciales en 1970 et s'est engagé dans des missions de transport de théâtre au Sud-Vietnam. En 1971, est devenu un organisme de formation pour les équipages de C-123 de la Force aérienne de la République du Vietnam. Inactivé en mars 1972. [2]


Lignée

  • Établi comme le 315e Escadre de bombardement, Très Lourd le 7 juin 1944
  • Consolidé avec le tableau de distribution 315e division aérienne le 1er juillet 1978 (resté inactif) [2]

Tableau de répartition 315e Escadre de bombardement

  • Établi comme le 315e division aérienne le 13 août 1948
  • Consolidé avec le 315e division aérienne le 1er juillet 1978 [2]

Devoirs

  • Second Air Force, 17 juillet 1944 (attaché XXII Bomber Command), c. 14 août-c. 7 décembre 1944
  • Vingtième Armée de l'Air, ch. 25 mars 1945
  • XXI Bomber Command, 5 avril 1945
  • Vingtième Armée de l'Air, 16 juillet 1945
  • Cinquième Armée de l'Air, 30 mai 1946
  • V Fighter Command, 30 mai 1946
  • Fifth Air Force, 1er juin 1946 – 1er mars 1950
  • Far East Air Forces (plus tard Pacific Air Forces), 25 janvier 1951 – 15 avril 1969 [2]

Composants

La Seconde Guerre mondiale

  • 16e groupe de bombardement : 14 avril 1945 – 15 avril 1946
  • 24th Air Service Group : 14 avril 1945 – 15 avril 1946
  • 73d Air Service Group : 12 mai 1945 – 15 avril 1946
  • 75th Air Service Group : 15 avril 1945 – 15 mai 1946
  • 76th Air Service Group : 12 mai 1945 – 15 avril 1946
  • 331e groupe de bombardement : 12 mai 1945 – 15 avril 1946
  • 501e groupe de bombardement : 15 avril 1945 – 15 mai 1946
  • 502e Groupe de bombardement : 12 mai 1945 – 15 avril 1946 [2]

Armée de l'air américaine

  • 8th Fighter Wing (plus tard 8th Fighter-Bomber Wing) : 18 août 1948 – 1er mars 1950
  • 38e Escadre de bombardement : 18 août 1948 – 1 avril 1949
  • 314th Tactical Airlift Wing : 22 janvier 1966 – 8 avril 1969
  • 315th Troop Carrier Wing : 10 juin 1952 – 18 janvier 1955
  • 347e Escadre de chasse : 18 août 1948 – 1er mars 1950
  • 374th Troop Carrier Wing (plus tard 374th Tactical Airlift Wing) : 25 janvier 1951 - 1er juillet 1957, 8 août 1966 - 8 avril 1969
  • 403d Troop Carrier Wing : 14 avril 1952 - 1er janvier 1953
  • 437th Troop Carrier Wing : 25 janvier 1951 – 10 juin 1952
  • 475th Fighter Wing : 18 août 1948
  • 483d Troop Carrier Wing : 1er janvier 1953 – 25 juin 1960
  • 463d Airlift Wing   : 23 novembre 1965 – 8 avril 1969 [2]
  • 8e groupe de chasse : 31 mai 1946 – 18 août 1948
  • 38e groupe de bombardement : 31 mai 1946 – 18 août 1948
  • 61st Troop Carrier Group : attaché le 25 janvier 1951 – 21 novembre 1952
  • 314th Troop Carrier Group : attaché le 25 janvier 1951 – le 15 novembre 1954
  • 315th Troop Carrier Group (plus tard 315th Air Commando Group) : 8 décembre 1962 – 8 mars 1966 (détaché pendant toute la période)
  • 316th Troop Carrier Group : attaché le 15 novembre 1954 – le 18 mars 1955, affecté le 18 mars 1955 – le 18 janvier 1957 (détaché toute la période)
  • 347th Fighter Group : 25 septembre 1947 – 18 août 1948
  • 6315th Operations Group : 20 octobre 1964 – 8 août 1966
  • Combat Cargo (Troop Carrier) Group, Provisoire, 6492d : joint du 21 septembre au 8 décembre 1962 [2]
  • 21st Troop Carrier Squadron : 25 juin 1960 – 8 août 1966 (détaché toute la période)
  • 24e Escadron d'hélicoptères : 13 octobre 1956 – 8 mars 1960
  • 25e Escadron de reconnaissance tactique : 31 mai 1946 – 28 février 1947, rattaché le 28 février 1947 – 15 avril 1948
  • 29th Troop Carrier Squadron : 27 janvier-25 mars 1966
  • 35th Troop Carrier Squadron : 8 janvier 1963 – 8 août 1966 (détaché toute la période)
  • 38th Tactical Airlift Squadron : attaché du 8 février au 19 juillet 1968
  • 41e Escadron de reconnaissance photographique : 18 septembre 1945 - 4 janvier 1946
  • 41e Escadron de transport de troupes : c. 21 novembre 1965 – 8 août 1966 (détaché toute la période)
  • 50th Troop Carrier Squadron : affecté le 1er octobre 1951 – 15 novembre 1954 affecté le 26 décembre 1965 – 23 février 1966
  • 68th Fighter Squadron : attaché du 10 avril au 24 novembre 1947
  • 345th Troop Carrier Squadron : 1er juin 1962 – 8 janvier 1963 27 novembre 1965 – 25 mars 1966 (détaché toute la période)
  • 346th Tactical Airlift Squadron : attaché du 7 janvier au 25 mars 1969
  • 347th Tactical Airlift Squadron : attaché du 19 juillet au 18 octobre 1968
  • 348e Escadron de transport aérien tactique : 18 octobre 1968 – 7 janvier 1969
  • 421e Escadron de chasse de nuit : 31 mai 1946 – 20 février 1947
  • 433e Escadron de chasse : attaché le 15 octobre 1946 – le 18 novembre 1947
  • 776th Troop Carrier Squadron : 26 décembre 1965 – 25 mars 1966
  • 777th Tactical Airlift Squadron : attaché 31 mars-1er août 1968
  • 778th Tactical Airlift Squadron : attaché le 1er août 1968
  • 779th Tactical Airlift Squadron : attaché du 7 février au 31 mars 1968
  • 815th Troop Carrier (plus tard, 815th Tactical Airlift) Squadron : 25 juin 1960 - 1er novembre 1968
  • 817th Troop Carrier Squadron : 25 juin 1960 – 8 août 1966 (détaché toute la période)
  • 6461st Troop Carrier Squadron (plus tard 6461 Air Transport Squadron): 1er décembre 1952 – 24 juin 1955 (détaché toute la période)
  • 6475th Flying Training Squadron : 25 novembre 1954 – 18 mai 1955 (détaché toute la période)
  • 6485th Operations Squadron: 17 September 1956 – 1 September 1968 attached 1 December 1968 – 8 April 1969 [2]

Gares

  • Peterson Field, Colorado, 17 July 1944
  • Fort Lawton, Washington, 10󈝽 March 1945
  • Northwest Field, Guam, Mariana Islands, 5 April 1945
  • Ashiya Army Air Base, Japan, 30 May 1946
  • Itazuke Army Air Base (later Itazuke Airfield, Itazuke Air Base), Japan, 31 May 1946 – 1 March 1950.
  • Ashiya Air Station, Japan, 25 January 1951
  • Fuchu Air Station, Japan, 5 February 1951
  • Tachikawa Air Base, Japan, 24 April 1954 – 15 April 1969 [2]

Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé accéder aux histoires, veuillez envisager de faire un don, aussi petit soit-il, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale

Did you enjoy this photograph or find this photograph helpful? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Share this photograph with your friends:

  • » 1,102 biographies
  • » 334 events
  • » 38,814 timeline entries
  • » 1,144 ships
  • » 339 aircraft models
  • » 191 vehicle models
  • » 354 weapon models
  • » 120 historical documents
  • » 226 facilities
  • » 464 book reviews
  • » 27,600 photos
  • » 359 maps

"Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so few."

Winston Churchill, on the RAF

The World War II Database is founded and managed by C. Peter Chen of Lava Development, LLC. The goal of this site is two fold. First, it is aiming to offer interesting and useful information about WW2. Second, it is to showcase Lava's technical capabilities.


Histoire

Established as 315 Troop Carrier Wing, Medium, on 23 May 1952 under Far East Air Force in Japan. Activated on 10 Jun 1952. During the Korean War, the wing flew troop and cargo airlift and airdrop, leaflet drops, spray missions, air evacuation, search and rescue, and other aerial missions in theater as part of Far East Air Forces 315th Air Division. It remained in the Far East after the war to fly transport missions and paratroop training flights in Japan, Korea, French Indo-China, and other points until December 1954, after which it was again inactivated 18 Jan 1955. [2]

Reactivated in 21 Feb 1966 under Pacific Air Forces, the unit was assigned to Tan Son Nhut Air Base, South Vietnam. It engaged in special operations directly under Seventh Air Force in Saigon, operating C-123 Provider aircraft with Air Commando squadrons engaging in unconventional warfare. Moved to Phan Rang AB in 1967. Also operated UC-123 aerial spraying aircraft for Operation Ranch Hand defoliation missions over South Vietnam. Phased out special operations missions in 1970 and engaged in theater transport missions within South Vietnam. In 1971, became a training organization for Republic of Vietnam Air Force C-123 aircrews. Inactivated in March 1972. [2]


Voir la vidéo: Paris menace de retirer ses troupes si le Mali sallie avec le groupe russe Wagner


Commentaires:

  1. Dann

    Tu brûle, mon pote))

  2. Kazram

    Quels mots nécessaires ... super, l'excellente idée

  3. Airell

    Je pense que c'est une excellente idée.

  4. Nalmaran

    Une personne élargit le chemin, et non le chemin élargit une personne ...

  5. Hernando

    Seulement briller



Écrire un message